toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Selon un général français “Si ça pète dans les banlieues, on n’a pas les moyens de faire face, on n’a pas les hommes”


Selon un général français “Si ça pète dans les banlieues, on n’a pas les moyens de faire face, on n’a pas les hommes”

Lors de son passage dans “Les Terriens du samedi !”, Philippe de Villiers a rapporté des propos de son frère le général Pierre de Villiers, à Emmanuel Macron.

Philippe de Villiers est inquiet. Le fondateur du Puy du Fou et proche de Macron est l’invité de l’émission de Thierry Ardisson Les Terriens du samedi !, diffusée sur C8 le 3 novembre pour présenter son livre Le Mystère Clovis, aux éditions Albin Michel. Comme le rapporte Le Point, il a profité de son passage sur le plateau pour évoquer une petite phrase lâchée par son frère. Ce dernier, le général Pierre de Villiers, a été poussé à la démission par Emmanuel Macron en juillet 2017. Alors que le présentateur interroge son invité sur « la réalité de la situation politique en France », Philippe de Villiers raconte que son frère aurait dit au Président de la République : « Si ça pète dans les banlieues, on n’est pas capable de faire face, on n’a pas les moyens de faire face, on n’a pas les hommes ».

Des propos qui interrogent alors que les violences dans certains quartiers de banlieue se multiplient ces dernières semaines. Un appel à la « purge » contre des policiers, qui a été lancé sur les réseaux sociaux, a mobilisé de nombreux jeunes contre les forces de police le mercredi 31 octobre, résultant en des dégradations de matériels mais aussi, par endroit, des attaques directes contre des policiers. L’Île-de-France a été particulièrement touchée, particulièrement dans trois départements, l’Essonne, le Val-de-Marne et les Yvelines.

Philippe de Villiers dénonce « la cage aux phobes »

Lors de son interview par Thierry Ardisson, Philippe de Villiers s’est également exprimé sur l’actualité politique, regrettant l’embourgeoisement de la classe politique : « Le jour où le roi deviendra le premier des gentils hommes, la monarchie meurt », a-t-il déclaré. Une remarque pour Emmanuel Macron ? Thierry Ardisson n’a pas hésité à le souligner. L’ancien candidat à l’élection présidentielle a également dénoncé la volonté des « eurocrates et des élites mondialistes » de bâtir « une société multiculturelle, en prenant le risque de faire une société multidéculturée et multiconflictuelle ». Reprenant les propos de l’écrivain Philippe Muray, Philippe de Villiers s’est érigé contre la « cage aux phobes », regrettant que des qualificatifs comme « islamophobe », « homophobe », «xénophobe» ou « europhobe » portent atteinte à la liberté d’expression.

Valeursactuelles

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Selon un général français “Si ça pète dans les banlieues, on n’a pas les moyens de faire face, on n’a pas les hommes”

    1. Circonstances exténuantes

      Si ça pète dans les banlieues, vous avez les moyens de ramener l’ordre.
      Le problème, c’est que vous n’avez pas le droit de tirer.
      Alors, à quoi ça sert d’avoir des armes si c’est juste pour parader quand on sait que plus aucun voyou n’est dissuadé par la vue de l’uniforme?
      C’est bien en France que des policiers bien qu’armés se sont laisser brûler vifs à cause des ordres?

    2. Serge

      Nous avons plein de POSTTRAUMATIQUES qui ont été en Bosnie et qui sont restés traumatisés de n’avoir pu faire leur travail de soldat ayant assistés sans pouvoir répliquer aux monstres qui se sont livrés a des meurtres de masses.
      et devinez par qui…

    3. Robert Davis

      Je comprends que de Villiers ait voulu faire la leçon à micron et d’ailleurs si ça continue dans quelques années ce sera vraiment le cas mais pour le moment sur 66 millions de français le quart sont des hommes donc 16 millions.Et on ne trouverait pas 0,5 million pour f.dehors les arabes? Il faut « se faire peur » pour justement ne pas se mettre en situation d’avoir de bonnes raisons d’avoir peur mais pour le moment, c’est des histoires à dormir debout. La vérité c’est que ce sont de bons politiciens qu’on ne trouve pas des soldats. micron ne veut pas défendre la France, il veut seulement faire de la com et brasser des dossiers que es arabes jetteront au feu sans les lire quand ils seront au pouvoir. L’essentiel c’est le remplacement du peuple pas les dossiers de m. ni les baisers qu’il distribue avec son stupide sourire.

    4. Robert Davis

      Je pense d’ailleurs que le problème n’est même pas une question du nombre de soldats mais de l’UTILISATION des armes par ceux-ci. Un petit nombre de soldats peut venir à bout de n’importe quelle bande de crapules sion leur donne l’ordre de tirer à volonté. Mais petit micron ne veut pas qu’on tire sur ses petits chéris…

    5. DAN

      En France l’armée n’a pas les zommes et depuis des années les gouvernements n’ont pas les coui…s.
      L’Islam cela veut dire soumission et ils vont s’en donner a cœur joie dans les banlieues, car ceux qui ont en, la justice les leur coupe et ils deviennent impuissant.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *