toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Facebook a laissé une famille du Sud-Soudan vendre aux enchères une jeune fille de 16 ans pour la marier


Facebook a laissé une famille du Sud-Soudan vendre aux enchères une jeune fille de 16 ans pour la marier

Selon de nombreuses informations, Facebook a autorisé une famille du Sud-Soudan à vendre aux enchères une jeune fille de 16 ans pour la marier, le mois dernier.

Le géant de la technologie, qui interdit la traite des êtres humains sur sa plate-forme, n’a pas supprimé un message demandant le paiement du mariage de la fille avant qu’elle ne soit déjà mariée, a rapporté CNN . Le poste aurait été créé le 25 octobre et enlevé deux semaines plus tard.

La jeune fille, dont l’identité n’est pas connue publiquement, s’est mariée le 3 novembre et s’est cachée dans la capitale du Sud-Soudan, a déclaré le ministre de l’Information de l’Etat d’Eastern Lakes dans un communiqué, selon Business Insider .

« Toute forme de traite des êtres humains – qu’il s’agisse de publications, de pages, de publicités ou de groupes, n’est pas autorisée sur Facebook« , a déclaré un porte-parole de Facebook dans un communiqué, cité par CNN. « Nous avons supprimé le message et désactivé de manière permanente le compte appartenant à la personne qui l’a posté sur Facebook. »

« Nous améliorons constamment les méthodes que nous utilisons pour identifier les contenus qui enfreignent nos politiques, notamment en doublant notre équipe de sécurité à plus de 30 000 et en investissant dans la technologie« , a ajouté le porte-parole.

L’organisation de défense des droits de l’enfant sur le Plan International a constaté que le père de la fille avait reçu 500 vaches, 3 voitures et 10 000 dollars en échange de sa fille. Selon l’organisation, cinq hommes, dont des « hauts fonctionnaires », ont fait une offre sur la jeune fille.  

« Qu’une fille puisse être vendue sur le plus grand site de réseau social du monde est incroyable, » a déclaré George Otim, directeur national de Plan International South Sudan, dans un communiqué. « Cette utilisation barbare de la technologie rappelle les marchés d’esclaves modernes.« 

L’âge légal du mariage au Sud-Soudan est de 18 ans, mais 52% des filles du pays sont mariées avant cette date, selon le rapport 2017 de l’UNICEF.

Les militants des droits de l’homme se sont mobilisés autour de l’histoire de la jeune fille.

« Les violations contre les femmes au Soudan du Sud sont un problème persistant, mais le fait que Facebook autorise leur plate-forme à renforcer ces violations est un problème« , a déclaré à CNN Judy Gitau, coordinatrice régionale de l’organisation de défense des droits des femmes Equality Now.

Learn Hebrew online

« [Facebook] devrait mettre en place davantage de ressources humaines pour surveiller leur plate-forme afin de garantir la protection des droits des femmes, et même de tous les citoyens« , a-t-elle ajouté.

Facebook a été critiqué à plusieurs reprises au cours des derniers mois pour avoir rendu possible la violence et les activités malveillantes sur sa plateforme.

© Sandra Wildenstein – Europe Israël News

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *