toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

France : le retour en force de l’antisémitisme économique


France : le retour en force de l’antisémitisme économique

Le tsunami social qui déferle sur la France depuis plusieurs semaines (mouvement que je soutiens dans son principe) a malheureusement charrié avec lui des slogans antisémites de type anticapitaliste dont les origines remontent au XIX e siècle. 

La réapparition des attaques contre la banque Rothschild , symbole de la prétendue « finance juive», est l’exemple le plus flagrant de ce retour en force de l’antisémitisme économique.

Bien évidemment, le mythe malsain du Juif et de l’argent n’a jamais cessé d’exister: l’immonde Gang des barbares cibla (en 2006) le malheureux Ilan Halimi parce qu’il était Juif, et donc , d’après eux, riche (et quand bien même !).

Mais c’est lors de la campagne présidentielle en France (en 2017) que le nom Rothschild résonna à nouveau comme un repoussoir (que l’on croyait pourtant être tombé en désuétude) afin de discréditer le candidat  Macron qui avait travaillé quatre ans dans un établissement financier  de la grande famille de banquiers juifs.

Loading...

Le retour du refoulé de l’antisémitisme de type anticapitaliste avait donc déjà semé les graines qui allaient faire éclore ses fleurs malodorantes. Il faut dire que dans les années 2000, le très médiatique Olivier Besancenot, leader de l’extrême gauche française au sein de la Ligue Communiste Révolutionnaire (LCR) puis du Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA), avait déjà associé antisionisme/antisémitisme et rejet du capitalisme.

Rappelons que le nom Rothschild est devenu signe d’infamie en particulier sous la plume obscène de l’un des plus importants idéologues de l’ antisémitisme moderne : Edouard Drumont(1844-1917).

Drumont, le journaliste, le député d’Alger, mais surtout Drumont le fondateur de Ligue nationale antisémitique de France (1889), était possédé par l’antisémitisme auquel il voua toute sa vie.

Drumont publia le best-seller intitulé  La France juive  en 1886. Ce brûlot  se vendit à 62 000 exemplaires en une année, et atteignit vite la 150ème édition.

Ce pamphlet continue d’influencer la pensée malsaine de nos contemporains : en effet, l’antisémite professionnel, Alain Soral, réédita  La France juive en 2012 .

Pour Drumont, par exemple, le capitaine Dreyfus n’était «qu’un agent subalterne du grand syndicat de trahison cosmopolite dont Rothschild est le généralissime (sic). Comme l’a écrit Alexis Lacroix dans son brillant ouvrage (J’accuse – 1898-2018) : « En plaçant Rothschild au centre de sa propagande, Drumont joue sur tous les tableaux . », puis il cite l’historien Grégoire Kaufmann, : « (Drumont)  prolonge les thèmes de l’ antisémitisme de gauche – lesquels précèdent La France juive d’au moins quarante ans – tout en s’inscrivant dans une tradition ‘’cléricale’’ et ultraconservatrice .» (G. Kaufmann, Édouard Drumont, 2008)

Learn Hebrew online

Alexis Lacroix explique encore que l’ anticapitalisme et l’hyper-socialisme que Drumont partage avec nombre d’ antisémites de son temps, «font plus qu’une embardée vers ce qu’on appelle aujourd’hui le conspirationnisme ».

N’oublions pas que Drumont fut fortement inspiré par le théoricien du socialisme utopique, le fouriériste Alphonse Toussenel (1803-1885) qui publia en 1847(mais j’ai trouvé une édition datant de 1845…) , Les Juifs, rois de l’époque, histoire de la féodalité financière. Ce pamphlet est considéré comme étant à l’origine de  l’antisémitisme de gauche, comme l’explique la politologue Armelle Le Bras-Chopard.

Ces mythes antisémites qui ont aussi pavé la voie à la Shoah sont donc ouvertement de retour. Par contre lesles conspirationnistes ne disent évidemment pas un mot quand les émirs arabes des pays du Golfe achètent des pans entiers de l’économie française (palaces, immeubles, entreprises, une équipe de football, etc. ) et ont leurs entrées à l’Élysée, comme le prouve par exemple le livre de Pierre Péan : Une France sous influence : Quand le Qatar fait de notre pays son terrain de jeu. 

Loading...

Les Juifs n’ont rien à attendre d’une Europe qui ne chassera jamais les vieux démons de l’antisémitisme dont les thématiques sont toujours recyclées, surtout quand des crises existentielles (en particulier la nouvelle crise de la modernité qui secoue depuis des années le monde occidental) font leur retour .

© Frédéric Sroussi pour Europe Israël News

Frédéric Sroussi est  journaliste et essayiste

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “France : le retour en force de l’antisémitisme économique

    1. Asher Cohen

      Plus d’un siècle après l’Affaire Dreyfus, des avocats passent sur les radio libres essayer de « démontrer » avec moult arguments la culpabilité de « ce capitaine Juif ». N’est-ce pas ici une insulte à la Justice de ce pays?

    2. Robert Davis

      drumont le débile profond et l’antisémitisme de gauche et de droite avaient pour but manifestemment de tuer le plus de juifs possible ce que leur confrère Hitler réalisa mais avec quel résultat? au XXème S. ce fut les juifs au XXIème S . ce sera les chrétiens, cela se passe toujours ainsi, le Livre de l’Histoire ne s’arrête jamais au 1er chapitre.

    3. Marianne

      Quels sont les imbéciles de la Communauté qui croyaient toute cette immondice au fin fond de la mer ??? Y en a ???

      Alors ne vous étonnez pas de ce qui a précédé et de ce qui suivra. Il y aura un temps très proche, où les juifs seront pourchassés à nouveau dans les rues de cette france génétiquement anti juive ou sioniste, c’est kif-kif.
      Peut-être comprendrez-vous qu’il faut cessez de se penser français quand de l’autre côté on nous fait comprendre que NON !

      Si quelqu’un chope Messiah, vous pouvez lui dire de se presser un peu….sans vouloir le commander bien-sûr.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *