toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Grand débat : Chantal Jouanno dénonce une « opération de communication » du gouvernement, « Le grand débat est faussé » (Vidéo)


Grand débat : Chantal Jouanno dénonce une « opération de communication » du gouvernement, « Le grand débat est faussé » (Vidéo)

L’ancienne organisatrice du grand débat affirme ce vendredi 25 janvier que le dispositif est faussé par le cadrage établi par le gouvernement.

« Nous n’avions pas prévu de faire une opération de communication, on avait prévu de faire un grand débat« . Ce vendredi 25 janvier, Chantal Jouanno, présidente de la Commission nationale du débat public (CNDP), abandonne la prudence qu’elle avait adoptée jusqu’alors quant à l’indépendance du dispositif lancé par Emmanuel Macron pour tenter de sortir de la crise des gilets jaunes.

« Le grand débat est faussé« , enfonce-t-elle sur LCI, confirmant les craintes qu’avaient déjà émises la CNDP dans son rapport de fin de mission du 14 janvier.

« LA RÉPONSE EST DÉJÀ FAITE »

Le cadrage du grand débat, circonscrit aux quatre thèmes retenus par le gouvernement sur un site dédié (granddebat.fr), est une hérésie d’après la présidente de la CNDP. « Quand vous procédez uniquement par un questionnaire, on sait très bien comment ça se passe, la réponse est déjà faite« , dénonce l’ancienne ministre sarkozyste, pour qui c’est « aux Français de choisir les sujets qu’ils mettent sur la table« .

« Le principe d’un débat n’est pas de poser des questions aux Français »

« Le principe d’un débat public n’est pas de poser des questions aux Français, c’est à eux de le choisir les sujets« , a martelé l’ancienne  ministre.

« C’est un autre exercice, où vous choisissez les questions, qui sont forcément orientées, forcément il y a toujours des biais dans les questions que vous posez. Là par exemple, si vous voulez travailler sur la question du travailleur pauvre et du pouvoir d’achat, des hôpitaux, du handicap il n’y a aucune question portant sur ces sujets ».

Celle qui s’était retirée début janvier de l’organisation du grand débat en raison d’une polémique sur son salaire n’avait eu de cesse de mettre en garde l’exécutif contre toute ingérence dans l’organisation de ces discussions. « Nous déconseillons fortement de préciser publiquement avant le débat les ‘lignes rouges’, c’est-à-dire les propositions que le gouvernement refusera quoi qu’il advienne de prendre en compte, et plus encore les sujets dont il ne veut pas débattre« , avait prévenu la CNDP dans son rapport.

Estimant que « les Français ont raison de s’inquiéter » sur la neutralité du remède espéré à la crise des gilets jaunes, Chantal Jouanno déplore que l’exécutif donne dans le mélange des genre en participant directement au grand débat, Emmanuel Macron en tête, comme jeudi lorsque le chef de l’Etat s’est invité à une réunion à Bourg-de-Péage. Si les rencontres du président avec les Français sont « totalement légitimes« , utiliser le grand débat pour le faire relève selon elle de la « démagogie« .

« UNE INJUSTICE TOTALE »

Alors que le gouvernement tente de charger la barque de la commission, défaillante selon plusieurs conseillers ministériels cités par Le Parisien, l’ex championne de karaté monte au front et s’insurge contre « une injustice totale » à l’encontre de son institution. Selon elle, la CNDP paie aujourd’hui pour avoir voulu fait valoir son statut d’autorité administrative indépendante contre le dirigisme de l’exécutif.

« C’est beaucoup plus simple de s’attaquer à la CNDP et de dire qu’elle n’avait pas fait son travail, plutôt que de dire qu’on a complètement changé le dispositif, que finalement on a voulu verrouiller les questions« , plaide Chantal Jouanno, qui précise que « si le gouvernement a dû tout refaire », c’est parce qu’il ne suit « pas du tout la méthode que nous avions proposée« . Amère, celle qui conserve sa fonction de présidente malgré son retrait de l’organisation du grand débat conclut : « Je n’ai pas beaucoup d’illusions sur le fait qu’on nous a écartés parce que la question que nous posions dès le départ, c’était : ‘Quelles sont les garanties que vous nous offrez sur le fait que l’exploitation des données et la réponse que vous ferez seront sincères et neutres ?’« .

« Les Français ont raison de s’inquiéter. J’ai rencontré hier les garants, mais ils ne sont pas spécialistes de la participation et se trouvent cantonné dans un rôle. » « Si on avait voulu un débat avec une réelle indépendance, on aurait pu continuer avec la CNDP« , a-t-elle ajouté.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Grand débat : Chantal Jouanno dénonce une « opération de communication » du gouvernement, « Le grand débat est faussé » (Vidéo)

    1. la juive zélée

      « Macron dans l’Eure : les Gilets jaunes, «une chance pour qu’on puisse réagir plus fort» »

      —> »Figure du mouvement, Ingrid Levavasseur prendra la tête d’une liste « gilets jaunes » aux élections européennes. Originaire de l’Eure, cette aide-soignante »

      « Emmanuel Macron en visite à Toulouse présente ses voeux aux militaires sur la base de Francazal »

      —> »Maxime Nicolle alias « Fly Rider », l’une des figures du mouvement des gilets jaunes, sera présent à Toulouse samedi 19 janvier 2019, »
      —> »Sur Facebook, Laurent, un ingénieur de Toulouse a initié un appel à une marche »
      —> »Quand j’entends ‘le président des riches’, qu’il est à la solde des banquiers, d’un nouvel ordre mondial complotiste, ça me choque et je trouve ça injuste (…) C’est quand même quelqu’un qui fait bouger les choses » »

      S’adresser au public comme à des enfants en bas-âge/Maintenir le public dans l’ignorance et la bêtise/Encourager le public à se complaire dans la médiocrité/
      ce qu’à fait macron,cf son cv de looser: »Appel à l’autorité : l’appel à l’autorité consiste à citer des personnages importants pour soutenir une idée, un argument, ou une ligne de conduite »
      The World!!
      Quand on est de l’Elite on travaille dans l’Humain,on fait des Lois,déclaration des droits de l’homme du 26 aout 1789,on est philosophes,on fait changer la société en mieux…

      « DIRECT. « Gilets jaunes » : Maxime Nicolle, l’une des figures du mouvement, brièvement interpellé lors d’une manifestation à Bordeaux »

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap