toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Trump prêt à envoyer 15 000 soldats à la frontière pour stopper les caravanes de migrants


Trump prêt à envoyer 15 000 soldats à la frontière pour stopper les caravanes de migrants

Donald Trump a suggéré d’envoyer jusqu’à 15 000 soldats à la frontière américano-mexicaine pour contrer le rapprochement des caravanes de migrants, une augmentation importante du nombre de déploiements initiaux. Le président américain a nié être « alarmiste » face à la menace d’immigration clandestine avant les élections de mi-mandat de mardi prochain, insistant sur le fait qu’il s’agissait d’un problème important.

Le nouveau chiffre, annoncé lors d’une discussion avec des journalistes sur la pelouse de la Maison Blanche, dépasse les 14 000 soldats déployés par les États-Unis en Afghanistan.

C’est la dernière augmentation, avec 800 soldats initialement envoyés à la frontière par le Pentagone, un chiffre qui a ensuite augmenté à 5 200 plus tôt cette semaine. Les troupes sont légalement interdites de faire respecter la loi sur l’immigration des États-Unis et fournissent plutôt un soutien aux responsables des frontières.

« Nous placerons n’importe où entre 10 et 15 000 militaires, en plus de la patrouille des frontières, de la ICE police [Immigration and Customs Enforcement] et de tous les autres intervenants à la frontière », a déclaré M. Trump.

Loading...

Il n’est pas clair que le président américain donne suite à cette suggestion, sachant qu’il l’a mentionnée sans passer par une annonce officielle.

Il s’agit du dernier avertissement en date adressé par M. Trump aux migrants s’approchant de la frontière sud du pays par l’Amérique centrale.

Au début, il n’y avait qu’une soi-disant « caravane » de quelques personnes cherchant à entrer aux États-Unis. Les estimations de taille ont culminé à environ 7 000 personnes avant de retomber à environ 4 000 personnes.

Désormais, plus de caravanes ont émergé. Une seconde, qui a affronté la police pendant la traversée du Guatemala au Mexique cette semaine, compterait environ 1 000 personnes. Deux autres caravanes, de plus petite taille, se sont également formées.

M. Trump a été accusé d’avoir joué de l’inquiétude au sujet de l’immigration pour faire augmenter le taux de participation de ses partisans, les majorités républicaines au Sénat et à la Chambre des représentants étant en lice lors des élections de la semaine prochaine.

Au cours des dernières semaines, le président des États-Unis a qualifié les migrants à l’approche d’ ‘ »invasion » et d’ « urgence nationale », a menacé de fermer la frontière américano-mexicaine et s’est décrit comme un « nationaliste ».

Loading...

Mercredi, il a répété et menacé de suspendre les aides financières des États-Unis aux pays d’Amérique centrale s’ils ne réussissaient pas à l’aider à arrêter les caravanes. Il a également suggéré qu’il y aurait entre 25 et 30 millions de migrants sans papiers en Amérique.

C’est beaucoup plus élevé que d’autres estimations, comme celle du Pew Research Center, qui estime à 11,3 millions le nombre d’immigrants illégaux en 2016.

Mercredi, M. Trump a également réaffirmé sa proposition visant à supprimer le droit des enfants d’immigrés clandestins nés sur le sol américain à obtenir la citoyenneté américaine, affirmant que c’était « très injuste pour nos citoyens ».

Loading...

Il a réprimandé Paul Ryan, le plus haut représentant républicain à la Chambre des représentants, qui avait laissé entendre que M. Trump ne pourrait pas mettre fin au droit du sol grâce à un décret, sans avoir été ratifié par le Congrès américain.

« Paul Ryan devrait se concentrer sur le maintien de la majorité (à la Chambre) plutôt que de donner ses opinions sur la citoyenneté et le droit du sol, une chose dont il ne sait rien! » a tweeté le président américain.

Source

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Trump prêt à envoyer 15 000 soldats à la frontière pour stopper les caravanes de migrants

    1. esther

      FAIRE UN MUR DE SOLDATS puisque ces saletés de Démocrates ne veulent pas financer le mur en béton. 100 Latinos qui entrent et 10 à 15 juifs américains qui sont assassinés dans une synagogue, une école ou un centre juif parce que des milliers de demeurés de suprémacistes blancs, bien armés, sont persuadés que le phénomène migratoire est un complot juif pour éliminer l’Amérique WASP (White Anglo-Saxon Protestant).

    2. c.i.a.

      La grande différence avec l`Europe, les usa et israel, NE LAISSENT ENTRÉS PERSONNE!!, L`inconscience crasse de la gauche nous perdra!!!, BRAVO À TRUMP!…en tout cas pour un«  irresponsable« , il fait tout pour le cacher!, lorsqu`il s`agit des vrais affaires!

    3. esther

      Je suis une juive de droite et ma famille est de droite, donc nous sommes totalement opposées à l’immigration clandestine (ce qui est le cas-là) et aussi à l’immigration régulière incontrôlée parce que le statut de réfugié a été totalement dévoyé; ce statut ne doit s’appliquer que, pour les personnes en danger de mort immédiat, comme Asia Bibi, en aucun cas, aux autres. Et puis, économiquement et sociétalement, les occidentaux, américains comme européens, n’ont plus les moyens pour recevoir des milliers de personnes sous-diplômées pour la plupart, culturellement très différents et parfois religieusement (le cas de l’islam).

      Et nous refusons qu’au nom du principe de l’unité de tous les juifs américains, nous renoncions à nos convictions politiques républicaines même si nous sommes que 25 %; nous refusons et nous refusons encore. Pourquoi ce ne serait pas les juifs de gauche qui renonceraient à leurs convictions? Parce qu’ils sont dans le camp des gens bien (sic), moi, quand, je vois le chacal, le vautour, le requin financier pillant les gens du peuple qu’a été Georges Soros il y a quarante ans, non parce qu’il était juif (d’autres financiers non juifs chrétiens, athées, musulmans ont pillé autant, sinon plus, que lui) mais parce qu’il était avide d’argent, donner sous couvert de charity business, depuis une bonne dizaine d’années, une partie du pognon qu’il a volé, non pas à ceux qu’il a pillés, mais à des étrangers qui envahissent l’occident, JE M’ETRANGLE. Ce sont ce genre de juifs de gauche qui doivent revoir leurs convictions ET NON PAS MOI ET MA FAMILLE.
      En plus, avec l’ancien maire de NYC, Bloomberg, il donnerait de l’argent en quantités à des lobbys anti-armes aux EU : si ce n’est pas de la provocation vis à vis du petit peuple américain, cela y ressemble fortement.

      Pour finir, CNN et d’autres chaînes nous chantent à longueur de journée et avec la caravane de migrants qui crève l’écran dans le seul but d’exciter les néo-nazis américains, que ces migrants fuient la violence et la misère. QUELLE BLAGUE : certains quartiers de Los Angeles, de Phoenix, de Houston, de San Francisco ont un taux de violence plus élevé que les villes d’où ils viennent. Et la misère? La première fois que mon avion a atterri à LA, de l’hublot, j’ai cru que les immeubles de la périphérie de LA étaient destinés à la destruction, c’est vous dire, puis des passagers m’ont dit qu’il y avait des gens qui vivaient dans ces taudis; heureusement que j’étais assise.

      PS : Exciter les néo-nazis pour qu’ils tuent du Juif, ainsi, cela fait plus d’info trash avec beaucoup de sang et peut-être même des enfants morts et les médias sont ravis et la boucle est bouclée puis, cela recommence. Les médias sont des charognards qui se repaissent des cadavres.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *