toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Belgique: Dès le 1er janvier 2019, l’abattage rituel interdit dans les Flandres « Un jour triste pour les Juifs d’Europe, un jour triste pour la liberté religieuse en Europe »


Belgique: Dès le 1er janvier 2019, l’abattage rituel interdit dans les Flandres « Un jour triste pour les Juifs d’Europe, un jour triste pour la liberté religieuse en Europe »

Un jour triste pour les Juifs d’Europe, un jour triste pour la liberté religieuse en Europe, » selon le rabbin Pinchas Goldschmidt, président de la Conférence des rabbins européens.

Une décision du Parlement de Flandres, la partie flamande de la Belgique, qui a voté à l’unanimité en juillet 2017 en faveur d’une résolution interdisant l’abattage rituel des ovins et bovins sans étourdissement, entrera en vigueur le 1er janvier 2019.

Cette résolution fait écho à une décision similaire approuvée en mai par le Parlement Wallon, qui compte quelques centaines de juifs.

« Aujourd’hui est le dernier jour où viande et volaille pourront être préparées en Belgique pour les communautés d’Anvers et de Bruxelles, a écrit le 31 décembre le rabbin Pinchas Goldschmidt, président de la Conférence des rabbins européens dans un message posté sur Facebook. Un jour triste pour les Juifs d’Europe, un jour triste pour la liberté religieuse en Europe ».

La menace d’interdire l’abattage rituel sans étourdissement plane sur la Belgique depuis quelques années.

La shehita, méthode d’abattage rituel des animaux, impose que ces derniers soient conscients au moment où leurs gorges sont tranchées, une pratique jugée cruelle, mais dont les défenseurs assurent qu’elle est plus bienveillante que les méthodes mécanisées employées dans les abattoirs non casher.


Les musulmans effectuent l’abattage de leurs animaux de manière similaire, avec moins de restrictions, pour produire de la viande halal.La moitié de la population juive de Belgique, qui s’élève à 40 000 personnes, vit dans la région flamande. Les 20 000 autres vivent dans la région de Bruxelles. Les abattoirs casher d’Anvers, la capitale de la région flamande, fournissent de nombreuses communautés juives européennes en viande.

En France, la dirigeante du Rassemblement National (RN) Marine Le Pen, a également estimé pendant la dernière campagne présidentielle que l’abattage sans étourdissement préalable « devrait être interdit ».

Des pressions pour interdire l’abattage rituel ont également eu lieu en Autriche, en Hollande, en Pologne, en Angleterre, et en Suisse.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 14 thoughts on “Belgique: Dès le 1er janvier 2019, l’abattage rituel interdit dans les Flandres « Un jour triste pour les Juifs d’Europe, un jour triste pour la liberté religieuse en Europe »

    1. c.i.a.

      Oui c`est très cruel, mais pourquoi«  moins de restrictions pour les musulmans « , il est vrai qu`un juif n`à jamais égorgé « un porc de mécréant « , contrairement aux muzz, qui eux ne s`en privent pas!!

    2. Jean-Louis

      Si le hallal ne peut pas être interdit en France, les juifs sont en partie responsables.
      S’ils renonçaient à cette bigoterie antédiluvienne (l’abattage casher) ou simplement importer cette viande, on pourrait bien plus facilement interdire toute forme d’abattage rituel, et ce serait tant mieux.
      Mais il n’est pas faux qu’il faudrait aussi « humaniser » l’abattage non rituel.

    3. Pinhas

      En effet, il faut avancer .
      J’ai toujours trouvé cela barbare d’égorger des animaux .
      Mangeons du poisson, des oeufs par exemple.
      Ce n’est pas la communauté Juive qui est dans le viseur .
      Ceci-dit, les muzz continueront à égorger les moutons dans leur baignoire .

    4. midom

      Ce n’est pas seulement la Flandre, mais la Wallonie va suivre;
      ainsi que toute l’Europe…….
      A quand le port de l’étoile?

    5. Malcolm Ode

      Je suis infiniment reconnaissant au Peuple juif resté fidèle à Dieu d’avoir acheminé jusqu’à nous, dans une épopée millénaire unique dans l’Histoire de l’humanité, la Parole de Dieu, adressée à une tribu en des temps immémoriaux où la civilisation humaine était encore en germe dans les desseins divins.

      En preuve d’Amour et d’adhésion à Sa parole et à ses Commandements, il instaura l’offrande d’animaux sains, auprès de cette tribu de bergers qui n’avaient que cette richesse. Dieu s’est adapté aux moeurs tribales d’il y a des millénaires pour être entendu et Aimé au-delà de ce qu’on a de plus précieux jusqu’à le sacrifier. Comment pourrait-il en être autrement?

      Sacrifier son voisin au nom d’un dieu inconnu est beaucoup moins difficile pour certains.

      Je rend grâce de tout coeur et du fond de mon âme à Dieu de nous avoir soulagés de ces pratiques archaïques qui n’ont plus aucune signification sacrificielle depuis qu’Il s’est offert Lui-même sur la Croix, donnant le coup d’envoi à la Civilisation chrétienne dOccident, qui a vu Son oeuvre s’accomplir dans tous les domaines et à laquelle les Juifs dans leur Exode ont participé positivement tant dans les Arts et les Lettres que dans les Sciences.

      Je ne serais pas fier d’offrir à Dieu un mouton musulman, un coq vaudou ou une vierge maya… au risque d’inspirer au nom de Dieu des pratiques profanes de mauvais voisinages.

      Je préfère Lui sacrifier mes faiblesses et résister aux tentations qui représentent autant d’occasions de sacrifices que d’occasions d’être vertueux. C’est autrement plus sacrificiel que de massacrer une bestiole ou le voisin.

      Voilà à mon humble avis ce qui plait à Dieu.

      Vive Israël : Un petit pays à l’échelle terrestre, le plus grand à l’échelle humaine.

    6. Avigail

      Savez-vous qu’avant le péché originel, l’homme ne mangeait que des fruits?
      C’est ecrit dans la Bible.

      Je ne vois pas l’avantage de l’abbatage apres etourdissement, où l’animal souffrira deux fois plutôt qu’une.

      En revanche, les legumes secs germés combinés avec céréales complètes remplacent avantageusement les protéines animales, sans souffrances, avec une plus-value importante pour la santé!

    7. Bibifree

      Les vétérinaires sont formels : les abattages ou les animaux sont saignés en étant conscients provoquent une longue agonie (10 à 15 mn pour les bovins) de grande souffrance.
      Je trouve que c’est un grand progrès de ne plus autoriser ces souffrances inutiles.
      Mais je suis d’accord avec plusieurs d’entre vous. L’abattage avec étourdissement a ses ratés. Le mieux est de ne pas consommer de viande.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *