toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le Syndicat des Policiers en Colère estime que « Castaner a menti, il y avait entre 500.000 et 800.000 Gilets Jaunes en France » selon les samedis


Le Syndicat des Policiers en Colère estime que « Castaner a menti, il y avait entre 500.000 et 800.000 Gilets Jaunes en France » selon les samedis

Le Syndicat des Policiers en colère estime que Castaner a menti sur le chiffre de Gilets Jaunes pour chaque samedi de mobilisation.

Sur son site internet, le Syndicat des Policiers en Colère a fait des estimations de la participation pour chaque samedi de mobilisation des Gilets Jaunes.

Voici les extraits des communiqués du syndicat pour chaque samedi:

Estimation de la participation à 15h30 ce samedi 8 décembre 2018 : 520.000 gilets jaunes partout en France métropolitaine selon le syndicat policier.

France Police – Policiers en colère recense près de 1300 points de blocage regroupant en moyenne 200 gilets jaunes.

Pour couvrir l’intégralité de la page horaire, les effectifs « gilets jaunes » sont généralement doublés, soit 400 manifestants en moyenne par point.

1300 points x 400 gilets jaunes = 520.000 manifestants et non 31.000 comme l’affirme l’exécutif, ce qui ne correspond même pas au nombre de spectateurs à une rencontre sportive à domicile du PSG ou de l’OM.

Estimation de la participation du samedi 1er décembre à 19h : 700.000 gilets jaunes dans toute la France sur environ 1500 points de blocage. France Police – Policiers en colère constate des chiffres très légèrement en baisse par rapport à samedi dernier

A Paris, on assiste à des scènes de guerre civile (violences, incendies criminels, pillages).

La situation dans la capitale à 19h30 est toujours extrêmement tendue.

Notre syndicat constate la présence parmi les casseurs de membres de l’ultra gauche et de très nombreux délinquants issus des cités sensibles, très lourdement armés.

La présence au milieu des émeutiers de quelques gilets jaunes, non violents et simples observateurs, complique considérablement nos opérations de police dans la capitale.

Learn Hebrew online

L’ordre public n’a pas été maintenu aujourd’hui. Il s’agit du pire échec sécuritaire des autorités sous la cinquième République.

Il est évident que les policiers ne vont pas pouvoir, dans la durée, faire face à un tel niveau de violences sans que des vies soient perdues.

Il est toutefois important de souligner que sur 90% des points de blocage en province, il n’y a pas eu de violence significative à signaler.

Estimation de la participation à 15h le samedi 24 novembre : le syndicat France Police – Policiers en colère, dénombre 750.000 gilets jaunes dans toute la France sur environ 1500 points de blocage.

Ce comptage tient compte d’un doublement des postes, un gilet jaune ne couvrant pas une plage horaire de cinq heures ou plus sur un point de protestation.

Les chiffes nationaux communiqués par Christophe Castaner correspondent à peine à la mobilisation parisienne.

A 15h, France Police – Policiers en colère annonçait environ 1500 points de blocage partout en France.

A 19h25, le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, annonçait 1619 lieux d’actions. Notre estimation de 15h était donc particulièrement précise et même légèrement minorée.

En revanche, nous contestons formellement le chiffre de 106.301 gilets jaunes. Comme samedi dernier, les points de blocage ont rassemblé en moyenne 250 gilets jaunes. Pour tenir sur une plage horaire de dix à douze heures, les postes ont été doublés soit environ 500 manifestants en moyenne par point.

Très approximativement : 1619 points x 500 gilets jaunes = 809.500 manifestants.

En outre, notre syndicat est totalement scandalisé d’entendre notre ministre se vanter d’avoir fait pression sur les Parquets en leur donnant des consignes de fermeté pour influencer leur appréciation des affaires en liens avec les gilets jaunes.

Les procureurs ne sont pas à la botte du ministre de l’Intérieur !

Nonobstant les violences commises dans le quartier des Champs-Élysées, sur les autres points de blocage, notre syndicat n’enregistre pas à cette heure, d’évènement violent significatif.

En revanche, nous constatons une augmentation significative du nombre de gilets jaunes apposés sur les planches de bord des véhicules en circulation.

* La carte des blocages est une image d’illustration qui ne correspond pas à nos estimations du jour à 15h.

Source : France-police

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Le Syndicat des Policiers en Colère estime que « Castaner a menti, il y avait entre 500.000 et 800.000 Gilets Jaunes en France » selon les samedis

    1. Ingrid Israël Anderhuber

      Il est terrible de constater que c’est grâce à un mouvement de policiers en colère que la vérité sur les chiffres tronqués par le gouvernement est dite !

    2. Jan Favre

      L’avenir de l’Allemagne est plus sombre que celle de la France, parce que les policiers qui disent la vérité ont Allemagne sont licenciés.

    3. Jacques B.

      Quand on pense que ces gens du gouvernement et de LREM se sont faits les champions de la lutte contre les soit-disant « fake news », alors qu’ils sont les plus grands pourvoyeurs, avec leurs alliés les journaleux, de fausses nouvelles, ça a de quoi révolter.

      Comment voulez-vous qu’avec de tels individus, de tels branquignols, la fracture avec le peuple ne soit pas plus grande que jamais ?
      Ces gens sont des pompiers pyromanes doublés d’imposteurs.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *