toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’Allemagne veut que la France cède à l’Union européenne son siège au Conseil de sécurité de l’ONU


L’Allemagne veut que la France cède à l’Union européenne son siège au Conseil de sécurité de l’ONU

Lassé des critiques quant à son manque d’audace dans la relance du projet européen, Berlin a jeté un pavé dans la mare, suggérant que Paris abandonne son siège permanent au Conseil de sécurité de l’ONU au profit de l’Union européenne.

L’Allemagne a relancé de manière spectaculaire le débat sur une éventuelle réforme de la composition des membres permanent du Conseil de sécurité des Nations unies. Et Berlin est bien décidé, à travers celle-ci, à mettre à l’épreuve la résolution de Paris dans le projet européen.

«Si nous prenons l’Union européenne au sérieux, l’UE devrait également parler d’une seule voix au sein du Conseil de sécurité des Nations unies […] A moyen terme, le siège de la France pourrait être transformé en siège de l’UE», a ainsi suggéré le numéro deux du gouvernement allemand, le vice-chancelier Olaf Scholz lors d’un discours sur l’avenir de l’Europe à Berlin, le 28 novembre.

Conscient que Paris pourrait avoir quelques réticences à céder un élément majeur de sa puissance géopolitique – seuls cinq pays disposent d’un fauteuil permanent au Conseil de sécurité (Chine, États-Unis, France, Royaume-Uni, Russie) et du droit de veto qui lui est associé – Berlin a proposé en contrepartie que le poste distinct de chef de la délégation de l’Union européenne auprès des Nations unies revienne de manière permanente à un Français.

Un signe de frictions entre Paris et Berlin ?

Cette proposition est défendue de longue date par l’Allemagne, Angela Merkel ayant déjà plaidé pour que l’Union européenne «parle d’une seule voix» au Conseil de sécurité de l’ONU en juin dernier. Mais son retour au premier plan est aussi lié à l’impatience affichée par Emmanuel Macron à l’égard de l’Allemagne, de plus en plus critiquée pour son manque d’audace dans les propositions de relance du projet européen.

Après avoir appelé de ses vœux la création d’une «vraie armée européenne» début novembre, le président français n’avait pas hésité à exhorter les députés du Bundestag à sortir de «l’immobilisme» et à surmonter les «tabous» pour faire évoluer l’UE, dans un discours offensif à Berlin quelques jours plus tard.

Derrière l’entente entre les deux pays, dont les accents sonnent parfois faux, la proposition de l’Allemagne peut donc se lire comme un réponse cinglante à Paris. Si Emmanuel Macron n’a pas encore réagi, elle a en revanche déjà suscité une réaction de l’ambassadeur de France aux Etats-Unis. Tout aussi cinglante : «C’est juridiquement impossible car contraire à la Charte des Nations unies. La modifier serait politiquement impossible», a-t-il écrit dans un message sur Twitter.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “L’Allemagne veut que la France cède à l’Union européenne son siège au Conseil de sécurité de l’ONU

    1. Jan Favre

      Théoriquement c’est possible, puisque Taiwan a dû céder son siège à la Chine populaire. Personnellement je voudrai une Europe de nation souveraines suivant la vision de de Gaulle. Je suis contre UE actuelle et espère qu’elle va disparaître.

    2. Salmon

      La France une armée européenne et maintenant l Allemagne veut la place de la france au conseil de sécurité
      Bonjour l Europe ??

    3. alauda

      Après deux agressions mondiales au siècle dernier, Deutchland über alles est mal placé pour donner des leçons d’unanimisme.

    4. Sara

      En pratique cela reviendrait à le céder à l’Allemagne.

      Depuis la chute du mur de Berlin et la réunification l’Allemagne a repris sa politique interrompue en 1945 : examinez bien tout ce qu’elle a fait depuis 1989.

      Le IVe Reich avance masqué.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    140 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap