toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Sondage CNN: L’antisémitisme au plus haut en Europe, plus de 25% des des Européens pensent que les Juifs ont trop d’influence


Sondage CNN: L’antisémitisme au plus haut en Europe, plus de 25% des des Européens pensent que les Juifs ont trop d’influence

L’antisémitisme n’a pas disparu en Europe. Il est vivant et au plus haut depuis la Seconde Guerre Mondiale c’est ce que démontre le sondage réalisé par CNN.

A quoi ressemble l’antisémitisme en Europe en 2018 ?

C’est un garçon de 17 ans, trop effrayé pour porter une kippa (une calotte religieuse) dans les rues de Paris. C’est un restaurateur israélien à Berlin à qui on dit qu’il va se retrouver dans les chambres à gaz. C’est un Autrichien de 24 ans qui ne sait rien de l’Holocauste. Ce sont les gardes armés à l’extérieur des synagogues et des écoles juives dans une grande partie de l’Europe. Ce sont les salles de discussion en ligne où les gens colportent des théories du complot selon lesquelles des « mondialistes » juifs dirigent le monde.

Cela peut être violent ou subtil. Manifeste ou insidieux. Politique ou personnelle. Cela peut venir de la droite ou de la gauche. Il existe dans les pays à forte population juive, comme la France, et il prospère également dans les endroits où les communautés juives sont plus petites, comme la Pologne.

Mais une chose est claire. L’antisémitisme est bien vivant en Europe. Telle était la conclusion évidente d’une enquête de CNN, basée en partie sur une enquête menée auprès de plus de 7 000 adultes dans sept pays européens.

En dépit de l’histoire troublante de l’Europe avec l’antisémitisme, des stéréotypes laids et anciens persistent à travers le continent.

Plus du quart des Européens interrogés pensent que les Juifs ont trop d’influence dans les affaires et la finance. Un sur cinq dit avoir trop d’influence dans les médias et la politique. Dans les différents pays, les chiffres sont souvent plus élevés: 42% des Hongrois pensent que les Juifs ont trop d’influence dans la finance et les affaires à travers le monde.

Bien que 44% des Européens reconnaissent que l’antisémitisme est un problème croissant, une minorité substantielle est insensible à ce problème. Près d’un sur cinq (18%) s’accorde pour dire que l’antisémitisme dans leur pays est en grande partie une réponse au « comportement quotidien du peuple juif ». En Pologne, 50% des gens pensent que les Juifs utilisent l’Holocauste pour faire avancer leur position. 19% des Hongrois admettent avoir une impression défavorable des Juifs.

Alors, pourquoi l’antisémitisme est-il à nouveau un phénomène en croissance? Michael Schudrich, grand rabbin de Pologne, né à Brooklyn, n’est pas sûr que le problème ait réellement disparu.

« Il y aura toujours des gens qui ont des sentiments antisémites et je ne sais pas si leur nombre a augmenté, mais cette nouvelle situation aujourd’hui, c’est qu’ils estiment qu’il est plus acceptable socialement qu’ils puissent exprimer ces opinions à voix haute

Learn Hebrew online

« Le sentiment était auparavant: ‘C’est ce que je crois mais ne le dis à personne.’ Ce n’était pas parfait, mais au moins, il y avait un tabou social contre l’antisémitisme. « 

CNN a pu le constater de première main en Allemagne, un pays toujours hanté par le meurtre de quelque six millions de Juifs aux mains des nazis au cours de l’Holocauste. Faire des commentaires antisémites peut être punissable en droit allemand. Et pourtant, lors d’un rassemblement de centaines d’extrémistes de droite dans la capitale nationale, Berlin, nous avons vu un homme brailler avec insouciance un salut nazi, un acte qui aurait pu l’amener à trois ans de prison. Un autre manifestant nous a dit qu’une ombre de cabalistes de mondialistes juifs dirige le monde.

L’arrivée de quelque 1,4 million de réfugiés en Allemagne a dynamisé l’extrême droite. Les migrants musulmans sont au centre de leur colère, mais leur point de vue est antisémite par réflexe. Le parti Alternative for Germany (AfD), autrefois considéré comme un élément marginal, détient désormais 94 sièges au Parlement. Son message est clair: vous n’avez pas besoin d’avoir honte d’être en colère, vous n’avez pas besoin d’avoir honte d’être blanc, vous n’avez pas besoin d’avoir honte de votre passé.

Mais la montée de l’extrême droite n’est qu’une partie du tableau. D’après des dizaines d’entretiens avec des membres de diverses communautés juives de toute l’Europe, il est clair que la menace se fait sentir de plusieurs côtés.

La France touchée par une hausse de 69% des actes antisémites

En France, de nombreux Juifs parlent du « nouvel antisémitisme », issu d’éléments radicaux de la population musulmane croissante en France, qui se fait sentir dans les rues des banlieues ouvrières de Paris.

Une vie heureuse est une vie cachée, nous ont répété maintes et maintes fois les Juifs français qui ont refusé de se présenter devant une caméra. De plus en plus de familles juives quittent ces quartiers traditionnellement mélangés – une préoccupation pour le gouvernement français, qui estime que l’intégration, et non la séparation, est essentielle pour améliorer la situation.

En Allemagne, Doron Rubin, dirigeant de l’organisation communautaire Kahal Adass Jisroel à Berlin, m’a fait part de son inquiétude face à l’antisémitisme émanant de réfugiés musulmans, « qui ont une histoire et des antécédents différents, notamment du Moyen-Orient, et qui ont, également à cause d’Israël, une attitude différente envers les Juifs « .

Le lien entre les attitudes négatives à l’égard d’Israël et l’antisémitisme est une question particulièrement épineuse.

Plus d’un quart des Français ont une impression quelque peu ou significativement défavorable des Juifs à cause du problème israélo-palestinien. Cette impression n’est nullement limitée aux musulmans. Sur l’ensemble du continent, de nombreux juifs interrogés ont parlé d’antisémitisme venant de la gauche, souvent très critique envers Israël.

Considéré dans son ensemble, il s’agit d’une image complexe, composée d’une combinaison de différents facteurs, sans solution évidente et uniforme.

Felix Klein a qualifié les résultats du sondage CNN d’antisémitisme "épouvantable".

Felix Klein a qualifié les résultats du sondage de CNN d’antisémitisme « épouvantables ».

L’Allemagne a nommé Felix Klein, un tsar de l’antisémitisme, qui travaille à la création d’un réseau national de reportage sur l’antisémitisme et à l’amélioration de l’éducation et de l’intégration dans les écoles. Ailleurs, la France dépense des millions de dollars pour lutter contre le discours de haine antisémite en ligne.

Beaucoup s’accordent pour dire que l’éducation à l’Holocauste est une étape importante. La moitié des Européens déclarent que la commémoration de l’Holocauste permet de lutter contre l’antisémitisme. Et pourtant, le souvenir de l’Holocauste commence à s’effacer.

Plus du tiers des Européens n’ont jamais entendu parler de l’Holocauste ou n’en savent que très peu. Ce nombre est encore plus élevé lorsque vous regardez la jeune génération. En France, 20% des jeunes adultes n’ont jamais entendu parler de l’Holocauste.

Quand j’ai demandé au rabbin Schudrich comment il se sentait à propos de ces chiffres, il a fait une pause avant de répondre: « Cela me donne le sentiment d’avoir plus de travail à faire. »

L’Europe est bien mal en point…

Traduction Europe Israël News

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Sondage CNN: L’antisémitisme au plus haut en Europe, plus de 25% des des Européens pensent que les Juifs ont trop d’influence

    1. esther

      L’Europe, c’est évident, est pourrie par un vieil antisémitisme qui s’est réveillé et un nouvel antisémitisme musulman venant des migrants : ces antisémitismes ne cessent de croître depuis deux décennies et c’est inquiétant pour les juifs européens mais l’antisémitisme existe aussi aux USA et la méconnaissance de la Shoah par les jeunes américains est très présente également. Tiens, par exemple, CNN héberge des correspondants antisémites en son sein alors c’est un peu l’hôpital qui se fout de la Charité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *