toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

«Ignominie immigrationniste… Déni de démocratie, à aucun moment les Français n’ont été consultés»: droite et souverainistes mettent en garde contre le pacte de l’ONU sur les migrants


«Ignominie immigrationniste… Déni de démocratie, à aucun moment les Français n’ont été consultés»: droite et souverainistes mettent en garde contre le pacte de l’ONU sur les migrants

Le pacte onusien sur les migrations a été approuvé à Marrakech ce 10 décembre par quelque 150 pays, dont la France. Des élus républicains, le Rassemblement national, Debout la France et l’UPR ont condamné cette décision.

Bien que de nombreux pays se soient retirés du Pacte de l’ONU sur les Migrations, la France et plus de 150 pays (sur les 193 pays représentés à l’ONU) étaient présents à Marrakech ce 10 décembre pour l’approuver formellement. Si Emmanuel Macron n’était pas physiquement présent, retenu en France en cette période troublée, c’est le secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères, Jean-Baptiste Lemoyne qui est venu pour représenter le gouvernement.

Malgré une actualité dominée par les mobilisations des Gilets jaunes et les réponses que l’exécutif doit leur apporter, une partie de la classe politique française – les formations de droite et souverainistes – ont tenu à exprimé leur opposition et leurs craintes relatives à cette décision.

Marine Le Pen déplore une «ignominie immigrationniste»

La présidente du Rassemblement national (RN) Marine Le Pen, qui n’a pas attendu l’approbation formelle du pacte pour le dénoncer, a déploré ce 10 décembre que les Français soient «tenus à l’écart d’une décision qui va changer à jamais le visage» de la France. Partant, l’ex-finaliste de la présidentielle de 2017 a appelé à la mobilisation contre l’«ignominie immigrationniste qu’est le Pacte de Marrakech».

«Ce que des oligarques méprisants ont fait, le peuple français peut le défaire !», a-t-elle martelé sur Twitter.

De même, le député du RN Gilbert Collard‏ a dénonce un «déni de démocratie», au sujet de ce pacte rallié par le gouvernement sans que les Français n’aient été consultés.

Nicolas Dupont-Aignan s’inquiète d’une «submersion migratoire»

Nicolas Dupont-Aignan, chef de file du parti Debout la France (DLF), considère qu’Emmanuel Macron, en autorisant l’adoption du pacte onusien, a piégé la France «dans la spirale d’une submersion migratoire soutenue et encouragée par le droit international».

Le chef du parti de droite souverainiste a en outre assuré que le caractère «non contraignant» du pacte sur les migrations, ne garantissait en rien que la souveraineté française sur le sujet serait préservée. «La devise « Liberté égalité fraternité » inscrite dans la Constitution était « non contraignante », cela n’a pas empêché le Conseil constitutionnel de décider le 8 juillet 2018 d’inventer un « principe de fraternité » pour favoriser l’aide à l’immigration illégale», fait-il valoir.

LR n’entend pas céder le terrain au RN

Plusieurs voix au sein du parti Les Républicains (LR), présidé par Laurent Wauquiez, se sont également élevées contre l’adoption formelle du pacte de Marrakech.

Interrogé par France 2, le député Les Républicains (LR) des Alpes-Maritimes, Eric Ciotti a averti : «Demain avec le Pacte de Marrakech les migrants pourraient avoir les mêmes droits sociaux que les nationaux, la critique de l’immigration massive par les journalistes pourrait être interdite.» Et l’élu de faire valoir qu’«un tiers des pays européens refus[ait] déjà ce texte».

Learn Hebrew online

En tout état de cause, les Etats Unis, Israël, l’Autriche, l’Australie, la République tchèque, la Hongrie, la Lettonie, la Pologne et la Slovaquie ont d’ores et déjà choisi de se retirer du pacte. En outre, la Belgique, la Bulgarie, l’Estonie, l’Italie, la Slovénie et la Suisse ont souhaité plus de consultations internes.

Les députés LR Annie Genevard, du Doubs et Julien Aubert, du Vaucluse, ont également dénoncé le pacte onusien, mettant en avant un contexte migratoire déjà difficile en France.

Pour François Asselineau (UPR), les Français méritent un référendum sur le sujet

François Asselineau, président du parti favorable au Frexit, l’Union républicaine populaire (UPR), interrogé au micro de RT France a jugé que, par «principe de précaution», la France aurait mieux fait de ne pas signer ce pacte ce 10 décembre. «Il n’y a aucune urgence à signer ce pacte, on peut très bien [le] signer dans six mois ou dans un an et déjà se donner [d’ici là] le temps de la réflexion», a-t-il expliqué.

Par ailleurs, a-t-il noté, «le peuple français en a absolument assez que des gens prennent des décisions en son nom». Partant, selon François Asselineau, Emmanuel Macron eut été mieux avisé d’organiser un référendum au sujet de ce pacte, qui, juge-t-il, «s’inscrit dans le principe de la mondialisation».

Les mesures au cœur du pacte

>>>Lire aussi : J’ai lu les 34 pages du Pacte de l’ONU sur les Migrations : c’est un suicide – par Esther Hollstein

Ce texte propose l’octroi d’un droit opposable pour tout migrant qui se verrait refuser sa demande d’asile dans un pays d’accueil, ce qui est une véritable atteinte à la souveraineté des Etats. Evoquer la diminution/suppression des subventions aux organes de presse qui parleraient trop négativement de l’immigration est carrément totalitaire. L’aspect non-contraignant est un mensonge. Le non-contraignant se dit « soft law » en anglais, un objet juridique bien connu en droit international, qui par définition ne s’impose pas directement mais crée un nouveau paradigme moral, qui s’impose petit à petit dans les esprits, et qui à terme se traduit par des législations qui s’adaptent à ce nouveau paradigme.

Le Pacte est sans surprise défendu par les pays à fort taux de natalité qui y voient l’occasion d’écouter leur excédents démographiques et d’envoyer des concitoyens capteurs d’allocations renvoyées au pays, mais il est d’une perversion sans nom pour les peuples européens, leur histoire, leur continuité anthropologique et leurs cultures. Beaucoup de pays ont ouvert les yeux sur cette attaque sans précédent, l’UE elle-même a dit qu’elle n’est pas en mesure de la signer (Autriche, Hongrie, Pologne, Belgique, Croatie, Rep Tchèque, Bulgarie, Italie ne le signeront pas, idem pour la Suisse).

Dans un texte officiel paru sur son site en juin 2018, l’ONU prône sans sourciller l’arrivée de 160 millions de migrants en Europe d’ici 2025 (925000 entrées/an pour la France), soit un tiers de la population européenne. Revenez 50 ans après et imaginez le résultat.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “«Ignominie immigrationniste… Déni de démocratie, à aucun moment les Français n’ont été consultés»: droite et souverainistes mettent en garde contre le pacte de l’ONU sur les migrants

    1. Salmon

      Que peut faire le peuple
      Une pétition à été signée par des milliers de personnes
      Non au pacte de Marrakech
      Petition sur le net

    2. Zanaroff

      Macron a signe contre l avis de tout le peuple. Même nos migrants déjà intégrés savent que cela signe l arrêt de mort de la France. Pauvre France. Il est temps que chaque français se lèvent comme un seul homme pour dire non a ce pacte. Il en va de la survie du pays.

    3. gregory

      Je confirme c’est bien l’arrêt de mort de La France et de l’Allemagne! mais peut être aussi la dissolution de l’Europe à court terme. Les mondialistes ont probablement joué un joker qui va leur revenir en pleine gueule,

    4. c.i.a.

      J`ose croire, que ce décret ignoble de l`onu ,n`est qu`un coup d`épée dans l`eau, comme tous les autres!
      Cela ne souligne qu`une chose, qu`ont savais déjà: Qui sont les traîtres et les vendus_ états typiquement gauchiste!!!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *