toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Pacte de l’ONU sur les migrations : les nationalistes flamands refusent de signer, le gouvernement belge au bord de l’implosion


Pacte de l’ONU sur les migrations : les nationalistes flamands refusent de signer, le gouvernement belge au bord de l’implosion

La crise au sein du gouvernement belge autour du Pacte de l’ONU sur les migrations s’est aggravée mardi, le Premier ministre décidant d’en appeler au Parlement pour contourner le « blocage » des nationalistes flamands de la N-VA, seuls partenaires de sa coalition opposés à ce texte.

>>> Lire aussi : « J’ai lu les 34 pages du Pacte de l’ONU sur les Migrations : c’est un suicide » par Esther Hollstein

« En ce moment il y a un blocage au gouvernement (…) puisqu’il y a un parti sur les quatre qui composent la majorité qui s’est opposé, cela m’a encore été confirmé cet après-midi », a déclaré Charles Michel au cours d’une conférence de presse en fin de journée.

Ce libéral francophone a expliqué que les ministres de la N-VA, dont le bouillant secrétaire d’Etat à la Migration Theo Francken, refusaient d’adjoindre au texte de l’ONU -qui ne peut plus être modifié- « une déclaration interprétative » exprimant certaines réticences des Etats. « J’ai donc pris la décision de demander au Parlement de s’exprimer sur ce sujet, je souhaite qu'(il) puisse donner son point de vue », a ajouté Charles Michel.

Le Premier ministre a annoncé qu’il se rendrait au sommet de Marrakech (Maroc) la semaine prochaine pour défendre la position qui aura été exprimée par les députés, quitte à faire chuter la coalition au pouvoir depuis octobre 2014.

Lundi, Bart De Wever, président de l’Alliance néo-flamande (Nieuw-Vlaamse Alliantie, N-VA), avait menacé de retirer son soutien au gouvernement Michel en cas de déplacement au sommet de l’ONU prévu les 10 et 11 décembre. « Nous ne soutenons pas un gouvernement qui irait à Marrakech« , avait-il averti. A l’approche des élections législatives de mai, qui coïncideront avec les européennes en Belgique, la N-VA entend faire de l’immigration son principal sujet de campagne.

Source

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Pacte de l’ONU sur les migrations : les nationalistes flamands refusent de signer, le gouvernement belge au bord de l’implosion

    1. midom

      CE PARTI , LA NVA, EST LE SEUL QUI AIT LE COURAGE DE S’OPPOSER
      AU REEL DANGER QUE PRESENTE CE PACTE.
      IL SERAIT MALHEUREUX QUE NOTRE GOUVERNEMENT TOMBE AVEC A SA TETE CE BRILLANT JEUNE PREMIER MINISTRE COURAGEUX QUI REPRESENTE LE SEUL PARTI FRANCOPHONE AU POUVOIR.
      J ESPERE QUE NOUS NE RETOMBERONS PAS SUR CETTE GAUCHE ANTISEMITE!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *