toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Après l’UNESCO: L’horizon de Jérusalem par Shmuel Trigano


Après l’UNESCO: L’horizon de Jérusalem par Shmuel Trigano

Le retrait d’Israël de l’UNESCO est passé presque inaperçu en ce début d’année. Indépendamment des circonstances qui y ont conduit et malgré le retrait déjà opéré des Etats Unis de Trump, il y a eu là un événement d’une importance symbolique considérable quand on se situe à hauteur de l’héritage de l’Israël éternel.

L’UNESCO est censé représenter l’instance de la culture et de l’humanité sur un plan mondial.

Qu’Israël, au symbole si lourd de par son histoire -j’entends non pas la souffrance mais la souveraineté spirituelle – quitte cette scène n’est pas sans signification. Comme le dit le Midrach d' »Abraham l’Hébreu », au sortir de Babel: « Abraham d’un côté, le monde de l’autre ». Abraham ne quitte pas cet univers voué à la destruction pour le néant mais pour la Terre Promise. Or, c’est bien du fait de la Terre Promise en son sommet le plus haut, Jérusalem, que la crise à l’UNESCO s’est produite pour Israël, lorsqu’il s’est trouvé des majorités pour voter les résolutions successives fomentées par l’Etat fantôme de Palestine qui, toutes, visaient à retirer, dénier, à Israël toute légitimité au lien avec la « Terre d’Israël » dans tous les lieux de son histoire glorieuse.

Ce que l’UNESCO, avec l’assentiment de l’Europe notamment, a promu a une dimension métaphysique et spirituelle: l’humanité, excepté les Etats Unis, s’est unie pour récuser Israël dans son histoire sainte. Comme si Esav et Ismaël faisaient cause commune contre Jacob… C’est un paysage qui a quelque chose de prophétique.

Cependant, ce que quitte Israël, c’est « le conseil des méchants » qu’évoque le Psaume premier. Récuser le lien d’Israël avec les lieux de son histoire est d’une telle violence, d’un tel mensonge, que c’en est la jauge de la déchéance morale et intellectuelle de l’humanité emmenée par la sournoiserie palestinienne.

Or c’est Babel que quitte Israël, où sous le signe de l’unité et de la fraternité de l’humanité la vie d’un homme ne comptait plus pour rien. C’est bien là le profil du monde global contre lequel aujourd’hui montent de toutes parts la défiance et la rebélion.

Pour toutes ces raisons, le retrait d’Israël ne doit pas être un synonyme d’un repli sur soi, mais il doit se faire à la hauteur de la vocation universelle qu’Abraham ouvre au faux universel babélien.

Puisque c’est Jérusalem qui est en question, il faut qu’elle devienne sous l’égide d’Israël un centre mondial dans lequel le monde entier puisse se rencontrer, hors du mensonge des Etats, et commencer à construire une humanité sortie de la corruption qui accompagne la volonté de puissance, celle qui croit que la réalité est à la merci d’un vote.

L’héritage spirituel d’Israël, l’espérance qu’il représente pour des univers religieux comme les Amériques, l’Afrique, l’Asie, sont autant d’atouts pour faire de la capitale d’un Israël souverain une capitale mondiale, une arène internationale qui serait l’anti Babel.

Il faut espérer que les hommes politiques israéliens et la petite politique municipale à laquelle ils sont enchainés, sauront se situer à hauteur de ce défi. Jérusalem doit cesser d’être une grosse bourgade aux confins de Tel Aviv mais devenir positivement par ses activités une capitale de rang mondial, portant une vision de l’humanité.

Learn Hebrew online

Shmuel Trigano pour Europe Israël News

*à partir d’une chronique sur Radio J, le vendredi 18 janvier

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Après l’UNESCO: L’horizon de Jérusalem par Shmuel Trigano

    1. Robert Davis

      Pour une fois je ne suis pas d’accord avec S. Trigano dont j’apprécie en général les articles. En effet le repli sur soi n’a rien d’infâmant ni de politiquement défavorable, bien au contraire. Se retirer d’une scène qui devient diabolique est positif, laissons les cons entre eux et qu’ils s’auto détruisent, no problemo! Quand la Bourse baisse pourquoi intervenir? laissons la arriver au plancher, on reprendra l’activité à ce moment là. Entretemps il y a quand même quelque chose qu’on peut et qu’on doit faire c’est nettoyer les écuries d’Augias ç-à-d expulser les faux palestiniens génocidaires responsables de tous les problèmes politiques d’Israelet même des juifs. Il est complètement stupide de laisser ces gens s’incruster et squatter Israel permettant aux ennemis d’Israel de croire qu’ils peuvent le détruire.nt en le harcelant.

    2. la juive zélée

      le berceau des religions… »Aime ton prochain comme toi même » doit être une valeur que la Terre Entière pratique…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *