toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Chercheur au CNRS, il est mis à pied pour son engagement avec les Gilets jaunes


Chercheur au CNRS, il est mis à pied pour son engagement avec les Gilets jaunes

Beaucoup le connaissent sous son surnom, « Pirate », sans peut-être même savoir que l’intéressé occupe une fonction d’universitaire dans une autre vie. Sur le rond-point de la rue Necker à Saint-Etienne, Stéphane Mottin s’affaire à la logistique et à la sécurité. Aujourd’hui, il paye un lourd tribut de son engagement auprès d’autres Gilets jaunes.

Le 17 décembre, il reçoit un courrier du CNRS qui annonce sa mise à pied à titre conservatoire jusqu’au 18 mars. « Un fonctionnaire doit en toutes circonstances faire preuve de dignité, d’impartialité, d’intégrité et de probité », indique la missive. Une décision qu’il a du mal à digérer.

Le parcours de l’universitaire détonne parmi ses camarades de lutte. Rencontré il y a quelques semaines sur le rond-point, Stéphane Mottin nous avait confié se battre pour les générations à venir. « J’ai réussi ma vie, je suis là pour mes enfants. Certains sont tombés de la pauvreté à la misère. J’aurais jamais cru. »

Observateur du mouvement dans un premier temps, son engagement a grandi au fil des rassemblements jusqu’à passer de nombreuses nuits dans un abri de fortune. « On est entre collègues et frères d’armes. On vit des choses fortes, c’est touchant. » Pas intimidé par cette mise à pied, le chercheur dit vouloir poursuivre ce qui l’anime depuis des semaines. Et qu’importe que des collègues de travail ne lui disent déjà plus bonjour.

Stéphane Mottin est présent depuis le début de la mobilisation. Photo Sonia BARCET

(…) Le Progrès

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Chercheur au CNRS, il est mis à pied pour son engagement avec les Gilets jaunes

    1. Yéh'ezkel Ben Avraham

      Dans la série : »HUMOUR! QUOIQUE… »:

      Du temps de Staline, c’était le « Procès des Blouses blanches »…Macron a innové : on ne reproche plus aux chercheurs leurs « blouses blanches », on leur reproche d’avoir endossé un gilet jaune par dessus ! 😉

    2. Ingrid Israël Anderhuber

      Existe-t-il vraiment une clause dans son contrat avec le cnrs pour que ce dernier soit en droit de lui signifier une mise à pied pour son engagement privé ?

    3. Jacques B.

      Le chercheur en question donne des informations complémentaires sur son bloghttps://stef-mottin.blogspot.com/ en particulier on y voit la copie du courrier de mise à pied qu’il a reçu de sa direction.

    4. mottin

      Ce que je vis ressemble un peu à l’étoile JAUNE que l’on devait mettre il y a ~75ans et que les gouvernants décidaient des interdictions de travail. merci pour votre soutien.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    156 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap