toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

«Ha le bien fou d’être libre» : Joachim Son-Forget a quitté LREM et soutient le RIC


«Ha le bien fou d’être libre» : Joachim Son-Forget a quitté LREM et soutient le RIC

Le député Joachim Son-Forget, qui a quitté La République en marche sur fond d’accusations de sexisme et s’est ensuite hissé au rang d’icône sur Twitter par ses messages décalés, a apporté son soutien à l’idée d’un référendum d’initiative citoyenne.

Voilà qui fera sans nul doute grincer des dents chez les membres de La République en marche : à peine sorti des rangs du parti présidentiel, le député Joachim Son-Forget a publié sur Twitter, lieu privilégié de ses prises de position plus ou moins décalées ces derniers jours, un message de soutien au RIC (référendum d’initiative citoyenne).

Représentant les Français de l’étranger de Suisse et du Liechtenstein, le parlementaire a livré sa vision de ce procédé permettant la démocratie directe, système dont la République helvétique est plus familière que la France : «Le RIC et la Suisse. Ça ne génère pas que des votes sur les minarets ou sur les vaches à cornes. Ça donne le pouvoir aux citoyens POINT (ha le bien fou d’être libre de dire ce que je pense). Parfois ça déconne, c’est lent, mais parlement et gouvernement travaillent ensuite avec», a-t-il écrit dans un message publié sur le réseau social ce 30 décembre.

Outre le fait que cette prise de position prend à rebours la ligne défendue par la majorité, qui se veut plutôt réticente au RIC, mesure dont de nombreux Gilets jaunes demandent la mise en pratique depuis plusieurs semaines et qu’une majorité de Français approuveraient, elle semble également sous-entendre que le parlementaire ne se sentait pas autorisé jusqu’à présent de se prononcer librement. Il faut dire que LREM sait faire régner la discipline dans ses rangs : l’exclusion encore récente du groupe parlementaire du député macroniste Sébastien Nadot, au motif que ce dernier avait voté contre le budget, en est l’illustration.

Répondant à un internaute qui lui reprochait ainsi de s’être tu pendant du temps où il siégeait sur les bancs de la majorité, et donc de s’être montré hypocrite en votant des textes de loi qu’il n’approuvait peut-être pas, Joachim Son-Forget a apporté une précision quant à sa démarche.

Dans le collimateur d’une lettre d’avertissement de son parti pour des propos qualifiés par certains de «sexistes» contre la sénatrice Esther Benbassa, le député a signé depuis le 27 décembre soir de nombreux tweets assez éloignés de la réserve attendue d’un député. Un peu avant minuit, il avait commencé par un selfie le montrant avec une peluche de blaireau, où il s’en prenait à ceux, dont ses collègues LREM, qui avaient critiqué ses propos envers Esther Benbassa.

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “«Ha le bien fou d’être libre» : Joachim Son-Forget a quitté LREM et soutient le RIC

    1. la juive zélée

      la république en marche a une connotation mégalo,dictatoriale,le rassemblement national par exemple,dans ses termes est patriote,la république a une connotation orgueilleuse,or Napoléon Bonaparte est un éminent homme,il n’y a pas à se comparer.
      en marche comme si depuis le passé elle était une marais stagnante 😉 lol ,or ça n’a pas été le cas,il s’est cru élu du ciel,il a cru qu’il allait fendre la mer en deux…et là 😉
      les républicains a une connotation humaine,pleine de compassion,d’entraide et d’aides.sans rentrer dans les détails des programmes,on peut comprendre pourquoi untel est de gauche ou droite,chacun est libre.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    105 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap