toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

“Inch’Allah”, le livre qui énerve les policiers du 93


“Inch’Allah”, le livre qui énerve les policiers du 93

D’après Le Journal du Dimanche, certains agents de police souhaitent déposer une plainte contre le dernier livre de Gérard Davet et Fabrice Lhomme, grands reporters au Monde, qui dénonce l’islamisation de la Seine-Saint-Denis.

Cliquez sur l’image pour acheter ce livre

C’est un livre qui a fait un carton à sa sortie. Le 17 octobre, les spécialistes de l’investigation journalistique, Gérard Davet et Fabrice Lhomme, ont sorti une vaste enquête sur l’islamisation en Seine-Saint-Denis, intitulée Inch’Allah.

Une anecdote qui fait scandale

Mais au cœur de cette enquête fracassante, une anecdote n’a pas plu aux forces de l’ordre, rapporte le JDD. En effet, les deux journalistes racontent qu’à l’occasion du barbecue annuel organisé pour la Police Judiciaire (PJ) à Vaujours (Seine-Saint-Denis), des fonctionnaires de confession musulmane auraient exigé de la viande hallal, avant d’éviter tout contact avec les femmes. Pour les auteurs, c’est une preuve supplémentaire que dans le 93, l’islamisation n’épargne personne, pas même la police. L’anecdote n’est pas restée sans réaction. « Les propos d’islamisation de mon service ne sont pas fondés », s’est défendu Pascal Carreau, chef de la PJ en Seine-Saint-Denis, dans une note à sa hiérarchie. Tout en précisant que ses collaborateurs musulmans n’ont aucun problème avec les femmes. Pour lui, la question principale est : qui a bien pu raconter cette histoire aux journalistes ?

Des poursuites à prévoir 

Outrés par ces déclarations, plusieurs enquêteurs de tous grades, décrits comme « verts de rage », souhaiteraient qu’une action en justice soit engagée, afin d’obtenir une rectification. Et ce, malgré les démentis émanant des syndicats et de la PJ elle-même, largement relayés dans la presse. Selon le JDD, les services juridiques de la préfecture de police ont effectivement étudié la possibilité de déposer plainte. Avec des chances de succès minimes, puisque dans le livre, aucune personne n’est nommément mise en cause ou diffamée.

L’ancien maire de Drancy s’en mêle 

Mais l’ancien maire de Drancy, le député UDI Jean-Christophe Lagarde, a décidé récemment de s’emparer de l’affaire en réclamant au ministre de l’Intérieur et au préfet de police des éclaircissements. Car si les faits sont exacts, la situation est très grave. Si au contraire ils s’avèrent faux, des poursuites judiciaires doivent être lancées. « Je ne veux pas me prononcer catégoriquement, mais j’ai plus que des doutes », a-t-il déclaré au JDD, après avoir mené sa propre enquête. « L’Etat doit protéger les policiers qui, ici plus qu’ailleurs, sont victimes de tentatives de déstabilisation permanentes ».

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on ““Inch’Allah”, le livre qui énerve les policiers du 93

    1. Circonstances exténuantes

      Les policiers musulmans n’ont pas de problèmes avec les femmes, nous dit ce responsable de la police. Mais ils en ont sûrement avec la nourriture non hallal.
      Alors, monsieur de la police, quand vous organisez votre barbecue, comment est-ce que ça se passe exactement?
      Et puisque le plus simple logiquement est de faire hallal pour tout le monde, sans quoi on risquerait de s’embrouiller les grils, vu que les non musulmans peuvent manger du hallal, veuillez faire moins l’indigné et être plus explicite.

    2. Ingrid Israël Anderhuber

      Pour éviter de parler dans le vide, et tout dérapage, la première chose à faire est de vérifier, facture en main, la provenance et l’origine de la viande du barbecue…

    3. Gillinoui

      « Les non musulmans peuvent manger du halal »… ah bon? Vous avez vu ça oû? Il suffit d’informer ces fameux non musulmans du risque sanitaire à manger du halal et du financement du terrorisme auxquels ils participent s’ils mangent halal et vous verrez que les non musulmans refuseront de manger cette salete de halal!!!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *