toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

«C’est à cause de vous que la France part en couille» : un CRS met un journaliste au sol (Vidéos)


«C’est à cause de vous que la France part en couille» : un CRS met un journaliste au sol (Vidéos)

Lors de son blocage par des centaines d’ambulanciers, le périphérique de Paris a été le théâtre de scènes de violences. Devant les caméras, un gendarme a notamment écrasé un téléphone portable. Un policier a chargé un journaliste.

Le 5 novembre 2018, près de 700 véhicules d’ambulanciers, selon les chiffres de la police communiqués à l’AFP, se rassemblaient sur la partie est du périphérique de Paris pour dénoncer leurs conditions de travail et s’opposer aux récentes modifications du financement des transports sanitaires.

Si le ministère de la Santé a accepté de recevoir une délégation d’ambulanciers plus tard dans la même journée, le blocage du périphérique a toutefois été marqué par des affrontements, auxquels n’ont pas échappé certains journalistes présents sur place.

« C’est à cause de vous que la France part en couille ! »

Ainsi, une publication du compte Twitter de l’agence de presse vidéo Line Press présente une scène filmée dans laquelle un policier fonce sur un journaliste. Alors que ce dernier répète «C’est la presse !», l’image se brouille rapidement avant de reprendre. Le policier charge visiblement le journaliste avec une telle violence que ce dernier finit de tourner sa vidéo au sol.

C’est alors qu’on peut entendre le policier s’adresser à l’homme à terre : «C’est à cause de vous que la France part en couille !», lui lance-t-il.

Interpellation musclée, téléphone écrasé

Dans une autre vidéo montrant l’interpellation musclée d’un individu par plusieurs gendarmes, on peut voir l’un des agents écraser d’un coup de pied sec un téléphone à même le sol, avant de le ramasser et visiblement de le transmettre à l’un de ses collègues.

La tension entre les manifestants et les forces de l’ordre est montée d’un cran dès le matin. Des affrontements se sont prolongés en fin de journée, alors que des barricades d’objets en flammes ont pu être observées, la police ayant de son côté fait usage de gaz lacrymogènes, comme le rapporte le site Sputnik France, dont un correspondant était sur place.

Les ambulanciers à l’origine de ce rassemblement s’inquiètent, entre autres, que la récente réforme du transport sanitaire (entrée en vigueur le 1er octobre), les pénalise en laissant les hôpitaux plutôt que les patients choisir les transports pour les malades. Les ambulanciers redoutent en effet la mise en place d’appels d’offres pour ce type de service. Les ambulanciers, dont 90% sont des artisans, craignent par conséquent de perdre des marchés au profit de sociétés plus importantes qui pourraient proposer des prix plus avantageux.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “«C’est à cause de vous que la France part en couille» : un CRS met un journaliste au sol (Vidéos)

    1. Vov

      La France est incapable de maintenir le minimum de croissance, alors elle cherche à « se payer une croissance », avec des apports des banques centrales, ce que l’on appelle « la planche à billets », c’est la fin de l’Europe et ses truculentes corruptions qui ont ruinés les économies !

    2. Robert Davis

      Bien sûr que les médias sont responsables de tous les problèmes de la France: on ne sait plus lequel des 2 des présidents à la noix ou des médias à la noix sont les pires. C’est un compétition à qui sera le plus mauvais pour les intérêrts de la France et des français!

    3. DAN

      A quand le brouillage systématique des portables lorsqu’il y a une manifestation ou une émeute ?
      Brouillage aussi dans les prisons;
      Dans les banlieues les voyous communiquent et se déplacent pour commettre des exactions en fonction de la situation géographique des forces de l ordre.
      Le législateur doit s’adapter aux nouvelles technologies et légiférer afin d’aider la police.Il faut que nous fassions pression sur nos députés.
      Si il y avait eu brouillage, les journaleux n’auraient pas pu filmer pour provoquer en excitant les gardiens de la paix.
      Sinon de tout cœur avec les ambulanciers qui ont raison de ne pas se laisser faire par ces incapables qui vont disparaitre aux prochaines élections.

    4. esther

      Une totale vérité : c’est à cause DES MEDIAS que tout part en couille en Occident. Hors Occident, les journalistes ferment leurs grandes gueules car ils risquent la prison : je finis par penser que ces pays ont raison.
      Les premiers diviseurs, CE SONT EUX. Ravie que Trump ait botté le cul du journaleux Jim Acosta hors de la Maison Blanche.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *