toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

«Ça va saigner» : des islamistes voulaient commettre un attentat lors de la mobilisation des «gilets jaunes»


«Ça va saigner» : des islamistes voulaient commettre un attentat lors de la mobilisation des «gilets jaunes»

Quatre islamistes soupçonnés d’avoir voulu commettre un attentat le jour de la première mobilisation des «gilets jaunes» ont été mis en examen et placés en détention provisoire. L’un d’eux a admis soutenir Al-Qaïda.

«Ça va saigner le 17 novembre » : un SMS adressé par un individu radicalisé à sa fiancée a poussé les enquêteurs de la Sous-Direction antiterroriste (SDAT) à intervenir le 13 novembre à Saint-Etienne, dans la Loire, selon des informations du Parisien du 19 novembre. Quatre hommes au total auraient été mis en examen et placés en détention provisoire pour «association de malfaiteurs terroriste criminelle». Ils auraient eu l’intention de commettre une attaque terroriste le jour du lancement de la mobilisation des «gilets jaunes», profitant du fait que les policiers étaient mobilisés par ce mouvement contre la hausse des prix des carburants.

Le 13 novembre, trois de ces hommes ont été interpellés par la Sous-Direction antiterroriste à Saint-Etienne (Loire), d’après Le Parisien. Il s’agirait de deux frères âgés de 23 et 35 ans et qui étaient déjà connus pour radicalisation, ainsi que d’un homme âgé de 52 ans. Enfin, le cerveau de la bande, un jeune homme de 25 ans, aurait été extrait de prison pour être placé en garde à vue. Il aurait été déjà mis en examen pour une autre affaire de terrorisme islamiste en 2017. Cet individu décrit comme «très radicalisé» serait originaire de la région lyonnaise et aurait communiqué avec les autres hommes impliqués depuis sa prison, à l’aide d’un téléphone portable.

Une fois placés en garde à vue, les mis en cause n’ont pas caché leur radicalisation, selon Le Parisien. L’un aurait avoué soutenir le groupe terroriste djihadiste Al-Qaïda, un autre aurait déclaré vouloir se rendre au Yémen. Les enquêteurs auraient, lors de leurs perquisitions, découvert une clef USB contenant de la documentation pro-Daesh, ainsi qu’une arme de chasse et sept cartouches. De plus, les enquêteurs auraient établi qu’un des deux frères cherchait activement à se procurer un fusil d’assaut de type Kalachnikov.

Pour autant, l’un des suspects aurait assuré aux enquêteurs que leur projet aurait été un «braquage», et non un attentat.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “«Ça va saigner» : des islamistes voulaient commettre un attentat lors de la mobilisation des «gilets jaunes»

    1. Salmon

      Je n ai pas vu de violence dans les gilets jaune
      Si ça se trouve C le gouvernement qui a infiltré des islamistes violents dans les gilets jaune vu leur soutien pour l islam
      Plus rien ne m etonnerait

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *