toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La Turquie prévient la France qu’il n’est «pas bénéfique» de rester en Syrie


La Turquie prévient la France qu’il n’est «pas bénéfique» de rester en Syrie

«Ce n’est un secret pour personne que la France soutient les Kurdes», a déclaré le chef de la diplomatie turque, Mevlut Cavusoglu.

Conséquence directe du retrait américain : la Turquie a averti ce mardi qu’il n’était « pas bénéfique » pour la France de maintenir une présence militaire en Syrie pour « protéger » la milice kurde des Unités de protection du peuple (YPG), en première ligne dans la lutte antijihadiste.

« Ce n’est un secret pour personne que la France soutient les YPG. Emmanuel Macron a rencontré leurs représentants », a déclaré le chef de la diplomatie turque Mevlut Cavusoglu, cité par l’agence étatique Anadolu, lors d’une rencontre avec des journalistes turcs.

« Nous n’avons pas d’information sur l’envoi de nouveaux soldats (français) mais ils maintiennent leur présence actuelle. S’ils restent pour contribuer à l’avenir de la Syrie, alors merci. Mais s’ils restent pour protéger les YPG, cela ne sera bénéfique pour personne », a-t-il ajouté.

Les Turcs considèrent les YPG comme « terroristes » car émanant du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK). Ankara est en guerre contre les autonomistes du PKK, depuis 1984.

Des forces spéciales déployées

Le président américain Donald Trump a ordonné mercredi le retrait des quelque 2 000 militaires américains déployés en Syrie, combattant les djihadistes du groupe État islamique (EI) aux côtés d’une coalition arabo-kurde dominée par les YPG.

La France participe à la coalition internationale conduite par les États-Unis contre les djihadistes en Syrie et en Irak. Elle a déployé son artillerie et son aviation. Selon plusieurs sources, des éléments des forces spéciales sont aussi présents au sol en Syrie, mais le gouvernement n’a jamais confirmé cette présence.

Le président français Emmanuel Macron a affirmé dimanche « regretter profondément » la décision américaine, estimant qu’un allié « se doit d’être fiable ».

La Turquie dit pouvoir «éradiquer l’EI»

La France a aussi affirmé qu’elle restait engagée dans la coalition anti-EI en dépit du retrait annoncé des troupes américaines de Syrie.

Donald Trump a affirmé dimanche après un entretien téléphonique avec son homologue turc Recep Tayyip Erdogan qu’il comptait sur lui pour « éradiquer » l’EI, estimant que le groupe djihadiste était déjà « en grande partie vaincu ».

Learn Hebrew online

« Le président Erdogan de Turquie m’a donné des assurances dans des termes très forts » quant au fait qu’il allait « éradiquer ce qui reste de l’EI en Syrie », a-t-il ainsi twitté.

« Nous avons la force nécessaire pour neutraliser l’EI seuls », a répété mardi Mevlut Cavusoglu.

Source

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “La Turquie prévient la France qu’il n’est «pas bénéfique» de rester en Syrie

    1. la juive zélée

      il n’y a plus personne en Syrie puisqu’ils ont tous migré ça sert à rien de rester…mis à part ça,rester en Syrie implique des dépenses,la France achète les armes aux Etats Unis,aux autres pays,puis sans parler du salaire des militaires,leur nourriture et tous les frais associés,la France est bien lourdement endettée…il a son ange gardien qui le conseille depuis le début,on verra si cet ange gardien lui dira d’écouter conseil ou de faire son contraire…

    2. michel boissonneault

      une source médiatique affirme que Trump retire ses troupes uniquement pour mettre de la pression pour le financement de 5 milliards pour son mur et ainsi s’assurer que les Républicains et les démo. qui sont contre lui auront tôt ou tard des problèmes ……. c’est simple car Trump regarde l’invasion africaine en Europe et la même chose pourrait arriver avec l’arriver massive des gens d’amérique central + une grande parti des salaires des fonctionnaires sont geler car ils sont en chômage technique

    3. Vov

      Que du bonheur dans cette région anciennement colonisée par la France.

      Merdogan a raison, ce n’est pas bénéfique de rester en Syrie, il va très vite s’en rendre compte !

      En Syrie et au Liban, voir même en Turquie, attendons-nous à des combats sans précédent !

      Tsahal va faire un peu de ménage, les iraniens en Syrie, enfin, ce qu’il en reste sont au bord de la crise de nerfs, ça fait 2 ans que Tsahal leur fait des surprises de taille XXXXL, je ne comprend pas comment les iraniens tiennent au niveau de leurs egos, ils s’en prennent toutes les semaines plein le beignet sans piper, c’est à dire que si ils chialent, ils avouent ouvertement que leurs armes fournis par la Russie n’est rien d’autre que de la ferraille et que leurs généraux sont en carton-pâte.

      Il est temps que Tsahal mette un terme à ce foutoir sans nom !

    4. Marie-Eve

      La France a raté sa cible dégommer Assad… Assad est toujours là.
      La fameuse armée des moujahidinnes contre Assad, ben oui Obama n’est plus là… Le contexte était une guerre civile en Syrie.
      Le drame des Kurdes c’est le PKK.

    5. Marie-Eve

      Israël va jouer son rôle au Proche-Orient, politique, diplomatique et sécuritaire…
      La France croit qu’elle a un rôle à jouer dans la politique du Proche-Orient, elle vient de se faire servir.

    6. Jane Berliner

      Erdogan réservé aux Kurdes ce que ses prédécesseurs ont réservé aux Arméniens. Il voudrait avoir les mains libres pour massacrer les Kurdes. Cette pure qui ose accuser Israel de maltraiter les terroristes palestiniens se croit justifier de massacrer ses sujets Kurdes.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *