toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La fécondité baisse pour toutes les femmes en France, sauf chez les femmes immigrées, selon l’INSEE


La fécondité baisse pour toutes les femmes en France, sauf chez les femmes immigrées, selon l’INSEE

Une dernière étude de l’INSEE indique que, en France, la fécondité a légèrement diminué depuis 2015, sauf chez les femmes immigrées, où elle reste stable.

La fécondité «diminue légèrement» en France depuis 2015, sauf chez les femmes immigrées, ce qui permet d’atténuer à la marge la baisse globale de la fécondité dans le pays, selon une étude de l’Insee, publiée ce 13 décembre.

Après «neuf années de relative stabilité», le taux de fécondité est passé depuis 2015 sous le seuil symbolique des 2,00 enfants par femme et est en baisse régulière atteignant 1,88 enfant par femme en 2017. Cette baisse est «générale» : elle touche tous les âges, tous les niveaux de vie, que ces femmes soient déjà mères ou non.

Mais selon l’Institut national des statistiques et des études économiques, la fécondité des femmes immigrées, elle, reste «plus stable» et se maintenait en 2016 à 2,73 enfants par femme. Ce niveau est «comparable à celui des années 2012 à 2014».

Cela représente «environ 0,8 enfant de plus par femme que les non immigrées» dont le taux de fécondité était de 1,80 enfant par femme en 2016.

L’Insee définit un «immigré» comme une «personne résidant en France née à l’étranger et de nationalité étrangère à sa naissance».

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “La fécondité baisse pour toutes les femmes en France, sauf chez les femmes immigrées, selon l’INSEE

    1. sara

      Il est probable que le taux de fécondité des blancs européens est encore plus bas que cela, en effet cette statistique compte comme non-immigrés :

      – les enfants, petits-enfants nés en France de parents ou grands-parents immigrés
      – les enfants issus de couples inter-raciaux
      – etc.

      La population qui n’est pas blanche européenne est donc beaucoup plus nombreuse que ce que dit l’INSEE.

      Le gouvernement précédent (Hollande) a réduit les allocations familiales des classes moyennes, or celle-ci est très majoritairement blanche.
      Sans le dire ouvertement, il a réduit les allocations familiales des blancs européens.
      Les immigrés ou d’origine immigrée venant d’Afrique du Nord, du Moyen-Orient et d’Afrique Noire les reçoivent sans limitation.

      Cette mesure n’a pu que défavoriser la natalité des blancs européens tout en continuant à favoriser celle des autres. On en voit le résultat aujourd’hui ; il était prévisible.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *