toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La nouvelle guerre d’arrière-garde des ex-généraux de gauche, proches de JCall


La nouvelle guerre d’arrière-garde des ex-généraux de gauche, proches de JCall

Ce forum fait parler de lui à intervalles réguliers malgré ses échecs patents dans la lecture des événements.

De manière récurrente, le groupe « Officiers en faveur de la sécurité d’Israël » fait parler de lui sous la forme d’une campagne médiatique et d’affichage agressive à coup de dizaines de millions de shekels. Ce forum composé de généraux de réserve et d’anciens responsables des services de renseignement, tous de gauche, prétend savoir mieux que quiconque, y compris des responsables actuels, ce qui est bon et souhaitable pour l’Etat d’Israël.

On les a vu donner une conférence organisée par JCall à Paris, filmée par Akadem…

Avant les dernières élections, cette organisation avait fait campagne contre Binyamin Netanyahou, mais comme face à d’autres groupes de pression, le peuple avait été plus lucide que ceux qui veulent lui dicter sa pensée et sa conduite.

Loading...

Sur le fond, ces anciens gradés et décorés se sont souvent trompés sur les questions cruciales, que ce soit sur les accords d’Oslo, le retrait du Liban, le désengagement de Gaza, la transaction Shalit (v. plus loin) ou le retrait du Golan qu’ils appelaient de leur vœux, affirmant à chaque fois qu’il ne s’agit pas d’idéologie mais exclusivement des intérêts sécuritaires d’Israël. On peut être un prestigieux militaire tout en étant aveugle sur les réelles intentions des ennemis d’Israël.

Actuellement, « Officiers en faveur de la sécurité d’Israël » mène une nouvelle campagne sous le titre « Il est temps de divorcer des Palestiniens ». La solution proposée est toujours la même : seule la séparation de la population arabe palestinienne de Judée-Samarie au prix d’un retrait israélien et du démantèlement de nombreux villages juifs amènera paix, tranquillité et prospérité à la population israélienne. Le  contre-exemple de Gaza aurait dû entraîner un peu plus de modestie chez ces gradés, mais non.

Ce qui s’est passé récemment dans la région de Binyamin est un nouveau constat d’échec pour ces ex-militaires imbus. Le terroriste qui est à l’origine des attentats qui ont coûté la vie à plusieurs israéliens s’appelle Jassar Barghouti. Responsable à Gaza des « activités » du Hamas en Judée-Samarie, Jassar Barghouti était déjà « actif » durant la 2e Intifada. Alors qu’il habitait encore Ramallah, et avait personnellement participé en 2003 à un attentat près d’Ofra, lors duquel trois soldats de Tsahal avaient été tués. Son implication dans la préparation d’autres attentats meurtriers avait également été prouvée. Arrêté, jugé et condamné à neuf peines de prison à perpétuité, il avait été libéré lors de la transaction Shalit et expulsé vers la bande de Gaza.

Tout le monde se souvient de la campagne médiatique menée en faveur de la libération du jeune soldats, même au prix de la libération de plus de mille terroristes. Si certains responsables sécuritaires encore en fonction avaient émis leurs réserves face à cette transaction, d’autres, appartenant aujourd’hui à ce fameux forum des « nous-savons–mieux-que-vous », avaient au contraire encouragé cette transaction au moyen d’une campagne d’affichage et d’interventions dans les médias. Lors d’une conférence de presse destinée à faire pression sur Binyamin Netanyahou, Yaakov Perry, ancien directeur du Shin Bet avait déclaré : « L’Etat d’Israël est assez fort sur le plan des renseignements et sur le plan militaire pour s’occuper le cas échéant de ces terroristes assassins au cas où ils reprennent leurs activités terroristes ». Un autre « ex », Dany Yatom, lui-aussi ancien directeur du Shin Bet avait dit : « C’est effectivement une décision qui comporte des dangers mais elle est réfléchie ». Slogan creux et dangereux si souvent entendus et rapidement démenti par les faits. Ami Ayalon, ancien directeur du Shin-Bet lui également avait tenu des propos identiques. Et pour parfaire le tableau, Carmi Gilon, ancien directeur du Shin-Bet au moment de l’assassinat d’Itshak Rabin et jamais inquiété sur son fiasco retentissant, déclarait avec assurance : « La plupart des terroristes libérés ne retourneront pas à leurs anciennes activités sauf ceux qui regretteront leur vie en prison.

Ce dernier exemple montre à que point les conseils et les analyses politiques de ces anciens responsables sécuritaires, au palmarès militaire pourtant remarquable, ne sont pas en prendre en considération, au bas mot. S’ils se sont si souvent et lourdement trompés sur des questions aussi importantes, il faut les considérer pour ce qu’ils sont réellement : un groupe de pression idéologique politiquement orienté et dont il serait intéressant de savoir par qui ils sont financés pour organiser des campagnes publiques et médiatiques aussi coûteuses et trompeuses.

Shraga Blum

Learn Hebrew online

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “La nouvelle guerre d’arrière-garde des ex-généraux de gauche, proches de JCall

    1. Yéh'ezkel Ben Avraham

      Oh ! Comme c’est étrange. En faisant des recherches sur « Les Officiers en Faveur de la Sécurité d’Israël », je découvre qu’ils ont installé une antenne à Bruxelles (http://www.cclj.be/actu/israel/commanders-israel-security-cis-ouvrent-antenne-bruxelles), sans doute pour créer un lobby au sein de l’U.E. Comme par hasard leur représentant pour l’Europe de l’Ouest est un certain Stéphane Wajskop et l’Attachée une certaine Claire Rozen. Or, Stéphane Wajskop (be.viadeo.com/fr/profile/stephane.wajskop2) a étudié à la Harvard Business School, université liée à George Soros (voir mon article : https://www.europe-israel.org/2018/11/financement-dehud-barak-par-soros-on-nest-jamais-trahi-que-par-les-siens/), est vice-président et trésorier du Centre Communautaire et Laïc Juif (en abrégé CCLJ : un centre communautaire bruxellois, fondé à l’origine par le Parti Communiste belge, bien connu actuellement dans la communauté pour ses positions post-sionistes -https://fr.wikipedia.org/wiki/Postsionisme – pro-palestiniennes tendance « La Paix Maintenant », et qui a phagocyté la majorité des institutions juives francophones belges), est aussi un signataire d’un appel tendance JCall – Appel repris par un journal de propagande (dit) « palestinien » en ligne (voir 1-10 Appel à la Raison : l’instauration d’une paix au Moyen Orient selon le principe «2 Peuples, 2 Etats». dans http://www.palestine-solidarite.org/Journal_de_Palestine.523.pdf ). En ce qui concerne la dénommée Claire Rozen, Attachée de cette antenne, elle fait aussi partie du Conseil d’administration du CCLJ (http://www.cclj.be/qui-sommes-nous) et est secrétaire générale de JCall Belgique (http://www.cclj.be/agenda/permanent/collectif-jcall-appel-juif-europeen).
      Ne cherchez plus d’où viennent les fonds des « Officiers en Faveur de la Sécurité d’Israël » ou, plutôt, remontez les fils compliqués de la toile d’araignée d’un Juif hongrois devenu milliardaire qui, déjà à 14 ans, vendait ses frères à la Gestapo et continue à présent à financer la plupart des ONG et mouvements visant à détruire Israël !

    2. Rahel

      c est pas en donnant nos terres dites la Judee Samarie, qu on aura la paix, ces barbares veulent notre extermination et celle du monde d ou l envahissement de ce fleau !

    3. Vieuxlion

      a mon avis tous ces anciens soldats soit disant generaux , qui ont fait les guerres derriere un bureau sont des laches a la nation et devraient etre fusilles comme il devrait etre par un peleton d’execution fait par des jeunes soldats
      le fait de toucher de l’argent par cet enfoirer de soros , et obama suffit pour vous montrez la valeur de ces tordus, vendus , a soros est compagnie
      je considère qu’il n’ont pas le droit d’utiliser des photos de soldats de la guerre de 6 jours pour leur propagande mensongere
      ces generaux n’ont rien fait pour ISRAEL QU’A PART VOLER LEURS SALAIRES QUI NE MERITER PAS

    4. Elie KAZADO

      Cette gauche qui ce prend pour plus intelligent,c’est le mal de l’Etat Nation
      Juive d’Israel. Tous ces Généraux bien à l’abris ce glorifient ,mais de quel
      victoire ? Puisque nous avançons en reculant devant l’ennemis qui lui est toujours présent à l’intérieure comme à l’extérieure.Tous ces Généraux non
      jamais terminé une guerre définitif et nous somment toujours en danger.
      Ils faut leur apprendre que la palestine n’a jamais exister !..La Judée Samarie
      fait partie intégrante d’Israel. C’est la honte de ces Généraux !…il faut les
      destituer de leurs grades,et les donner à ceux qui le Mérite Vraiment.

    5. Jan Favre

      La dernière occasion d’une solution pacifique avec Rabin lors des accords d’Oslo a èchoué, car Arafat aurait été assassiné par les islamistes, ainsi il s’est enfui. Islam n’accepte que d’avancer et non retraiter. Un état palestinien en Judée Samarie serait un second Gaza, donc mortel pour Israel.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *