toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Une chercheuse égyptienne affirme lors d’un débat télévisé en Egypte : « L’époux a le « droit coranique » de battre sa femme. C’est dans la Charia » (Vidéo)


Une chercheuse égyptienne affirme lors d’un débat télévisé en Egypte : « L’époux a le « droit coranique » de battre sa femme. C’est dans la Charia » (Vidéo)

Lors d’un débat télévisé sur la violence conjugale, l’animateur de télévision égyptienne Saïd Hassassin a cité une statistique plaçant l’Egypte en numéro un mondial pour les femmes qui frappent leurs maris. La chercheuse égyptienne Huwayda Abdoul Khaled a déclaré qu’en vertu de la loi de la charia, un homme peut battre sa femme seulement après l’avoir réprimandée verbalement et avoir quitté le lit conjugal. Elle a ajouté que le but des coups est d’humilier la femme.

L’avocat égyptien Ayman Mahfouz a affirmé que le mari a le droit coranique de battre sa femme, et que c’est à elle de désamorcer la colère de son époux. Selon lui, la femme est en partie responsable, car ses actions ont entraîné les coups. Le débat a été diffusé sur Al-Rafideen + TV (Égypte) le 29 octobre 2018.

Extraits

 :

Saïd Hassassin (animateur) : Nous savons tous que la vie maritale a ses hauts et ses bas. Il y a du bonheur, de la tristesse, de l’amour, des querelles, des problèmes, des chagrins et de la satisfaction. C’est très naturel entre deux époux quels qu’ils soient et, avec le temps, la vie devient normale et de nombreux problèmes sont résolus. Ce qui n’est pas naturel du tout, c’est lorsque ces problèmes se transforment en humiliation mutuelle et en agression physique. Selon les statistiques du Centre national de recherche sociale, l’Égypte est le numéro un mondial pour les femmes qui battent leurs maris. Ce ne sont pas seulement les maris qui battent leurs femmes. C’est aussi l’inverse, Dieu merci… […]

Les femmes sont censées avoir un cœur tendre, alors que les hommes doivent être de vrais hommes, capables de prendre soin du ménage. Un homme ne devrait pas utiliser sa force pour battre sa femme. Ce n’est pas viril. Une femme ne doit pas non plus élever la voix sur son mari pour se sentir femme ou pour se faire entendre à la maison. Au bout du compte… Quand ils se fiancent, ils s’appellent tout le temps « chéri ». Elle l’appelle « ma vie » et il lui dit qu’il ne peut pas s’endormir sans entendre sa voix. C’est ce qui se passe quand ils sont fiancés. Mais tout se détériore une fois mariés, et chaque jour est pire que le précédent. Pourquoi ? Sur ma vie, je n’en ai aucune idée. […]

Est-ce normal qu’un homme batte sa femme ?

Huwayda Abdoul Khaled (chercheuse) : Si nous examinons cela du point de vue de la charia. Elle ne dit pas qu’il doit la battre. Elle dit qu’il doit passer par plusieurs étapes avant de pouvoir la battre. Qu’a dit [la charia] ?

Saïd Hassassin : Quittez le lit conjugal…

Huwayda Abdoul Khaled : Premièrement, il est écrit : « Admonestez-les. »

Learn Hebrew online

Saïd Hassassin : C’est vrai…

Huwayda Abdoul Khaled : Si ma femme se comporte d’une manière qui ne me plaît pas, je dois lui dire : « C’est mal, cela m’irrite, ne fais pas cela. » Si cela fonctionne, alors on s’arrête là. Mais sinon ? La charia dit : « Quittez le lit conjugal. » Vous devez quitter [son lit] pour qu’elle sache qu’elle vous a contrarié. Vous devez quitter son lit et aller dormir dans une autre pièce. Et si cela ne fonctionne pas non plus ? Dans ce cas, la charia dit : « Battez-les », mais seulement après les deux étapes précédentes.

Abeer Hosny (journaliste) : Battez-les avec quoi ?

Huwayda Abdoul Khaled : J’y arrive. La charia dit : « Battez-les », mais aucun texte religieux ou hadith prophétique ne spécifie comment le faire. Pourtant, les érudits islamiques ont dit qu’il ne faut pas frapper fort. Il ne doit pas la frapper au visage.

Abeer Hosny : Ils ont dit qu’il doit utiliser un siwak.

Huwayda Abdoul Khaled : Attendez, je reprends les opinions de nombreux érudits, pas d’un seul. Certains d’entre eux ont dit qu’il ne faut pas frapper fort et qu’il ne faut pas toucher le visage.

Saïd Hassassin : Abeer vous taquine…

Abeer Hosny : C’est exact…

Huwayda Abdul Khaled : L’objectif des coups n’est pas d’infliger de la douleur, mais d’humilier la femme.

Saïd Hassassin : D’attirer son attention sur…

Huwayda Abdoul Khaled : Non, d’humilier ! […]

Ayman Mahfouz (avocat) : Vous devez reconnaître que battre [ma femme] est mon droit coranique. Mais abuser de ce droit…

Dr Duaa Layla (psychologue) : Vous ne me ferez jamais admettre que battre est…

Ayman Mahfouz : Voulez-vous modifier le Coran ?

Dr Duaa Layla : Non, je ne veux pas…

Ayman Mahfouz : Ne me donne-t-il pas le droit de battre [ma femme] ? […] Êtes-vous prête à détruire un foyer juste parce que vous avez été battue ? Vous partagez la responsabilité. Vous l’avez incité à vous battre.

Abeer Hosny : Il était impossible de vivre avec lui.

Ayman Mahfouz : Vous êtes prête à détruire un foyer et une famille simplement parce que vous avez été battue ? […]

Dr Duaa Layla : Vous ne saisissez pas les effets psychologiques de ces coups…

Ayman Mahfouz : Mais pourquoi en est-il venu à vous battre ? Qu’avez-vous fait pour qu’il vous frappe ? Pourquoi l’avez-vous poussé à faire valoir son droit ? […]

Ai-je dit que je voulais la battre ?

Abeer Hosny : Non, mais…

Ayman Mahfouz : Suis-je heureux de le faire ? Non, mais c’est mon droit. Et vous devriez savoir que je vais l’utiliser.

Abeer Hosny : Il y a de nombreuses façons d’éviter de frapper [votre femme]. Vous pouvez vous enfermer dans votre chambre.

Ayman Mahfouz : C’est tout simplement génial.

Abeer Hosny : Vous pouvez vous éloigner d’elle. Pourquoi ne pas le faire ?

Ayman Mahfouz : Quand je rentre fatigué du travail, je dois simplement la laisser tranquille et sortir ?

Abeer Hosny : Oui. Pourquoi pas ?

Ayman Mahfouz : Je travaille toute la journée…

Abeer Hosny : Alors montez dans votre chambre et fermez la porte.

Ayman Mahfouz : C’est génial.

Dr Duaa Layla : Quoi, il vaut mieux rentrer du travail à la maison et battre sa femme ?

Ayman Mahfouz : Est-ce que je reviens chez moi avec l’intention de la battre ?

Dr Duaa Layla : Ce que j’essaie de dire, c’est…

Ayman Mahfouz : C’est vous qui m’incitez à vous battre. Même si je vous frappe… Vous devriez désamorcer la colère de l’homme.

MEMRI

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 8 thoughts on “Une chercheuse égyptienne affirme lors d’un débat télévisé en Egypte : « L’époux a le « droit coranique » de battre sa femme. C’est dans la Charia » (Vidéo)

    1. martinette

      Quand un torchon qu’est le coran ne sert qu’a torcher les gens qui y croient, il n’y a rien d’étonnant, bien au contraire ceci est la logique de la bêtise humaine dans tous ses états..

    2. Maria

      « Une chercheuse égyptienne » : une chercheuse de neurones, mais elle n’a toujours pas trouvé les siens !
      Alors là, on a du niveau ! Et ce sont des gens instruits, imaginez la mentalité de ceux qui ne le sont pas !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *