toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Présidentielle brésilienne : le nationaliste Jair Bolsonaro largement en tête du premier tour


Présidentielle brésilienne : le nationaliste Jair Bolsonaro largement en tête du premier tour

Jair Bolsonaro, le candidat nationaliste du Parti social libéral (PSL), a manqué de peu d’être élu dès le premier tour de l’élection présidentielle brésilienne, devançant largement son rival Fernando Haddad, héritier de Lula.

Le député nationaliste et ancien militaire Jair Bolsonaro, du Parti social libéral (PSL), s’est qualifié ce 7 octobre avec un score très élevé de plus de 46%. Une performance à la mesure du phénomène électoral qu’il est devenu ces dernières semaines après avoir été victime d’un attentat. Pourtant, il n’a pas été élu président au premier tour comme il l’espérait.

Il se retrouvera le 28 octobre face à Fernando Haddad (29%), du Parti des travailleurs (PT, gauche), dans un duel incertain et symptomatique de l’extrême polarisation que cette campagne a mise au jour.

Les deux candidats ont fait la course en tête dans les sondages ces dernières semaines en semant leurs 11 autres concurrents, pour se retrouver dans un face à face des extrêmes.

Avant que ne tombent les résultats définitifs, Jair Bolsonaro avait évoqué des «problèmes avec les urnes électroniques». «Je suis certain que si ça n’avait pas eu lieu, nous aurions eu dès ce soir le nom du président de la République», avait ainsi lancé le candidat de 63 ans dans une vidéo sur Facebook. «Nous ne pouvons pas rester sans rien dire. Nous allons réclamer au Tribunal supérieur électoral [TSE] des solutions», avait-t-il ajouté. Sans aller jusqu’à évoquer une «fraude», comme ses partisans, l’ancien capitaine de l’armée avait déclaré : «Nous devons rester mobilisés. Il reste trois semaines avant le second tour.»

Deux candidats clivants

Dès ce 8 octobre, les deux finalistes vont essayer d’être plus consensuels, selon l’AFP, en nouant des alliances vers le centre, très convoité.

Jair Bolsonaro, nationaliste, conservateur, a jusqu’à présent fait campagne sur les thèmes de la corruption et de l’insécurité, deux fléaux majeurs au Brésil. Il préconise notamment de faciliter l’accès des  «bons citoyens»  aux armes à feu et une plus grande latitude aux forces de l’ordre dans leur répression du crime. Libéral sur le plan économique, il entend réduire de la dette brésilienne de 20% au moyen de privatisations. Son slogan : «Le Brésil au-dessus de tout, Dieu au-dessus de tous.»

Fernando Haddad, désigné par le Parti des travailleurs (gauche) à la suite de l’invalidation de la candidature de l’ancien président Lula, incarcéré depuis avril pour corruption, se présente comme un rempart au «fascisme» porté selon lui par Jair Bolsonaro. Ancien maire de Sao Paulo, il propose la fin du gel des dépenses publiques décidé sous la présidence Temer, ainsi qu’une interruption des privatisations. En matière de sécurité, il prône un changement radical de la politique actuelle antidrogue, «erronée, injuste et inefficace», en prenant exemple sur les expériences de dépénalisation dans d’autres pays.

Les deux candidats se distinguent également sur le thème de la politique étrangère, Jair Bolsonaro souhaitant un renforcement des liens du Brésil avec les Etats-Unis et ses alliés, tandis que Fernando Haddad entend renforcer «la politique d’intégration latino-américaine et la coopération Sud-Sud.»





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Présidentielle brésilienne : le nationaliste Jair Bolsonaro largement en tête du premier tour

    1. esther

      Ce matin, à la radio, un journaleux dit : « Il n’y a pas de cordon sanitaire (sic) au Brésil contre Bolsonaro, entendre comme les politiques l’on fait entre les deux tours pour contrer Madame Le Pen en France en 2017. Et puis, cinq minutes plus tard, un de ces confrères rajoute : « Le fait que Bolsonaro veuille isoler le Parti des Travailleurs, donc l’extrême gauche quoiqu’on en dise (il existe au Brésil d’autres partis de centre gauche et de centre droit que le PT), est un déni de démocratie. »
      En France, quand tous se liguent, macronistes compris, pour isoler Marine Le Pen, c’est un cordon sanitaire. Au Brésil, quand des politiques veulent isoler la gauche extrême, c’est un déni de démocratie. Lol, lol et relol.

      45 % des Brésiliens son blancs, 45 % sont métis de toutes sortes, pas seulement noirs-blancs qui sont appelés des mulatos, 8 % sont noirs, 2 % sont amérindiens ou autres. Donc, si je comprends bien, il y a des métis racistes qui ont voté pour un raciste comme l’ânonnent tous les médias. Ah, bon, je croyais que le racisme, selon la Bible médiatique, n’était réservé qu’aux Blancs occidentaux des contrées du nord de la planète.

      PS : Qu’on traite ce candidat de raciste, de misogyne, d’homophobe : malheureusement, c’est le lot de tous ceux qui sont à droite aujourd’hui dans le monde, c’est-à-dire l’extrême droite, d’après les journaleux, depuis Laurent Wauquiez jusqu’à Trump en passant par Kurz, le chancelier autrichien.
      Ce qui me dérange, c’est qu’il soutiendrait la dictature brésilienne des années 70 mais j’avoue que je n’ai pas assez creuser pour savoir si les médias disent vrai là-dessus.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    8 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap