toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

« Paris Match » met à sa Une l’antisémite Ruyssen condamné plusieurs fois


« Paris Match » met à sa Une l’antisémite Ruyssen condamné plusieurs fois

Le dernier numéro de l’hebdomadaire a mis en une un gilet jaune nommé Hervé Ryssen. Un antisémite notoire, condamné à plusieurs reprises.

La couverture est belle. On y voit un gilet jaune discuter avec un CRS, sous un drapeau français flottant au vent. La photo est signée Emma Prosdocimi, de l’agence Sipa. Dans son dernier numéro, Paris Match propose de revenir sur le mouvement qui secoue la France depuis plusieurs semaines, et notamment sur les violences du samedi 1er décembre. « De la colère à l’affrontement, récit d’une journée explosive », titre le magazine.

Problème : l’homme en gilet jaune se nomme Hervé Ryssen, de son vrai nom Hervé Lalin, comme de nombreux internautes – et de nombreux journalistes aussi – l’ont souligné. Et ce dernier n’est pas vraiment un gilet jaune « lambda » : il est une figure de l’extrême droite antisémite et négationniste.

Ce personnage obscur a été poursuivi à de multiples reprises ces dernières années pour ses propos outrageants. En juin dernier, Hervé Ryssen a été condamné à un an de prison pour ses messages antisémites, proférés dans une vidéo YouTube datant du 10 juillet 2010 et intitulée Les juifs, l’inceste et l’hystérie. En 2017, Paris Match se faisait lui-même l’écho d’une autre condamnation pour des messages antisémites et racistes publiés sur Twitter et Facebook. D’autres condamnations ont été prononcées en 2016 et 2013.

« On ne connaissait pas le personnage »

Mais en le mettant en couverture de son dernier numéro, la rédaction de Paris Match n’avait aucune idée de son identité, assure à L’Express Régis Le Sommier, directeur adjoint de la rédaction de l’hebdomadaire. « On ne connaissait pas du tout ce personnage, que nous avons pris pour un gilet jaune. On a trouvé que cette couverture était représentative, puisqu’il était en discussion avec un CRS… Mais c’est une erreur de notre part. Les gilets jaunes charrient tout un tas de personnages et nous ne savions pas qui il était. »

Pour le moment, Paris Match n’a pas communiqué publiquement sur cette méprise, mais devrait le faire dans la journée, après une réunion de rédaction. Sur les réseaux sociaux, certains internautes appellent désormais au boycott du magazine, tandis qu’Hervé Ryssen, lui, s’est évidemment réjoui d’apparaître ainsi en une du magazine. Il avait notamment expliqué, toujours à Street Press : « J’ai besoin d’exister. »

Source

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “« Paris Match » met à sa Une l’antisémite Ruyssen condamné plusieurs fois

    1. esther

      Paris Match, un magazine ????? Un potin qui fouille dans les affaires intimes qui sentent mauvais arrosé d’un zeste de people politique, pire que le tabloïd « Le Sun » en GB. Leurs « journalistes » sont tellement ignares qu’il est fort possible qu’ils ne le savaient pas : cette ignorance est compréhensible pour la citoyenne lambda comme moi mais il y a un minimum de vérifications à faire sur la photo de Une quand un torchon est vendu à des centaines de milliers d’exemplaires toutes les semaines.
      Cette saloperie antisémite se fait une sacrée pub en attendant et va agglomérer ceux qui pensent comme lui grâce à cette couverture.

    2. esther

      Quoiqu’il en soit et même pour le pire des torchons, l’identité des personnes inconnues que la rédaction choisit de mettre en Une doit être impérativement et obligatoirement réalisée, donc il y a faute, donc possibilité de poursuites notamment par le BNVCA.
      Si Paris Match savait, c’est cynique et malfaisant et si ce torchon utilise cette photo pour nous faire croire que tous les gilets jaunes sont des antisémites, c’est également cynique et malfaisant. Donc, il est préférable qu’on poursuive ce papier toilette qui n’en est pas à sa première Une trash comme tout tabloïd.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *