toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Arrestation du terroriste d’extrême gauche Cesare Battisti en Bolivie, ses soutiens français « ont pris pour une vérité sa vision à lui des années de plomb »


Arrestation du terroriste d’extrême gauche Cesare Battisti en Bolivie, ses soutiens français « ont pris pour une vérité sa vision à lui des années de plomb »

Le Brésil annonce l’arrestation de Cesare Battisti en Bolivie. L’ex-militant communiste est condamné à la perpétuité en Italie pour des meurtres datant des années 1970. Il devrait être ramené au Brésil puis extradé vers Rome.

L’ancien militant d’extrême gauche italien Cesare Battisti, qui était en cavale depuis décembre, a été capturé en Bolivie, selon une source officielle brésilienne, confirmée par plusieurs médias.

« Le terroriste italien Cesare Battisti a été arrêté en Bolivie cette nuit (de samedi à dimanche) et sera ramené d’ici peu au Brésil, d’où il sera probablement envoyé en Italie pour purger sa peine à perpétuité, en accord avec la décision de la justice italienne », a twitté Filipe G. Martins, conseiller spécial du nouveau président brésilien Jair Bolsonaro pour les affaires étrangères.

Battisti : ses soutiens français « ont pris pour une vérité sa vision à lui des années de plomb », selon Guillaume Perrault

L’auteur d’un ouvrage sur Cesare Battisti apporte un éclairage politique et historique sur ses appuis en France, alors que l’ex-militant d’extrême gauche italien vient d’être arrêté en Amérique du Sud.

Loading...

En France, « il s’est créé autour de Battisti une empathie idéologique. Il a été présenté par ses défenseurs comme un combattant de la liberté », a déclaré dimanche 13 janvier, Guillaume Perrault, auteur du livre Génération Battisti, ils ne voulaient pas savoir, alors que l’ex-militant d’extrême gauche italien vient d’être arrêté en Bolivie.

franceinfo : Cesare Battisti a passé 14 ans en France entre 1990 et 2004. Bénéficiait-il d’une certaine protection de François Mitterrand ?

Guillaume Perrault : Il bénéficiait, oui, d’une protection de fait, en tout cas d’une ambiguïté de François Mitterrand qui avait dit devant la Ligue des droits de l’Homme qu’il n’extradrait pas les anciens terroristes d’extrême gauche, sans faire d’exception. Par contre, quand il avait reçu le président du Conseil, Bettino Craxi, le socialiste, chef du gouvernement italien à cette époque-là, ce devait être en 1985, il avait dit qu’il ferait une exception pour les auteurs de crime de sang. Cela voulait dire que les anciens terroristes d’extrême gauche qui s’étaient installés en France pouvaient être extradés s’ils étaient soupçonnés ou reconnus coupables de meurtres. Donc, il y avait une ambiguïté de François Mitterrand qui a tenu deux discours différents devant deux publics différents.

Quelle relation François Mitterrand avait-il avec Cesare Battisti ?

Lui personnellement, aucune. Mais en revanche, une question politique s’est posée. Les années de plomb s’achèvent grosso modo au début des années 1980. Le terrorisme était à ce moment-là essentiellement d’extrême gauche – pas exclusivement, il y avait aussi un terrorisme néofasciste – mais les Brigades rouges et les groupuscules de moindre importance, comme les Prolétaires armés pour le communisme, ont été démantelés. Vers 1982, c’était fini. À ce moment-là, un certain nombre de membres de ces groupes se sont enfuis, et notamment en France. Et la question politique qui s’est posée, c’est : « qu’est-ce qu’on en fait ? Est-ce qu’on les laisse vivre une nouvelle vie pourvu qu’ils renoncent à la violence, ou pas ? ». Le fond du problème, c’est qu’il s’est créé autour de Battisti une empathie idéologique. Il a été présenté par ses défenseurs comme un combattant de la liberté.

[…]

Learn Hebrew online

Source

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Arrestation du terroriste d’extrême gauche Cesare Battisti en Bolivie, ses soutiens français « ont pris pour une vérité sa vision à lui des années de plomb »

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *