toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Les Frères Musulmans seraient derrière les casseurs en encourageant le pillage et le vandalisme lors des manifestation des Gilets Jaunes en France accusent les médias égyptiens


Les Frères Musulmans seraient derrière les casseurs en encourageant le pillage et le vandalisme lors des manifestation des Gilets Jaunes en France accusent les médias égyptiens

Les médias égyptiens proches du régime du président égyptien Abdel Fattah Sissi ont commencé à affirmer que les Frères Musulmans (FM) étaient impliqués dans les manifestations des Gilets Jaunes, et même qu’ils les attisaient.

Selon des articles de presse et des reportages de la télévision égyptienne, des activistes des Frères Musulmans se seraient infiltrés dans les rangs des manifestants, attisant la violence, encourageant le pillage et le vandalisme dans tout le pays.

Cette situation, affirment les médias égyptiens, rappelle la participation des FM aux manifestations de 2011 en Egypte qui avaient finalement renversé le régime du président égyptien Hosni Mubarak.

Les FM, de leur côté, ont nié toute implication dans ces manifestations, affirmant que le régime égyptien les calomniait dans le but de nuire à leur réputation et de remonter la France et l’Occident contre eux. Ils ont également affirmé que la couverture négative faite par le régime égyptien des manifestations – les décrivant comme un mouvement de chaos total – était motivée par la crainte que des manifestations similaires n’éclatent en Egypte, et était destinée à effrayer le peuple égyptien pour le dissuader de manifester. Par ailleurs, les FM – tant par le biais de leurs dirigeants que de leur faction plus jeune [1] – ont exprimé leur soutien aux manifestants français et se sont réjouis des déboires du président Macron.

Ci-dessous certaines accusations d’implication des FM dans les troubles civils en France telles que parues dans les médias égyptiens, le déni par les FM d’avoir joué un rôle dans ces troubles et leurs expressions de soutien aux manifestants.

Des manifestants des Gilets jaunes affrontent la police anti-émeutes sur les Champs Elysées (Image: aljazeera.com, 25 novembre 2018)

Les médias égyptiens : les FM sont derrière les troubles civils violents en France

Comme indiqué, au cours des derniers jours, les médias égyptiens ont commencé à accuser les FM d’implication dans les troubles civils violents en France.

Le quotidien Al-Masri Al-Yawm : l’organisation internationale des FM est impliquée dans les troubles et les actes de pillage et de vandalisme en France

Un article paru le 28 novembre 2018 dans le quotidien égyptien Al-Masri Al-Yawm, intitulé “L’organisation des FM en Europe impliquée dans les actes de pillage et de vandalisme en France, » présentait des déclarations de “spécialistes des mouvements islamistes”, estimant que des “éléments secrets appartenant à l’organisation internationale des FM sont impliqués dans les manifestations et les protestations en France”, et observant la similarité entre les troubles en France et les événements du Printemps arabe dans plusieurs pays arabes, dont l’Egypte.

Le premier expert cité, Dr. Muhammad Habib, présenté comme un ancien officiel haut-placé de l’organisation des FM, est cité en ces termes : “La similitude entre les événements de [janvier 2011] au Caire [à savoir les troubles qui ont finalement amené la chute du régime de Moubarak] et les événements de Paris est frappante, et cela nous incite à nous interroger. De manière générale, on peut dire que les islamistes sont liés, directement ou indirectement, aux [événements] en France. » Dans le même temps, Habib a appelé à une enquête approfondie pour déterminer qui est derrière les protestations en France, en particulier du fait que la France compte six millions de musulmans, parmi lesquels des membres des FM. L’organisation internationale des FM, ajoute-t-il, est bien vivante.

Learn Hebrew online

Nabil Naïm, présenté comme spécialiste des mouvements islamistes, a exprimé des opinions bien arrêtées, déclarant au journal qu’il “ne fait pas l’ombre d’un doute que les FM participent aux protestations en France”, et que “la manière dont les manifestations sont dirigées atteste du fait que cette organisation en est à l’origine”. Et d’ajouter : “N’oublions pas qu’il y a des Algériens, des Tunisiens et des Marocains appartenant aux FM qui vivent dans les taudis en France, et qu’ils prennent part aux violences à Paris”. Dans ces manifestations, affirme-t-il, il est possible de déceler “la voie et les idées” des FM.

Naïm a estimé que les FM suivaient les instructions des Etats-Unis, qui cherchaient à compliquer la situation pour Macron, du fait que ce dernier avait appelé à la création d’une armée de l’Union européenne. Il a déclaré que les FM étaient “la marionnette des Américains”.

Kamal Habib, également présenté comme un expert des mouvements islamistes, a été cité dans l’article comme considérant que si les manifestations avaient bien été initiées par des « Français », des organisations islamistes avaient très bien pu s’y greffer.[2]

L’article d’Al-Masri Al-Yawm : « Ll’organisation secrète des FM en Europe est impliquée dans le pillage et le vandalisme en France. »

Al-Masri Al-Yawm : Ce que nous voyons en France ressemble à ce que les FM ont fait en Egypte lors du Printemps arabe

Un article paru le même jour sur le site Internet d’Al-Masri Al-Yawm  souligne la similitude entre les manifestations de Paris et celles du Printemps arabe dans les pays arabes, en particulier en Egypte. Dans cet article, qui inclut des images de manifestations françaises au côté d’images de manifestations du Printemps arabe en Egypte et ailleurs, on peut lire : “Les manifestations en cours au cœur de la capitale [française]… de jeunes gens portant des masques noirs appelant à la destruction et attaquant la police, les appels à un changement de régime… Plusieurs [de ces] éléments sont identiques à [ce à quoi nous avons assisté] pendant les révoltes du Printemps arabe. Ce spectacle rappelle aussi celui des opérations et des actions de l’organisation terroriste des FM et de ses activistes, qui se sont infiltrés parmi les manifestants et ont mené des attaques… afin de profiter de l’activisme des jeunes gens descendus dans la rue pour exprimer pacifiquement leur colère … »[3]

Un présentateur de télévision égyptien : l’Union des Organisations islamiques de France, qui participe aux manifestations, est liée aux FM

Dans la même veine, le présentateur de télévision égyptien Mohamed Al-Baz a déclaré dans son émission 90 Minutes sur Al-Mehwar TV que l’empreinte de l’organisation internationale des FM était clairement visible dans toutes les manifestations de France, comparées à celles du Printemps arabe en EgypteL’Union des organisations islamiques de France (UOIF, aujourd’hui désignée comme les Musulmans de France, MF) qui participerait aux protestations, est en réalité une organisation liée aux FM, largement financée par le Qatar, a-t-il argué. Cette organisation, ajoute-t-il, a été fondée en France au début des années 1980 par des partisans du dirigeant des FM en Tunisie, Rashed Al-Ghannoushi, et par des partisans du religieux Faiçal Mawlawi, dirigeant de la Jamaa Al-Islamiyya au Liban, et au fil des ans elle s’est développée et est devenue plus forte, à tel point que la France l’a considérée en 2003 comme un partenaire de dialogue concernant la situation des musulmans dans le pays. Al-Baz a souligné que la France avait désormais compris le danger qu’il y avait à soutenir les FM et à leur permettre de représenter officiellement les musulmans de France, précisant que les idées des FM étaient incompatibles avec les valeurs de la République française.[4]

Site d’informations égyptien : Les Frères musulmans ont transformé les Champs-Élysées en place Rabia

Dans un tweet en date du 28 novembre 2018, le site d’informations égyptien Sada Elbalad a accusé les Frères musulmans (FM) d’implication dans les manifestations en France : « #FranceProtests – Cherchez les FM derrière tout le sang versé ». Le tweet contenait un extrait d’une vidéo des manifestations et des émeutes à Paris et une légende affirmant que les FM attisent les flammes des manifestations à Paris et ont « transformé les Champs-Élysées en place Rabia », en référence aux événements violents d’août 2013. [5]

Le tweet de Sada Elbalad (Twitter.com/ElBaladOfficiel, 28 novembre 2018)

Les FM rejettent les accusations, mais expriment leur soutien aux manifestants et se réjouissent des déboires de Macron

Les FM ont catégoriquement démenti les accusations des médias égyptiens, selon lesquelles ils seraient impliqués dans les troubles en France. Dans le même temps, le mouvement – tant sa vieille garde que sa faction plus jeune – a exprimé son soutien aux manifestants et son hostilité à l’égard de Macron.

Site web du parti des FM : L’article d’Al-Masri Al-Yawm est un tissu de mensonges et d’inventions des services de renseignement égyptiens

Dans un article mis en ligne sur son site web le 29 novembre 2018, le parti Liberté et justice des FM, affilié à la direction du mouvement, a rejeté les affirmations d’Al-Masri Al-Yawm concernant l’ingérence des FM dans les manifestations en France. L’article exprimait le regret qu’un « journal respecté » comme Al-Masri Al-Yawm, réputé pour son professionnalisme, même en dehors d’Egypte, ait recours à la « tactique de l’invention et de la tromperie » et s’engage dans un type de journalisme « non professionnel » et « bon marché », qui caractérise les médias subordonnés au régime d’Al-Sissi.

L’article du journal Al-Masri Al-Yawm, selon le site web, était truffé de mensonges et s’appuyait sur l’opinion d’« experts » qui abhorrent les FM, tout en ne présentant aucune preuve pour appuyer leurs affirmations. Le site web spéculait que l’article a été rédigé à la demande des services de renseignement égyptiens, qui craignent que les manifestations françaises n’inspirent un tel mouvement en Égypte, notamment à la lumière du prochain anniversaire de la révolution de 2011 et de l’intention du régime égyptien d’augmenter sous peu le prix de l’essence. D’après le site, le régime souhaite que l’article fasse des remous en France et attise la peur envers les FM en France et en Occident, afin notamment d’encourager les États-Unis à l’ajouter à sa liste des organisations terroristes. [6]

Selon un autre article du site web, la couverture négative et alarmiste des médias égyptiens relative aux troubles en France était motivée par les craintes du président égyptien : « Abd Al-Fattah Al-Sissi, commandant du coup d’Etat militaire, vit dans la peur constante d’une explosion de manifestations contre les mesures d’austérité qu’il a prises contre le peuple. » Par conséquent, Al-Sissi tenterait d’effrayer le peuple pour prévenir tout projet de protestation. [7]

Un officiel des Frères musulmans : Al-Sissi utilise des tactiques alarmistes car il craint le déclenchement de manifestations  – Les Egyptiens ne sont pas moins capables de manifester que les Français

Dans un article mis en ligne sur le même site web, Qutb Al-Arabi, un responsable des FM, écrit que la couverture des manifestations parisiennes par le régime vise à effrayer les citoyens égyptiens et à les dissuader de manifestater, et les encourage à ne pas se laisser intimider : « Les manifestations à Paris ont alarmé les régimes dictatoriaux, notamment le régime d’Al-Sissi, et c’est pourquoi il a utilisé ses appareils médiatiques… pour effrayer le peuple [et le dissuader] de manifester… L’image que les médias du régime ont donnée et qu’ils vendent au peuple est une image d’anarchie, de chaos sécuritaire, de destructions massives et d’effondrement de l’État qui pourraient survenir [en Egypte également, si les gens descendent dans la rue] pour protéger leur gagne-pain.

Ces services médiatiques ne se sont pas contentés de décrire les troubles à Paris en termes alarmants. Ils ont [également] dépeint les manifestants comme des voyous violents qui n’aiment pas leur patrie, etc. Ils ont même accusé ouvertement les FM d’encourager et d’exacerber les manifestations et d’y participer…  Les médias égyptiens associent les FM aux manifestations parisiennes afin de ternir la réputation du mouvement, de mettre en garde les autorités françaises contre lui et de les amener à soutenir le régime d’Al-Sissi. [Mais en réalité,] ils ont fait gracieusement une faveur aux FM en les présentant comme les protecteurs des droits des peuples et comme jouissant [d’une si grande] influence internationale…

Si la situation économique en France a engendré de telles manifestations, la situation en Égypte devrait déclencher une réaction encore plus extrême. Elle justifie une révolution totale pour renverser le régime d’Al-Sissi, restaurer la liberté et l’honneur du peuple et lui assurer une existence digne. Si les Français ont réussi [à faire accepter] leurs exigences et obligé le gouvernement à revenir sur ses décisions nuisibles à leur bien-être ; si, il y a plusieurs mois, les Jordaniens ont également obligé leur gouvernement à revenir sur sa décision d’augmenter faiblement les taxes et le prix de l’essence, [8] et si les Tunisiens ont récemment organisé une grève générale pour exiger des salaires plus élevés, alors, le peuple égyptien ne [peut] faire moins que tous ces peuples, car ses conditions de vie ne sont pas moins difficiles. C’est pourquoi le régime [égyptien] répressif, ses médias et ses services de sécurité ont si peur. Ils craignent que le peuple égyptien ne passe à l’action… » [9]

Site web du parti des FM : Macron paye le prix d’avoir défendu les crimes d’Al-Sissi

Dans un autre article paru sur le site web du parti des FM, l’auteur se réjouit des déboires de Macron, affirmant que les manifestations ont éclaté parce qu’il avait soutenu les « crimes » d’Al-Sissi. « Les Égyptiens n’oublieront jamais les déclarations du président français Emmanuel Macron, qui était aux côtés d’Al-Sissi à l’Elysée [en octobre 2017] et qui a dit, en réponse aux crimes perpétrés par le régime d’Al-Sissi dans les prisons égyptiennes : ‘Je ne donnerai jamais de leçons sur les libertés civiles, chaque pays connaissant le mieux ses propres conditions sécuritaires’. » [sic] [10] Affirmant que le président français « a fermé les yeux sur les crimes du régime du coup d’Etat [en Égypte] » en échange d’un contrat de vente à l’Egypte d’avions de combat Rafale et de porte-hélicoptères de classe Mistral, de fabrication française, l’auteur l’accuse de faire preuve d’opportunisme et de « préférer les intérêts et [contrats] de milliards de dollars aux libertés et droits de l’homme » que la France prétend défendre. Macron, concluait l’article, paye à présent le prix de cette politique. [11]

La jeune faction des FM : « Les Gilets jaunes manifestent contre le caractère dictatorial du régime français »

La faction plus jeune des FM, considérée comme plus militante, a également exprimé son soutien aux manifestants. Dans un message publié en arabe et en anglais sur sa page Facebook, le porte-parole de la faction, Abbas Qabari, a comparé les manifestations en France aux révolutions du Printemps arabe : « Les exigences de justice sociale se sont déplacées du sud de la Méditerranée vers le nord, et les termes utilisés pour décrire les récentes manifestations en France sont presque identiques à ceux utilisés pour décrire les révolutions du Printemps arabe. Tandis que les Gilets jaunes affrontent la tyrannie du pouvoir en France, les contre-révolutions dans nos pays continuent de verser le sang. Pourtant, les peuples finiront indubitablement par lemporter, tôt ou tard. » [12]

Post d’Abbas Qabari.

MEMRI

Notes :
[1] Les Frères musulmans se divisent en deux branches principales : le leadership vétéran, dirigé par Mahmoud Izzat, affilié au guide général adjoint des FM, Ibrahim Munir, et la faction plus jeune, considérée comme plus militante, en désaccord avec les partisans d’Izzat.
[2] Al-Masri Al-Yawm (Égypte), 28 novembre 2018.
[3] Al-Masri Al-Yawm (Égypte), 28 novembre 2018.
[4] Al-Ahram (Égypte), 28 novembre 2018.
[5] En août 2013, les forces de sécurité égyptiennes ont dispersé de force une grève d’occupation des lieux d’une durée de six semaines des partisans du président évincé, Mohamed Morsi, près de la mosquée Rabia Al-Adawiyya, tuant plus de 800 manifestants. Voir MEMRI en français, Un chroniqueur partisan des Frères musulmans sur l’évacuation des sit-ins pro-Morsi au Caire : Le coup d’Etat est dans la même veine que la Solution finale d’Hitler ; Un chroniqueur anti-FM : Les FM veulent soumettre la patrie et le peuple à la loi de la jungle et au règne de la terreur, 14 août 2013.
[5] https://twitter.com/ElBaladOfficial , 28 novembre 2018.
[6] Fj-p.net, 29 novembre 2018.
[7] Fj-p.net, 5 décembre 2018.
[8] Voir MEMRI en français, Pressions du FMI et diminution de l’aide étrangère : la Jordanie aspire à surmonter sa dépendance économique et politique, 27 juin 2018.
[9] Fj-p.net, 6 décembre 2018. 
[10] Les propos de Macron, tels que rapportés dans les médias, étaient les suivants : « Je crois à la souveraineté des Etats et donc de la même façon que je n’accepte qu’aucun autre dirigeant ne me donne des leçons sur la manière de gouverner mon pays, je n’en donne pas aux autres… Ma conviction profonde est qu’il est de l’intérêt du président Al-Sissi d’accompagner justement la défense et la consolidation des droits de l’homme dans le contexte, dont il est seul juge, de l’Etat égyptien », Reuters.com, 24 octobre 2017.
[11] Fj-p.net, 3 décembre 2018.
[12] Facebook.com/M.B.SPOKESMAN1, 4 décembre 2018.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Les Frères Musulmans seraient derrière les casseurs en encourageant le pillage et le vandalisme lors des manifestation des Gilets Jaunes en France accusent les médias égyptiens

    1. Gilles

      Les Arabes ont, complètement pour plusieurs pays manqué leurs :  » Printemps  » . Car les mouvements islamistes ont pris les dessus . que des tristesses que les gens se fassent refaire le même coup que celui des années début 70 comme en IRAN .. Encore une fois, que des minorités ont intimidées en faisant croire qu’ils étaient les vrais représentants du peuple et vous ont floués et parfois même agressées . …;-((( Réveillez-vous et ne vous laissez plus intimider par des aliénés(mentaux) et archaïques qui se pensent encore aux alentours de 650 avec des Sourats de: persécutions, discriminations et, de tueries à outrances envers des citoyens sans défense et , pire étant non armés et ce souvent sur des femmes, enfants et, vieillards . Est-ce là que votre conscience vous mène dans la vie d’aujourd’hui et ce pour un meilleur demain en évolution et surtout PACIFIQUE !!???

    2. HENRIETTE Irène

      La situation « musulmane » devient affolante. Macron est responsable de beaucoup de désordre en France et notre « ministre » maffieux, Charles Michel est allé au Maroc pour demander au roi du Maroc de nous envoyer encore plus de marocains ! les pires parfois ! et les pires antisémites.
      Bravo nos gouvernant maffieux. La Hongrie, la Pologne ont déjà réagi contre les actions de l’Union (désunion) Européenne qui fiche l’ Europe en l’air.!

      sur youtube on trouve pas mal de journalistes musulmans égyptiens, algériens , syriens et même palestiniens qui nous préviennent contre l’islam qui en fait n’est pas une religion mais une secte à desseins meurtriers contre les mécréants.et juifs
      J’ai changé de mail.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *