toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Goldnadel sur la pancarte “Macron Dégage” maquillée par France 3 : «Comment France 3 peut-il, sauf à prendre les gens pour des crétins, considérer que c’était une “erreur humaine” ?» (VIDEO)


Goldnadel sur la pancarte “Macron Dégage” maquillée par France 3 : «Comment France 3 peut-il, sauf à prendre les gens pour des crétins, considérer que c’était une “erreur humaine” ?» (VIDEO)

Gilles-William Goldnadel (avocat) sur la pancarte “Macron Dégage” gommée par France 3 : «Comment France 3 peut-il, sauf à prendre les gens pour des crétins, considérer que c’était une “erreur humaine” ?»


La présidente de France Télévisions a promis des sanctions après « deux incidents » concernant une pancarte anti-Macron.

La présidente de France Télévisions, Delphine Ernotte, a évoqué mercredi 19 décembre, lors d’un conseil d’administration de l’entreprise, des « faits graves » après la manipulation d’une photo habillant le plateau du « 19/20 », samedi, pour masquer un panneau « Macron dégage ! ». Lundi, Libération a révélé un autre cas de manipulation d’une image lorsque, le 23 novembre, un « gilet jaune » portant l’inscription « Macron dégage » avait cette fois, au contraire, été ajouté à une photo.

« Les deux incidents récents identifiés sur nos antennes sont des faits très graves », a ainsi admis Delphine Ernotte, selon des propos rapportés par son entourage. Rappelant le climat de défiance envers les médias que traduit le mouvement des « gilets jaunes », elle a poursuivi :

« Graves, parce qu’ils instillent le doute sur la qualité et la fiabilité de notre information. Graves, parce que tous nos journalistes sont engagés au quotidien pour cette qualité et cette fiabilité, et qu’ils s’exposent, y compris physiquement sur le terrain, tous les jours pour cela. »

[…]

La patronne de la télévision publique s’est engagée, en tant que directrice de la publication, à prendre des sanctions « après instruction précise des faits par la direction de la rédaction » et à « faire en sorte que ces erreurs ne se reproduisent pas ». Delphine Ernotte a demandé à la direction de l’information d’engager une réflexion avec l’ensemble des parties prenantes, sociétés de journalistes et syndicats. Dimanche, France 3 avait évoqué une « erreur humaine ».


Jean-Baptiste Reddé, figure familière des manifestations parisiennes également connu sous le pseudonyme « Voltuan », a saisi le CSA lundi pour protester contre la retouche d’une photo de sa pancarte diffusée au JT de France 3 samedi.

« J’ai porté plainte ce lundi auprès du CSA à propos de la censure pratiquée par France3 Week-end concernant mon slogan “Macron Dégage” », indique le manifestant dans un courriel à l’AFP.

Contacté par l’AFP, le CSA a confirmé avoir reçu cette saisine. La photo, prise par un photographe de l’AFP et où l’on voit un Gilet Jaune brandir une pancarte « Macron Dégage », a été retouchée lors de sa diffusion télévisée au JT de 19H de France 3 samedi, et l’on y voit uniquement « Macron ».

Face au tollé suscité par cette retouche sur les réseaux sociaux, le JT du week-end de France 3 et le directeur de l’information de France Télévisions Yannick Letranchant se sont excusés sur Twitter, plaidant « l’erreur humaine ».

La retouche a également suscité une vive colère en interne, le syndicat SNJ de France Télévisions dénonçant une « faute professionnelle inexcusable » et demandant à être reçu « dans les plus brefs délais par la direction ».

« Nous exigeons d’entendre de vive voix ses explications et les mesures qu’elle compte prendre pour éviter que ces faits ne se reproduisent », écrit le syndicat dans un communiqué.

« Quid de la responsabilité de la rédaction en chef ? », s’est interrogée pour sa part la section FO de France Télé, exigeant une enquête interne.

Jeanmarcmorandini

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Goldnadel sur la pancarte “Macron Dégage” maquillée par France 3 : «Comment France 3 peut-il, sauf à prendre les gens pour des crétins, considérer que c’était une “erreur humaine” ?» (VIDEO)

    1. Yéh'ezkel Ben Avraham

      « tous nos journalistes sont engagés au quotidien… » La question est PAR QUI SONT-ILS ENGAGES » ?

    2. alauda

      N’importe quel amateur de photo ou de vidéo (c’est-à-dire tout le monde depuis le téléphone portable) manipule la technique du cadrage : est visible ce qui est dans le champ, tandis que reste invisible le hors champ. De cette manipulation-là, personne n’en parle jamais, et pourtant c’est la base de toute info télévisuelle : qu’est-ce que l’opérateur choisit de mettre dans le champ ? Qu’est-ce qu’il écarte dans le hors champ ?

      Dans un second temps, la manipulation des rushs amène à sélectionner telle seconde (plutôt que celle qui suit ou précède) qui figurera dans le montage.

      En dernier ressort, l’image cadrée peut contenir des éléments masqués : par floutage, par superposition d’un panneau…

      J’ai vu passer tant d’autres exemples que ce carré blanc, qui ne sont pas commentés parce qu’ils crèvent moins les yeux, que la mise en exergue de cette manipulation particulière me paraît quelque peu superfétatoire.

    3. bernie

      Il ne s’agit pas d’un choix de cadrage, c’est une manipulation et c’est très grave.surtout sur le service public. En tant que contribuables qui payons pour ce service nous devons connaître la vérité. Nous devons savoir QUI est à l’origine de cette manipulation.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    131 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap