toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

[Vidéo] un député LaREM déclare « La France vend des armes à des pays pas très recommandables »


[Vidéo] un député LaREM  déclare « La France vend des armes à des pays pas très recommandables »

Dans un extrait d’un documentaire de France 5, un député LaREM perd totalement ses moyens face à des questions sur la vente d’armes françaises, notamment à l’Arabie Saoudite.

a France est dans l’embarras, après le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khasshoggi. Alors que de plus en plus de voix se lèvent pour boycotter les ventes d’armes à Ryad, Paris botte en touche. Pire, au sein de la majorité certains néo-députés sont mal à l’aise avec les habitudes françaises.

 

 

En témoigne une étonnante séquence tirée d’un documentaire signé Anne Poiret pour France 5, « Mon pays fabrique des armes ». Dans un extrait diffusé mardi, un député LaREM se liquéfie face aux questions sur  de la journaliste sur la vente d’armes de la France à certains pays. Particulièrement embarrassé, Jean-Charles Larsonneur finit par concéder, hors caméra, que la France vend des armes « à des pays pas très recommandables ».

« L’absence de débat pose vraiment question »

Le député du Finistère connaît pourtant bien son sujet. En tant que membre de la commission Défense, il suit l’équipement des forces françaises et il est régulièrement en contact avec les industriels de l’armement. Pourtant dès le début de la séquence, le député perd pied.

Loading...

Interrogé au sujet du rapport sur les exportations d’armement (reçu par les parlementaires chaque année), il confesse d’abord ne pas l’avoir lu. Puis lorsque la journaliste l’interroge sur le type d’armes que vend la France à l’Arabie Saoudite, puis sur les armements français retrouvés au Yémen, Jean-Charles Larsonneur est totalement décontenancé.

Sans exportations, « on perd notre souveraineté »

Dans la suite de la séquence, Jean-Charles Larsonneur ramène le rapport sur l’armement français sur le devant de la table, avant de s’embourber une nouvelle fois. Puis, hors caméra, mais toujours équipé d’un micro, il concède que la France vend ses armes « à des pays pas recommandables ».

« Si on n’a plus d’exportations, on n’a plus d’industrie de défense donc on perd notre souveraineté en terme d’outil militaire » explique le député de Brest. « Mais c’est cornélien en réalité. Parce qu’effectivement, on vend à des pays pas très recommandables »

« L’absence de ce débat en tant que tel en France pose vraiment question » confie encore Jean-Charles Larsonneur. « Je trouve que vous avez un bon sujet, j’aimerais être à votre place… », dit-il encore après avoir reconnu que le manque de contrôle de l’Assemblée sur ces ventes est total.

Mais le président de la République lui-même est-il à l’aise avec la question? Son silence, à l’heure actuelle, est assourdissant. « Mon agenda n’est pas dicté par les médias, que ça vous plaise ou non », a-t-il répondu à un journaliste venu l’interroger à l’occasion de sa visite au salon de l’aéronautique du Bourget.

« Ce n’est pas parce qu’un dirigeant dit quelque chose que je suis censé réagir à chaque fois, a-t-il ajouté en référence à la déclaration d’Angela Merkel sur ce même sujet. « Et donc, je ne vous répondrai pas ».

Source

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “[Vidéo] un député LaREM déclare « La France vend des armes à des pays pas très recommandables »

    1. alauda

      Montant de l’addition des dernières ventes d’armes à l’Arabie saoudite par les USA : 12,5 milliards de dollars. (BFM TV – 23 mars 2018)

      Vous pensez, jeune homme, que l’Amérique est complexée de vendre des armes ?

      Qui est-ce qui nous flanque des incompétents pareils ? Il ouvre son catalogue, tout sourire, comme un concessionnaire de voiture qui vanterait le denier modèle de la marque, énumère véhicules blindés, frégates… puis avoue qu’il n’a pas lu le catalogue. Franchement, n’importe quoi !

      Ce que l’Arabie saoudite fait de ses armes, c’est le problème des Saoud. On ne va quand même pas culpabiliser à la place de ceux qui les utilisent. On devient complétement crétin dans ce pays.

      Les armes ne tuent que lorsqu’on s’en sert. Sinon, une arme qui ne sert pas n’a d’autre fonction que d’impressionner son adversaire. Tout le principe de la guerre froide a joué sur la menace de la pire arme jamais pondue, la nucléaire. Depuis Hiroshima et Nagasaki, personne n’a osé recommencer l’expérience….

      Merkel est mal avisée de donner des leçons en matière de commerce d’armes. Selon Amnesty, elle aurait livré des véhicules blindés au Yémen en 2012. On ne peut pas dire que le Yémen a connu du nord au sud un demi-siècle de paix… C’est d’autant plus hypocrite de sa part qu’elle se réveille à l’occasion de l’assassinat d’un type, alors que cela fait plusieurs années que l’on voit des photos de gosses qui au Yémen n’ont que la peau sur les os.

    2. alauda

      La « guerre » au Yémen, dit-on aurait fait 10 000 morts depuis 2015.
      10 000 morts, c’est-à-dire ? des combattants ou des civils ?

      Ce n’est pas une « guerre » au sens où on l’entend, telle que deux armées s’affrontant, face à face. Ce n’est pas beaucoup, 10 000 morts en 3 ans, sur une population totale de 28 millions. Ce n’est même pas la moitié des 27.000 soldats français fauchés par la mitraille allemande, le 22 août 1914. Une seule journée !

      En revanche si ce n’est pas une guerre entre hommes, qui y vont franchement, quitte à pleurer après s’être étripés, chacun dans son camp avec le sentiment de l’honneur gagné sur les champs de bataille, c’est une guerre d’usure manifeste contre des populations. Et l’arme de la guerre, vu l’état de certains enfants, c’est la faim. Je n’ai pas vu d’images de gosses dans cet état de dénutrition depuis le Biafra.

      Qui affame les gosses ? Il faut être deux pour faire la guerre. On parle toujours d’un camp, mais jamais de l’autre. C’est tout de même curieux, cette omerta sur le camp d’en face.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *