toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Rétropédalage ? Défense européenne, OTAN… Macron met de l’eau dans son vin face à Trump


Rétropédalage ? Défense européenne, OTAN… Macron met de l’eau dans son vin face à Trump

Suite à un échange de piques par déclarations interposées, Emmanuel Macron et Donald Trump ont eu un échange plus apaisé ce 10 novembre à l’Elysée. Le président français assurant être d’accord sur la nécessité du partage des charges de l’OTAN.

Le ton semblait plus conciliant ce 10 novembre entre les présidents français et américain, lors de leur rencontre à l’Elysée sur la question sensible de la défense européenne, au lendemain d’un tweet enflammé de Donald Trump.

«Nous devons mieux partager le fardeau au sein de l’OTAN», a ainsi admis dès le début de l’entretien Emmanuel Macron face à son homologue américain, qui ne cesse de réclamer une hausse des dépenses militaires des pays européens.

«Les Etats-Unis veulent une Europe forte et sont prêts à aider leur allié, mais l’Europe doit être juste en ce qui concerne le partage du fardeau de la défense», a de son côté fait valoir Donald Trump, qui juge la situation actuelle injuste pour le contribuable américain.

Le chef de l’Etat français a estimé que l’Europe avait «besoin de plus d’investissements», sans aborder directement la question de la création d’une armée européenne qu’il avait appelée de ses vœux et qui a provoqué l’ire du président des Etats-Unis. Dans la foulée, l’Elysée a assuré que l’armée européenne prônée par le président français ne visait en aucun cas les Etats-Unis, évoquant une «confusion» dans l’interprétation de ses propos. Emmanuel Macron «n’a jamais dit qu’il fallait créer une armée européenne contre les Etats-Unis», a assuré la présidence française.

Dans un tweet virulent publié le 9 novembre, Donald Trump dénonçait la proposition française. «Le président Macron vient de suggérer que l’Europe construise sa propre armée pour se protéger contre les Etats-Unis, la Chine et la Russie», avait-il écrit au moment même où Air Force One atterrissait près de Paris. «Très insultant mais peut-être que l’Europe devrait d’abord payer sa part à l’OTAN que les Etats-Unis subventionnent largement !», avait-il ajouté.

Dans un entretien accordé à Europe 1 le 6 novembre, Emmanuel Macron avait successivement évoqué les menaces pour l’Europe d’intrusions dans le cyberespace, puis le retrait américain annoncé du traité sur les armes nucléaires à portée intermédiaire (INF), conclu à l’époque de la guerre froide. Donald Trump, comme des dizaines d’autres chefs d’Etat, est en France pour deux jours de commémoration autour du 100e anniversaire de la fin de la Première Guerre mondiale.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Rétropédalage ? Défense européenne, OTAN… Macron met de l’eau dans son vin face à Trump

    1. LeClairvoyant

      Les Etats Unis ont sortit l’Europe de 2 guerres mondiales, quand tout allait mal, et le plan Marshall a beaucoup aidé à la reconstruction des pays après la 2ème guerre, La Turquie c’est trouvait à chaque fois dans le camp adverse, donc, on a besoin des USA dans l’OTAN et pas des turcs.

    2. Cyrano

      C’est bien de faire ami avec les anciens ennemis, surtout quand on sait que les turcs ont massacré les arméniens pendant que les français et les allemands se découpaient en morceaux. Quelle est belle la photo de famille à l’arc de triomphe quand on sait que le représentant serbe se trouvait de l’autre coté de la tribune officielle alors que l’erdogan turc était proche de notre beau président. Sait-il seulement que près d’un quart de la population serbe a disparu pendant ce petit amusement. Il faut dire qu’à l’époque nous étions amis avec les serbes et que de nos jours la mémoire fait défaut chez certains politiques à la petite semaine. C’est du grand n’importe quoi .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *