toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Loi sur les Fake news : Quand Benjamin Griveaux accuse à tort un Gilet jaune de racisme (Vidéo)


Loi sur les Fake news : Quand Benjamin Griveaux accuse à tort un Gilet jaune de racisme (Vidéo)

Benjamin Griveaux a accusé ce 11 décembre l’un des chefs de file des Gilets jaunes, Christophe Couderc, d’être «clairement raciste», profil Facebook à l’appui. Seul souci, et pas des moindres : ce compte n’était pas le sien, mais celui d’un homonyme.

Invité ce 11 décembre de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV, Benjamin Griveaux a tenu un discours plus qu’offensif à l’encontre des Gilets jaunes. Alors qu’il regrettait la politisation du mouvement, le porte-parole du gouvernement a tenté de décrédibiliser l’un de ses chefs de file, Christophe Couderc. «Le Monsieur qui était hier soir sur BFM, Christophe Couderc, le Gilet jaune de Paris, allez voir sa page Facebook, en date du mois de février. C’est un homme qui est clairement raciste et qui a un problème, manifestement, avec les musulmans, et qui partage beaucoup les publications de Marine Le Pen», a-t-il affirmé sans ambages.

C’est un homme qui est clairement raciste

Problème, comme le rapporte Marianne, la page Facebook à laquelle faisait référence Benjamin Griveaux appartenait à une autre personne, portant le même nom, et dont la sensibilité politique semble être à l’opposé de celle du porte-parole des Gilets jaunes. «Ce technicien audiovisuel n’a rien du profil indiqué par Benjamin Griveaux. Jusqu’en août dernier, il était salarié du Média, la web-télé de gauche lancée en septembre 2017 par des amis de Jean-Luc Mélenchon», écrit l’hebdomadaire.

L’allégation calomnieuse proférée par le Secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre arrive seulement quelques semaines après l’adoption définitive à l’Assemblée des deux propositions de loi controversées contre la «manipulation de l’information» en période électorale.

Loading...

Deux textes défendus par Benjamin Griveaux qui n’avait alors pas hésité, au cours d’une interview consacrée au projet du gouvernement de légiférer en la matière, à accuser RT France de mener une campagne de désinformation. «Je sais faire la différence entre la propagande payée par un Etat étranger et un journalisme d’opinion qui ne nous épargne pas, mais qui respecte les codes du journalisme et les déontologies du journalisme», avait-il martelé. Des propos avancés sans fournir de preuves et en oubliant de mentionner que les journalistes de RT France se voient remettre, comme tous leurs confrères, une carte de presse française.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Loi sur les Fake news : Quand Benjamin Griveaux accuse à tort un Gilet jaune de racisme (Vidéo)

    1. Salmon

      J accusé griveaux et le gouvernement d antisémitisme et d antisionisme, de racisme anti blanc de racisme contre les homosexuel de racisme, de racisme envers les vrais femmes(pas les voilées et les beurka) contre les chrétiens etc…
      Ils laissent la migrations de milliers de muzzs ils laissent es fiches S radicalise islam en liberte
      Ils laissent les pilleurs les casseurs les violents en liberté
      J ACCUSÉ CES DÉMENTS DE VOULOIR ASSASSINER LA FRANCE ET LES VRAIS FRANÇAIS

    2. Robert Davis

      Typique de l’INVERSION rhétorique de la gauche : les mus tuent les gens qu’ils soient français, juifs, chrétiens, boudhistes et autres et c’est …le français qui ne veut pas de ces massacreurs qui est…raciste!!!!!!!!!!!! Une fois de plus on voit bien que micron minus et son parti de jeunes crétins hors sol comme lui ou opportunistes et profiteurs ne pensant qu’à leurs gros salaires qu’ils n’auraient nulle part ailleurs puisqu’ils ne savent rien faire, sont en train de préparer une guerre civile permettant aux mus de s’emparer de la France: aujourd’hui ils sont 10-15 millions, aucune statistique n’étant disponible pour les protéger, demain ils seront 20-30 m. et après demain 50 m. et les français qui ne voudront pas être égorgés jusque dans leurs chambres à coucher devront quitter la France ou se battre enfin. Mais avec 20 ou 40 m. d’arabes en France il sera difficile de gagner alors qu’aujourd’hui on le peut encore si on utilise les 100 milliards d’allocs qu’on leur verse pour nous tuer plus tard, on les utilise à mettre sur pied une grande armée dont on n’aura peut-être même pas besoin car sans leurs allocs une grande partie d’entre eux quitteront la France d’eux mêmes. Et qu’on ne dise pas que ce n’est pas…démocratique car ce serait plus démocratique que le gouvernement de micron minus.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *