toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Révélations: L’administration Obama a financé l’organisation suprémacisme islamiste et antisémite « Nation of Islam » pour enseigner l’Islam aux détenus des prisons fédérales


Révélations: L’administration Obama a financé l’organisation suprémacisme islamiste et antisémite  « Nation of Islam » pour enseigner l’Islam aux détenus des prisons fédérales

Nation of Islam et ses dirigeants ont reçu des centaines de milliers de dollars du gouvernement des États-Unis depuis 2008 pour enseigner des programmes d’études religieuses aux détenus des prisons fédérales, selon des dossiers examinés par le Washington Examiner.

Un groupe nationaliste noir dirigé par Louis Farrakhan, Nation of Islam prêche que les Blancs sont des «diables aux yeux bleus» et que les Juifs sont «la synagogue de Satan». Ses dirigeants ont reçu au moins 364 500 $ en contrats et récompenses du Bureau américain de Prisons et le ministère de la Justice entre les exercices 2008 et 2019.

Le financement visait à fournir «des services religieux de Nation of Islam», «des services de guide spirituel de Nation of Islam», «des services d’étude de Nation of Islam» et d’autres programmes connexes dirigés par les dirigeants de l’organisation, selon le Bureau of Prison Records. Nation of Islam a été qualifiée de groupe haineux par la Ligue anti-diffamation et le Southern Poverty Law Center.

Le républicain new-yorkais Peter King, président du sous-comité sur la lutte antiterroriste et le renseignement de la Homeland Security, a confié à l’examinateur de Washington que le financement était « au-delà de la limite ».

Il a déclaré: «De manière catégorique, aucun groupe, entité ou individu associé de quelque manière que ce soit à Farrakhan ou à la Nation of Islam ne devrait recevoir aucun financement fédéral. Ce que Farrakhan prêche, c’est la haine, l’antisémitisme et le racisme. Utiliser n’importe quel argent fédéral pour un groupe avec lequel il est impliqué, c’est que tout type d’enseignement ou de prosélytisme est une erreur

Mark Potok, chercheur au Centre d’analyse de la droite radicale, a qualifié le financement de «vraiment scandaleux et remarquable». Il a noté qu’une décision de justice rendue en 2003 interdisait aux prisons fédérales d’interdire aux lecteurs de Nation of Islam de lire du matériel de lecture pour le Premier amendement. Mais il a dit que cette décision n’oblige pas le gouvernement américain à fournir de l’argent à l’organisation.

«Je ne peux pas imaginer la raison pour laquelle le gouvernement fédéral serait obligé de donner de l’argent à la Nation of Islam ou à ses partisans, et cela semble assez incroyable s’ils le font», a déclaré Potok.

Mercredi, le Bureau des prisons a refusé de fournir des détails sur les contrats, y compris en quelle année ils avaient commencé et quels matériels de lecture de Nation of Islam avaient été utilisés pour le programme. « Les contrats sont conservés six ans après le paiement final, nous ne sommes donc pas en mesure de fournir des détails concernant le contrat initial sur lequel la Nation of Islam a commencé à passer des contrats avec le Bureau of Prisons« , a déclaré un porte-parole.

Le porte-parole a cité un règlement stipulant que les établissements pénitentiaires fédéraux « peuvent passer des contrats avec des représentants de groupes confessionnels de la communauté pour fournir des services religieux spécifiques que l’aumônier ne peut pas rendre personnellement en raison, habituellement, de prescriptions religieuses ou de contraintes ecclésiastiques auxquelles l’aumônier adhère ».

Tout en refusant de commenter ce que la Nation of Islam fournissait aux prisonniers, le bureau cite une loi fédérale stipulant que les documents religieux doivent «être visualisés au préalable par le personnel du [Bureau of Prison], ou par tout autre volontaire désigné par le personnel, avant leur distribution» et « les matériaux ne doivent pas dénigrer ou dénigrer les autres religions ou groupes religieux. « 

Learn Hebrew online

King a déclaré que le financement suscitait des inquiétudes quant au processus fédéral de sélection des aumôniers de prison, à la lumière d’informations selon lesquelles les prisons pourraient être un terrain fertile pour la radicalisation.

En 2010, la Commission des relations extérieures du Sénat a publié un rapport selon lequel «près de trois douzaines de citoyens américains convertis à l’islam en prison se sont rendus au Yémen, probablement pour suivre une formation sur Al-Qaïda». Cette question a récemment attiré l’attention en Europe. un homme armé qui aurait attaqué des visiteurs sur un marché de Noël en France aurait été radicalisé lors d’un précédent séjour en prison.

«Comme il y a eu trop de cas de radicalisation dans les prisons, c’est pour moi une préoccupation publique vis-à-vis de ce qui est enseigné», a déclaré King. « Pour moi, une fois que vous êtes associé à Farrakhan, cela mettrait fin à la vérification immédiatement. »

Les dossiers de dépenses fédérales examinés par le Washington Examiner indiquent que le financement remonte au moins à l’exercice 2008, certains contrats semblant avoir été approuvés en 2007.

L’année de dépenses la plus importante semble avoir été sous l’ancien président Barack Obama en 2012, lorsque le gouvernement fédéral a octroyé plus de 47 000 $ de contrats à des programmes Nation of Islam. Le financement a diminué sous l’administration Trump. En 2018, les programmes ont reçu 17 000 dollars et l’engagement total pour 2019 est de 8 250 dollars.

La Nation of Islam a été fondée en 1930 en tant que rejeton nationaliste noir de l’islam, mais Potok a déclaré que nombre de ses croyances étaient considérées comme hérétiques par les musulmans traditionnels – y compris l’affirmation du groupe selon laquelle les Blancs sont intrinsèquement pervers et le fondateur de Nation of Islam, Wallace D. Fard. ou Wallace Fard Muhammad, est une divinité.

«La nation a, depuis le début, des convictions extrêmement antisémites et anti-gays», a déclaré Potok. Le groupe a promu des théories selon lesquelles Israël aurait perpétré les attentats terroristes du 11 septembre 2001 et affirmé que le gouvernement américain avait secrètement empoisonné des hommes noirs avec un produit chimique qui les rendrait homosexuels. Farrakhan, qui dirige l’organisation depuis 1978, a déjà qualifié Adolf Hitler de «très grand homme» et dénonçait systématiquement les Juifs et les Blancs comme étant pervers.

«Les Blancs sont en train de descendre. Et Satan est en train de descendre. Et Farrakhan, par la grâce de Dieu, a retiré la couverture de ce Juif satanique et je suis ici pour dire: «Votre temps est écoulé. Votre monde est passé », a déclaré Farrakhan dans un discours en février dernier.

L’un des textes clés de l’organisation, La relation secrète entre les Noirs et les Juifs, affirme que les Juifs sont responsables du commerce transatlantique des esclaves et ont manipulé le système économique mondial pour priver les Noirs de leurs droits.

L’entité corporative de la Nation, le Saint Temple of Islam Corp. de Muhammad, a reçu 27 000 $ du Bureau des prisons pour organiser des «services religieux Nation» de l’Islam au pénitencier de Terre Haute dans l’Indiana, selon les registres du gouvernement.

Le temple sacré de l’islam de Muhammad est basé à la mosquée Maryam de Chicago, au siège national du pays et au bureau de Farrakhan.

Une autre entité, le North Memphis Study Group, a reçu 23 430 dollars entre 2008 et 2010 pour la «Nation of Islam services» au pénitencier fédéral de Forrest City dans l’Arkansas. Le groupe d’étude de North Memphis est situé à Muhammad Mosque 55, le chapitre national de Memphis.

La récente «vidéo de la semaine» du chapitre sur son site Web s’intitulait «SOS: Synagogue of Satan».

La mosquée Muhammad’s Nation 23 à Buffalo, NY. Et la mosquée de Charleston en Caroline du Sud ont également reçu 7 850 $ et 2 500 $ chacun pour des «services Nation of Islam» à la Loretto Federal Corrections Institution, en Pennsylvanie, et à Williamsburg Federal Corrections Institution, en Caroline du Sud.

Au total, le Bureau of Prisons a passé un contrat avec plus d’une douzaine d’organisations et d’individus pour fournir spécifiquement des programmes de Nation of Islam aux détenus. L’un de ces individus était Verbon Muhammad, dirigeant de la nation de Monroe, en Louisiane, qui a reçu plus de 60 000 dollars pour «fournir des services religieux à la Nation of Islam». Muhammad a déclaré à un journaliste du Louisiana News Star que les Blancs ne sont pas autorisés à assister aux réunions. Nation of Islam services religieux.

«Nous n’autorisons pas les Blancs dans nos réunions, un point c’est tout», a déclaré Muhammad.

The Nation of Islam n’a pas répondu à la demande de commentaire par l’intermédiaire de son bureau principal ou de son avocat, Berve Power. Abdullah Muhammad, le chef du ministère de la réforme pénitentiaire de la nation, n’a également pas répondu aux demandes de la presse.

Selon le journal du groupe, The Final Call, Abdullah Muhammad se rend souvent en prison pour donner des conférences sur la philosophie du groupe. En novembre, Abdullah Muhammad s’est entretenu avec des détenus au centre de ré-entrée Ryan Detroit à Détroit, a rapporté Final Call.

«L’honorable ministre Louis Farrakhan veut que vos frères sachent qu’il vous aime», a déclaré Abdullah Muhammad lors de la conférence, qui aurait porté sur les Écritures bibliques et comprenait une allocution vidéo de Farrakhan.

Farrakhan a imploré ses partisans de ne pas accepter d’argent du gouvernement américain. Il a déclaré le 14 décembre 2013: «S’ils vous proposent quelque chose, examinez-le de près, de peur que la nation ne soit plus liée aux principes que le Prophète Muhammad a souhaité pour nous: faire de nous une nation indépendante sur une partie de cette Terre que nous puissions appeler la nôtre. « 

© Traduction Europe Israël News

Source: The Washington Examiner

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Révélations: L’administration Obama a financé l’organisation suprémacisme islamiste et antisémite « Nation of Islam » pour enseigner l’Islam aux détenus des prisons fédérales

    1. gregory

      Obanania est un suppôt de Satan et Farrakhan à été son mentor .J’espère que Trump les fera passer par la case Prison!

      Ces maudit salopards ont failli démolir les USA de l’intérieur.

      Malheureusement les islamo gauchistes démocrates mondialistes sont encore à la manœuvre et Soros est encore vivant!

    2. michel

      j’ai honte que des grande institutions médiatique et que le FBI garde le silence a ce sujet car ce groupe est simplement des KKK version noir … des fanatiques raciste qui carbure a la haine

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *