toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Ces chiffres sur l’immigration dont les Français ne pourront débattre : près de 300 000 nouveaux migrants annuels, un coût global de 12,2 milliards d’euros par an


Ces chiffres sur l’immigration dont les Français ne pourront débattre : près de 300 000 nouveaux migrants annuels, un coût global de 12,2 milliards d’euros par an

Alexandre del Valle analyse ici les raisons profondes pour lesquelles les Français (et les Européens exceptés les Suisses) n’ont jamais été et ne seront jamais associés aux décisions pourtant existentielles relatives à l’immigration, d’ailleurs présentée par le président de la République comme un défi “ qui va durer ”, donc comme une fatalité. Pour ces raisons “ philosophiques ”, le débat sur l’immigration promis par Emmanuel Macron n’aura pas lieu.

Quelques chiffres lourds de conséquences géocivilisationnelles et politiques

Le ministère de l’intérieur rend publics chaque année les chiffres officiels de l’immigration en France. Dans la dernière mouture, on apprend ainsi que nos responsables politiques et nos administrations ont délivré quelques 262 000 titres de séjour en 2017, soit une hausse de 13,7 % sur un an, et probablement un peu plus pour l’année 2018. D’après la Direction générale des étrangers en France (DGEF), ce chiffre s’explique par l’augmentation de 35 % des titres accordés à des « réfugiés » (à 90% faux réfugiés politiques et vrais migrants économiques illégaux).

En 2017, le nombre de « demandeurs d’asile » a ainsi pour la première fois franchi la barre des 100 000 en France. Avec pas loin de 300 000 nouveaux migrants supplémentaires annuels en France (majoritairement musulmans afro-maghrébins-turcs-moyen-orientaux-asiatiques), soit trois millions de personnes sur 10 ans, 30 millions sur un siècle… ou encore l’équivalent de la ville de Nice importée chaque année, on nous dit que l’immigration est « stable » en France et le pourcentage d’immigrés sensiblement identique depuis 40 ans…

En effet, 5,7 millions d’immigrés en France est un chiffre apparemment « stable », puisqu’on en dénombrait à peine cinq en 1998 ; de même que le chiffre supposé de musulmans, évalué depuis les années 1990 à quatre ou cinq millions. A ce propos, l’ancien conseiller et ministre de Jacques Chirac, Azouz Bégag, a émis une observation de bon sens lorsqu’il a déclaré, de façon provocatrice : « les musulmans et leurs fils n’auraient fait aucun enfant en France depuis 40 ans et aucun nouvel immigré musulman ne s’y serait installé ? Ceci est faux, nous avons fait trois, parfois sept ou dix enfants et nous sommes certainement entre 15 et 20 millions au moins »…

Des chiffres qui, s’ils sont avancés par la droite, les « populistes » ou le RN, sont assimilés à une « fake news » raciste. Il ne s’agit pas là d’alimenter la thèse du « grand remplacement », car l’immigration peut être maîtrisée et tempérée par l’intégration-assimilation dans un pays dirigé par des élites décidées à préserver son identité, mais de souligner à quel point le tabou migratoire et identitaire en France est devenu ubuesque et même orwellien. Ajoutons que les titres accordés aux étudiants (Chine, Maghreb, etc.), ont bondi de 20 %, pour atteindre un total de 88 100 en 2017 et qu’ils talonnent maintenant l’immigration familiale au classement des principaux motifs de séjour en France.

Les titres de séjour via le regroupement familial ont d’ailleurs eux aussi augmenté de 2,2 % (91 070) durant la même année. Et d’une façon générale, l’immigration économique a augmenté dans notre pays de 20,5 % (27 690 titres). Du côté des « demandeurs d’asile », la DGEF a confirmé le chiffre de 121 200 demandes (incluant celles enregistrées à l’Ofpra (Office français de protection des réfugiés et apatrides)) et celles initiées en première étape de la démarche en préfecture. Un record.

« Et c’est ainsi, en toute conscience coupable, que les Européens organisent lentement mais sûrement leur auto-éviction progressive civilisationnelle et démographique, ne serait-ce que pour « ne pas faire faire le jeu des populistes et pour ne pas donner raison à l’extrême-droite». »

Passons maintenant aux coûts, tout aussi tabous

D’après nombre d’experts comme le consultant international Jean Paul Gourévitch, dont les travaux n’ont jamais pu être sérieusement contredits par ses détracteurs, le coût de l’immigration légale représenterait chaque année en France un déficit  (c’est-à-dire dépenses moins recettes) de 12,2 milliards (8,5 milliards d’euros pour l’immigration légale et 3,7 milliards pour l’immigration illégale), ceci sachant que les dépenses pour l’immigration illégale se sont encore accrues en 2017-2018.

D’après Gourévitch – dont les chiffres ont de quoi rendre fous d’indignation les paysans et artisans français aux retraites ridicules (gilets jaunes ou pas) – il faut ajouter à cela les investissements publics dans l’éducation et les programmes d’intégration (que le Pacte onusien de Marrakech du 11 décembre 2018 préconise d’augmenter). D’autres experts ont corroboré les nombreuses études de Gourévitch selon lesquelles l’immigration de masse pèse plus sur les finances publiques qu’elle ne rapporte à la France : ainsi, en avril 2018, Xavier Chojnicki, Lionel Ragot et Ndeye-Penda Sokhna ont publié un rapport sur « l’impact budgétaire de 30 ans d’immigration en France », lequel conclut sans réserve que la contribution nette des immigrés a « généralement été négative » entre 1979-2011.

De quoi remettre en cause bien des certitudes immigrationnistes. Et de quoi frustrer tant de Françaises et Français qui auraient tant souhaité que les milliards investis en grande partie en faveur de l’assistanat d’immigrés extra-européens souvent hostiles aux valeurs occidentales soient utilisés pour relancer la natalité des Européens « de souche ». Mais cette seule mention de l’européanité « de souche » et l’idée même de réserver des avantages financiers aux nationaux sont d’emblée assimilées à une « discrimination raciste ».

La boucle est bouclée. Et c’est ainsi, en toute conscience coupable, que les Européens organisent lentement mais sûrement leur auto-éviction progressive civilisationnelle et démographique, ne serait-ce que pour « ne pas faire faire le jeu des populistes et pour ne pas donner raison à l’extrême-droite ». Toutefois, ce raisonnement manichéen qui consiste à empêcher toute expression patriotique légitime entre les deux extrêmes que sont les « fascistes » et les « immigrationnistes » est contreproductif, car il risque d’entraîner l’éviction générale des castes politiques post-démocratiques sourdes à l’instinct de survie de leurs peuples qui en tireront inévitablement les conclusions qui s’imposent.

Learn Hebrew online

Alexandre Del Valle – Valeursactuelles

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Ces chiffres sur l’immigration dont les Français ne pourront débattre : près de 300 000 nouveaux migrants annuels, un coût global de 12,2 milliards d’euros par an

    1. Salmon

      Les gilets jaunes ne se sont pas battu contre les immigrés
      Cette revendication n à pas été abordé ou très peu
      Dans les débats à la TV les GJ n en parlaient pas
      Normal que macron ne veuille pas de ce thème

    2. la juive zélée

      la lettre de macron est pitoyable,des singeries.déjà quand on disserte on fait des parties égales,et on discerne or lui met tout dans le même sac,se répète et pose des questions qu’il aurait dû numéroter.alors avant il disait qu’il se considère distant du peuple,et là,comme il a compris qu’il n’a personne souhaite se rapprocher du peuple,le 11 janv il disait que ces gaulois réfractaires ne savent pas le sens de l’effort,il dit ne pas vouloir être insulté or lui depuis le début insulte les français,les désinforme,s’insulte lui même.il sort du vrai conflit en faisant des hors sujet hs car il est hs soit hors service,la laicité tout le monde d’en moque,il remet en question le modèle social établi depuis des siècles or le 31 déc il a dit qu’on ne détruit pas ce que les prédécesseurs ont construit,là il remet en cause le système social approuvé depuis des lustres CQFD il voulait causer une crise économique et changer la Constitution comme son comparse nicolles demande depuis le début et ainsi imposer sa tyrannie de frustré déréglé.alors jupipi,un monde gouverné par « une petite élite »,où est le 666 que tu revendiquais?je te note 16!!!car plus personne ne veux de toi!

    3. louis

      certains porte parole des gilets jaunes ont clairement afficher que l’immigration n’etait pas une priorité : pas etonnant si macron les prend pour des cons !

    4. Raggio

      On fait aujourd’hui des reproches, aux blancs,
      On fait aujourd’hui des chansons de haine contre les blancs,
      On fait aujourd’hui des procès aux blancs,
      On fait aujourd’hui tout pour remplacer les blancs,
      On fait aujourd’hui des émeutes contre les blancs,
      On envahit les pays des Blancs,
      On viols les blancs,
      On égorge les blancs……
      On leur reproche aux blancs, d’avoir déporté, les Africains, d’avoir asservi, les Africains, d’avoir mal traité, les Africains……..
      C’ est vrai, je l’ai appris à l’école, dans les livres d’histoires……….
      Il y a si longtemps de ça, 3 à 5 siècles………en quoi suis-je responsable……..pourtant on ne fait que de me le reprocher……….
      Demain à mes petits enfants on fera un autre reproche……
      VOUS NOUS AVEZ ACCEPTÉ CHEZ VOUS, VOUS NOUS AVEZ DONNÉ LE GOÛT DU LUXE, ALORS MAINTENANT PARTEZ……OÙ VOUS VOULEZ, MAIS PARTEZ, OU BIEN ON VOUS TUE……
      CE SERA LA TRISTE RÉALITÉ…….ELLE COMMENCE DÉJÀ EN EUROPE….
      Et les reproches continueront quoi qu’il arrive…….ce sera toujours, et pour toujours, la faute des blancs…….

    5. ange et démon

      « certains porte parole des gilets jaunes ont clairement afficher que l’immigration n’etait pas une priorité  »

      « Les gilets jaunes ne se sont pas battu contre les immigrés »

      croyez vous vraiment qu’un GJ pourra exprimer sur un media de propagande macroniste un avis anti-immigration? pour qu’ils soient assimilés au RN alors qu’ils refusent la politisation?
      je vous assure que même sur les rond-points on se méfie; mais une fois accepté les langue se délient!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *