toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

« Qu’ils viennent me chercher ! » : Gilets jaunes, le 8 décembre, un hélicoptère était prêt à exfiltrer le président de l’Élysée


« Qu’ils viennent me chercher ! » : Gilets jaunes, le 8 décembre, un hélicoptère était prêt à exfiltrer le président de l’Élysée

L’Élysée était en mode château fort, samedi 8 décembre pour l’acte IV des Gilets jaunes. Si Emmanuel Macron est bien resté sur place, tout était prêt pour l’emmener loin de l’agitation parisienne si la journée tournait mal.

« Qu’ils viennent me chercher… »

On s’en souvient, c’est ce qu’avait dit Emmanuel Macron au moment de l’affaire Benalla. Des Gilets jaunes s’en sont souvenus et, avant la manifestation du samedi 8 décembre, ont assuré vouloir marcher sur le palais présidentiel.

Du coup, l’Élysée était placé sous très très haute surveillance, raconte Le Canard enchaîné. On ne badine pas avec la sécurité du chef de l’État.

Cinq cents gardes républicains, la centaine de policiers et gendarmes du Groupement de sécurité de la présidence de la République ont été mobilisés, avec tout leur attirail lances à eau, drones, etc. Aux autres personnels, il avait été demandé aux personnels de rester au chaud, chez eux.

« Jupiter est resté de marbre »

À l’extérieur, un hélicoptère était placé au cas où…

Autour, un no man’s land avait été sécurité comprenant la Concorde, l’Élysée ou l’Assemblée nationale, sans compter les 8000 membres des forces de l’ordre postés à Paris, avec en sus quelques blindés de la gendarmerie.

Bref, une journée sous haute tension. Où finalement, il y a bien eu de la casse, mais fort heureusement pas de tentative de putsch.

Et pendant ce temps-là, « Jupiter, selon plusieurs témoins, est resté de marbre », note l’hebdomadaire satirique.

Source

Learn Hebrew online

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “« Qu’ils viennent me chercher ! » : Gilets jaunes, le 8 décembre, un hélicoptère était prêt à exfiltrer le président de l’Élysée

    1. martinette

      Macron a plus que démontré qu’il était de la trempes des « petits » ayant donc une grande gueule mais sans plus.
      En un mot: un rigolo que l’on ne peut pas prendre au sérieux quelque soit le sujet.
      Les français qui l’ont élu en sont responsables intégralement et c’est a eux que le peuple français devrait demander des comptes…

    2. Robert Davis

      micron minus est un fanfaron comme tous les trouillards! Maintenant que les GJ qu’il n’avait pas prévu sont venus le chercher, il se terre au fond du bunker de l’Elysée avec toute l’armée française autour de lui!!!!!!! Ce personnage est infâme de stupidité, de lâcheté et d’arrogance.Il faut le démissionner.

    3. Robert Davis

      Je suis d’accord avec Martinette: il y a encore plus c. que micron minus et ce sont ceux qui l’ont élu dans l’espoir de recevoir plus d’argent!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *