toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Israël, Chypre et la Grèce concluent un accord sur le gazoduc EastMed


Israël, Chypre et la Grèce concluent un accord sur le gazoduc EastMed

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a invité jeudi ses homologues grecs et chypriotes à un sommet trilatéral au cours duquel, selon les médias locaux chypriotes, les dirigeants seraient déjà parvenus à un accord sur le gazoduc EastMed.

Netanyahou, le président chypriote, Nicos Anastasiades, et le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, ont convenu d’avancer dans le projet de construction d’un gazoduc reliant Israël à l’Europe, selon l’agence de presse chypriote (CNA).

« Les Etats-Unis soutiennent pleinement le projet qui vise à diversifier les sources d’énergie dans la région et à assurer la sécurité énergétique en Europe, » a déclaré l’ambassadeur des Etats-Unis en Israël.

La réunion, qui s’est tenue dans le sud d’Israël à Beer-Sheva est la cinquième du genre.

Loading...

AP Photo/Gregorio BorgiaEni’s Bouri Offshore oil terminal is seen off the Libyan coast, in the Mediterranean sea, Tuesday, Aug. 1, 2015. The Italian energy company Eni SpA announced Sunday, Aug. 30, 2015, it has discovered a « supergiant » natural gas field off Egypt, describing i
AP Photo/Gregorio Borgia

« Demain, j’organiserai à nouveau notre sommet annuel avec la Grèce et Chypre. Nous souhaitons installer un gazoduc reliant Israël à Chypre, la Crète, la Grèce (continentale), l’Italie et le reste de l’Europe. Cela permettra à Israël de jouer un rôle déterminant dans le domaine de l’énergie mondiale, » a expliqué le dirigeant israélien.

« Tout indique que cela pourrait renforcer notre capacité diplomatique, qui, dans la même mesure, renforcerait également l’économie et le secteur militaire, car ils sont tous liés, « a-t-il ajouté lors d’un discours à la conférence intitulée Globes Business.

Le projet, intitulé EastMed, sera réalisé à environ 170 kilomètres de la côte sud de Chypre et s’étendra sur 2.200 kilomètres pour atteindre Otrante, en Italie, via la Crète et le continent grec.

Le gazoduc aura la capacité de transférer jusqu’à 20 milliards de mètres cubes de gaz par an. Les besoins d’importations de gaz de l’Europe devraient alors augmenter de 100 milliards de mètres cubes par an d’ici 2030.

Les travaux devraient commencer dans quelques mois et s’achever d’ici cinq ans, selon Hadashot TV.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Israël, Chypre et la Grèce concluent un accord sur le gazoduc EastMed

    1. Pinhas

      Selon une estimation en juillet 2009, le champ gazier Tamar 2 a une réserve de près de 180 milliards de m3 de gaz naturel. Les revenus de son exploitation sont estimés à 30 milliards de dollars (après des coûts d’exploitation d’environ 1,5 milliard de dollars).

      Autres champs gaziers israéliens

      D’autres champs gaziers ont été découverts en mer au large d’Israël :

      Mari-B, découvert en 1999 et dont l’exploitation a commencé en 2003, contient une ressource estimée à 28 milliards de mètre cube de gaz naturel14,15;
      Noa, découvert en 2010, aurait une taille de 5,6 milliards de m3 ; son exploitation n’a pas encore commencé, en raison de ses quantités jugées trop faibles16;
      Dalit 1, découvert en 2009 au large de Hadera, a révélé un autre champ gazier d’une taille exploitable d’environ 20 milliards de mètre cube. Son exploitation commerciale pouvait commencer, selon les investisseurs, avant celui de Tamar 2.
      Karish et Tanin, 55 milliards m3, dont le projet d’exploitation dès 2020 en coopération avec la Grêce.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Tamar_2

    2. esther

      Comme la France de Micron et l’Allemagne de Makerel ainsi que leurs successeurs tous devenus écolos jusqu’à la moëlle (sauf si le RN) ne veulent plus entendre parler de ce type d’énergie, français et allemands se les gèleront de Décembre à Mars dans les années futures. Lol.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *