toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Pour Macron, le maréchal Pétain a «été un grand soldat» pendant la Grande Guerre


Pour Macron, le maréchal Pétain a «été un grand soldat» pendant la Grande Guerre

Interrogé sur l’hommage rendu par l’état-major aux huit maréchaux de la Première Guerre mondiale le 10 novembre aux Invalides pour le Centenaire de l’Armistice, le président français a trouvé légitime que le maréchal Pétain y figure.

Rendre hommage à tous les chefs militaires français de la guerre 14-18 le 10 novembre aux Invalides à Paris ? La décision fait polémique en raison de la présence du maréchal Pétain parmi les huit maréchaux honorés. Sommé de s’expliquer sur cette cérémonie, alors qu’il était en déplacement à Charleville-Mézières dans le cadre de son «itinérance mémorielle» – selon le terme de l’Elysée –, Emmanuel Macron a livré ses arguments. Selon lui, «le maréchal Pétain a été pendant la Première Guerre mondiale aussi un grand soldat».

«Voilà, c’est une réalité de notre pays», a-t-il ajouté.

«Je considère qu’il est tout à fait légitime que nous rendions hommage aux maréchaux qui ont conduit aussi l’armée à la victoire et que cet hommage soit rendu […] par l’armée», a-t-il expliqué. Selon lui, le maréchal qui a pris quelques décennies plus tard la tête du régime de Vichy, doit être considéré à l’aune de sa vie entière, et ses victoires ne doivent pas être occultées par ses heures sombres. «On peut avoir été un grand soldat la Première Guerre mondiale et avoir conduit à des choix funestes durant la Deuxième», a-t-il déclaré. Se défendant d’une quelconque «complaisance avec toute idéologie» et de toute ambiguïté, il a insisté : «Mais je reconnais aussi la part que les maréchaux ont joué, que notre armée a joué dans la victoire française.»

Auparavant, l’Elysée avait déjà reconnu que la «mémoire particulière» du maréchal Pétain posait «problème», tout en justifiant la position du président français : «C’est bien le combattant qui est au cœur des célébrations de ce Centenaire […] Le combattant de 14-18, c’est un civil qu’on a armé et envoyé au front.»

La ministre des Armées Florence Parly avait pour sa part fait une déclaration le 29 octobre tranchant avec les propos d’Emmanuel Macron. Dans un entretien avec Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV, elle avait affirmé : «Nous célébrons un grand anniversaire, mais l’état-major n’a jamais imaginé rendre hommage au maréchal Pétain. L’état-major a souhaité rendre hommage à des maréchaux qui sont aux Invalides, le maréchal Pétain n’est pas aux Invalides, donc c’est clair.» En réalité, l’hommage sera bien rendu aux huit maréchaux, mais seuls les cinq dont le tombeau est aux Invalides seront «nommément honorés», selon le porte-parole des armées Patrik Steiger. L’événement ne sera pas ouvert aux journalistes.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Pour Macron, le maréchal Pétain a «été un grand soldat» pendant la Grande Guerre

    1. Salmon

      Tous les présidents de la Veme République ont fleuri la tombe du traître petain
      C dire le degré antisémite que ce pays traine

    2. Robert Davis

      Je serais curieux de savoir en QUOI pétain a contribué à la victoire française? Tout au plus il a …attendu les Américains pour la dernière bataille de 18 mais cela signifierait plutôt que c’est…les Américains qui l’ont gagné.

    3. alauda

      25 août 1914, « La victoire appartiendra dans cette guerre à celui des deux belligérants qui parviendra le premier à placer un canon de 75 sur une voiture capable de se mouvoir en tout terrain. »
      Jean-Baptiste Eugène Estienne (Colonel d’un régiment d’artillerie en 14, « père » de chars français) qui a servi sous les ordres de celui dont il ne faut pas prononcer le nom.

      Du côté américain, Patton visite une usine Renault en octobre 1917. Lui aussi s’intéresse aux blindés qui seront déterminants dans la victoire finale des alliés.

    4. esther

      C’est grâce à l’intervention américaine en 1917 soutenue par les Britanniques que la victoire est acquise : les maréchaux français ont juste réussi péniblement à instituer une espèce de no man’s land qui ressemblait ni à une victoire, ni à une défaite.

      Macron est un crétin : il ne connait rien de l’Histoire, il ne sait ni l’analyser, ni la classer par périodes, et ne voit pas l’obligation de parfois la moraliser. Or, pour Pétain, il faut la moraliser pour justement placer sa période sombre antisémite AVANT ses « qualités » de maréchal pendant la Première Guerre. Si cet idiot de « Président »savait lire l’Histoire de cette manière, il n’aurait pas sorti cette phrase qui le fait paraître pour un antisémite; quoiqu’il n’est pas mieux, il est indifférent au sort des Juifs.

      PS ; Puisqu’il passe la moitié de son mandat dans les bras de Merkel et en Allemagne, un de ces jours, lors d’une visite dans un grand hôpital teuton à la pointe, il nous sortira que Josef Mengele était un illustre médecin.

    5. Aaron le Rachid

      Peu importe ce qu’il dit, par contre, c’est que les Français savent déjà qu’après le plus petit des présidents français (Fr. Hollande) il y a encore plus petit (plus micro, dit-on ?) Em. Macron.
      cet homme a un problème avec l’histoire, il veut la mettre à sa botte

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *