toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Meyer Habib « Non Président Macron, jamais un grand soldat n’aurait livré résistants et Juifs, dont d’anciens combattants, à la barbarie nazie »


Meyer Habib « Non Président Macron, jamais un grand soldat n’aurait livré résistants et Juifs, dont d’anciens combattants, à la barbarie nazie »

L’hommage d’Emmanuel Macron au rôle joué par le maréchal Pétain durant la Première Guerre mondiale a provoqué une vague de critiques, à gauche comme à droite de l’échiquier politique et auprès d’associations.

«Le maréchal Pétain a été pendant la Première Guerre mondiale aussi un grand soldat» : ces propos ont été prononcés ce 7 novembre par Emmanuel Macron, alors qu’il justifiait la présence de Philippe Pétain parmi les huit maréchaux de la Première Guerre mondiale qui seront honorés par l’état-major le 10 novembre aux Invalides. Cette remarque élogieuse à l’égard du haut responsable militaire qui deviendra le dirigeant de Vichy n’a pas manqué de provoquer une vague de réactions outrées et indignées, en provenance de diverses  familles politiques.

Vous créez des polémiques tous seuls, mes enfants

En fin d’après-midi, le président de la République a tenu à préciser qu’il «ne pardonn[ait] rien» des actes de Philippe Pétain mais qu’il «ne gomm[ait] rien» de l’Histoire de France. «Vous créez des polémiques tous seuls, mes enfants», a-t-il également lancé à la presse, cité par l’AFP, en déplacement dans l’Aisne. «Le maréchal Pétain, quand il a dirigé la France pendant la Deuxième guerre mondiale, a été complice de crimes profonds qui ont été reconnus, et la responsabilité de l’Etat français a été reconnue. Je l’ai dit, j’ai été très clair sur ce point», a-t-il aussi précisé. Entre temps, la classe politique avait largement eu le temps d’exprimer, dans son écrasante majorité, son indignation.

«Pétain est un traître et un antisémite» : volée de bois vert, de Mélenchon à Philippot

A gauche, le leader de La France insoumise (LFI), Jean-Luc Melenchon, a vivement dénoncé la déclaration du locataire de l’Elysée, en faisant valoir que le maréchal Pétain était un «traître» et un «antisémite». En outre, selon lui, le véritable «vainqueur militaire» de la Première Guerre mondiale est le maréchal Joffre.

Au centre, le député Meyer Habib, membre de l’Union des démocrates et indépendants (UDI), a estimé qu’on ne pouvait guère qualifier de «grand soldat» le maréchal Pétain. «Non président Emmanuel Macron, jamais un grand soldat n’aurait livré résistants et juifs, dont d’anciens combattants à la barbarie nazie, ni adopté des lois antisémites qui souillent notre histoire. Son nom reste synonyme de trahison. C’est plus que funeste», s’est-il insurgé.

La sortie du chef de l’Etat a également suscité un tollé à droite de l’échiquier politique. Entre autres, Roger Karouchti, sénateur des Hauts-de-Seine, a rappelé le passé collaborationniste du maréchal Pétain pour contester l’hommage : «Le maréchal Pétain fut un grand chef pendant la Première Guerre Mondiale. Mais rendre hommage à l’homme de la collaboration avec les nazis, de la lutte contre la résistance, du statut des juifs en 1940 ? Il eut mieux valu un hommage au généralissime Foch et à travers lui à tous nos chefs militaires.»

Même son de cloche chez son camarade républicain, le député Eric Ciotti, qui invoque la pensée du général de Gaulle : «Le maréchal Pétain a couvert de sa gloire le déshonneur de la collaboration et de la participation de l’Etat à la déportation des juifs.»

Un avis partagé le président des Patriotes, Florian Philippot. «Réhabiliter Pétain est une impossibilité morale et historique. Une faute majeure de Macron», a martelé le gaulliste.

«Symbole effroyable»

Ce sentiment général a été partagé également par plusieurs associations. Se disant «choqué», le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), a ainsi rappelé que le maréchal Pétain avait été «au nom du Peuple français, frappé d’indignité nationale lors de son procès en juillet 1945».

…«Rien de scandaleux»

Il est à noter que certains responsables politiques ont exprimé un point de vue moins critique sur la sortie du président de la République. Sébastien Chenu, député Rassemblement national (RN), a ainsi affirmé que le chef de l’Etat français se prenait souvent «les pieds dans le tapis de l’Histoire», tout en estimant qu’il avait «raison» de rendre hommage au rôle du maréchal Pétain durant la Première Guerre mondiale.

«[Emmanuel] Macron, comme de Gaulle jadis, salue le maréchal [Pétain] de 14-18. Rien de scandaleux, si on précise bien la sinistre fin de règne du maréchal [Pétain]», a aussi jugé le maire de Béziers Robert Ménard.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Meyer Habib « Non Président Macron, jamais un grand soldat n’aurait livré résistants et Juifs, dont d’anciens combattants, à la barbarie nazie »

    1. Salmon

      Que ce soit de Gaulle ou Macron ces 2 présidents sont au dessus de la justice ?
      Petain à été jugé et déchu de toute gloire etc….
      2 antisémites

    2. Pinhas

      Pétain , micron ,même trouillards, mêmes vendus.
      Tous ces opportunistes politocs se servant du peuple pour sauver leur peau me donnent la nausée.
      Idem De Gaulle avec les Pieds Noirs puis sa position marquée envers le peuple Juif sur la Terre d’Israël .
      Alors oui , on peut être un grand militaire mais une ordure aussi….

    3. Robert Davis

      Je suis d’accord avec Meyer Habib, pétain n’a jamais été un grand soldat, juste un bébé ou un crétin jouant aux soldats de plomb. Qu’a-t-il fait de si extraordinaire en 14-18? il a envoyé à la mort des centaines de milliers d’hommes pour contenir comme on dit les allemands surtout en 18 lorsque ceux-ci étaient crevés et découragés voyant qu’ils n’arrivaient pas à gagner comme ils le pensaient au début. Je ne dis pas que vous ou moi on aurait fait mieux mais on n’aurait pas fait pire non plus et personne ne nous a nommé …maréchaux. Sur le plan militaire je ne donne pas de conseils car après coup c’est trop facile, on aurait peut-être fait comme lui envoyant l la mort des milliers d’hommes pour conquérir 3 mètres reperdus le lendemain mais moi je n’aurais pas revendiqué …un titre de maréchal pour un si mauvais travail!!!

    4. Asher Cohen

      @Robert Davis
      Sans l’entrée des Etats-Unis dans la guerre en 1917, on voit difficilement comment la france ou l’angleterre auraient-pu vaincre l’allemagne qui, soulignons-le, n’a pas eu le moindre carreau cassé durant cette guerre. Maintenant je n’arrive pas à comprendre comment on pourrait glorifier un militaire pour une longue bataille de verdun où près de 500.000 français furent tués? On cherche à créer de faux héros et de l’illusion pour essayer de recréer une fausse nation française. Quel ridicule!

    5. Robert Davis

      Asher Cohen : pour moi c’est encore une mystification…sacralisée du général de gaulle. Entre militaires il fallait se lancer des fleurs comme font actuellement les mauvais chanteurs, peintres etc actuels: je dis que tu es sublime et toi …tu me renvois l’ascenseur en disant que mon gribouillis infantile est…sublime! Car lui même n’ra rien fait à part raconter des histoires dans un micros durant toute la guerre depuis…londres bien au chaud!

    6. Asher Cohen

      @Robert Davis
      Je doute fort que Vincent Auriol ai rendu hommage à Pétain les 11 novembre, après sa condamnation à mort de Juillet 1945 pour le crime de haute trahison de l’état et intelligence avec l’ennemi, et je doute aussi que René Coty l’ait fait. Cela aurait donc été de gaulle qui aurait voulu en 1958 créer une mystification supplémentaire pour créer l’illusion d’une nation française, d’autant qu’il avait grâcié pétain en 1945, comme il avait amnistié Thorez qui avait déserté durant la guerre. Pour les présidentielles de 1965, Laurens avait publié un livre sur de gaulle immédiatement interdit en france. En juillet 1940, Auriol avait fait partie des 80 parlementaires qui avaient refusé de voter les pleins pouvoirs à pétain, alors que le manifeste de Thorez et Duclos de ce 10 juillet 1940 montre combien les communistes approuvaient pétain. N’est-ce pas Jacques Duclos qui en 1945 a incité de gaulle à nationaliser la majeure partie de l’économie française et ainsi à imposer le communisme? Je comprends pourquoi de gaulle haïssait Salan et Jouhaud qui avaient été des résistants républicains, et leur préférait les communistes qui avaient soutenu pétain et qui à la Libération avaient placé leurs cadres au contrôle de l’appareil d’état et des grandes entreprises. La france de de gaulle n’était pas vraiment de la Morale et ne pouvait que finir par s’effondrer;

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *