toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Livre: Rohingyas, de la fable à la réalité. Selon la propagande journalistique « l’islam persécuté que les djihadistes défende et celle d’un « bouddhisme radical » »


Livre: Rohingyas, de la fable à la réalité. Selon la propagande journalistique « l’islam persécuté que les djihadistes défende et celle d’un « bouddhisme radical » »

Le dernier livre de Didier Treutenaere « Rohingyas de la fable à la réalité » raconte une toute autre histoire sur le prétendu génocide des Rohingyas, ces musulmans bengalis, dont nous rabâche les journalistes français.


Didier Treutenaere est diplômé en philosophie de l’Université Paris-Sorbonne. Spécialiste des textes bouddhistes en langue pāli, il est l’auteur d’ouvrages et d’articles sur la tradition Theravāda.


Cliquez sur l’image pour acheter ce livre

En 2016 et 2017, deux vagues d’attaques djihadistes contre des cibles militaires et civiles dans l’État Rakhine, à l’ouest du Myanmar (anciennement Birmanie), provoquent une riposte massive des forces de sécurité et l’exode de centaines de milliers de musulmans bengalis, les « Rohingyas ».

Cet ouvrage analyse tout d’abord les causes immédiates et profondes de ces événements : que sont les « Rohingyas » ? Qui sont les terroristes et quels buts poursuivent-ils ? Quels sont les enjeux géopolitiques, économiques et idéologiques véritables de ce conflit ?

L’auteur s’attache ensuite à démontrer comment l’émotion suscitée par la catastrophe humanitaire est détournée par la propagande afin de donner au monde deux images inversées : celle d’un islam persécuté que les djihadistes ne feraient que défendre et celle d’un « bouddhisme radical » qui trahirait ses idéaux.

La situation au Myanmar pose également des questions dont les réponses concernent tous les peuples et toutes les nations : pourquoi montrer du doigt un peuple attaché à son identité, une nation soucieuse de sa sécurité, de son intégrité, de sa souveraineté ?

La « communauté internationale » a-t-elle un droit absolu d’ingérence, y compris lorsque sa philosophie, sa stratégie et ses méthodes contredisent les intérêts fondamentaux d’un pays ?

*En achetant le livre de Didier Treutenaere en cliquant sur l »image ci-dessous vous aiderez Europe Israël qui recevra une commission de 5% par Amazon.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Livre: Rohingyas, de la fable à la réalité. Selon la propagande journalistique « l’islam persécuté que les djihadistes défende et celle d’un « bouddhisme radical » »

    1. Vov

      C’est simplement parce que les médias savent à l’avance que ce qu’il soutiennent et sponsorisent va finir exactement de la même manière que l’invasion musulmane en Birmanie !

    2. esther

      Les rohingyas ne sont pas birmans, un point, c’est tout : ils ont fui le Bengladesh en 1971 au moment d’une guerre civile atroce dans ce pays pour s’installer en Birmanie et depuis quatre ans, des mouvements islamistes infiltrent cette communauté dans le but de perpétrer des attentats en Birmanie : l’armée birmane a été ferme contrairement aux armées européennes (les réfugiés qui commettent des crimes sont expulsés vers leur pays d’origine manu militari) et ces rohingyas et leurs familles ont été placés devant l’obligation de rejoindre le Bengladesh qui est leur pays.

      PS : Lors de la partition de l’Inde en 1947, un Bengale Ouest et un Bengale Est, tous deux à forte majorité musulmane, sont créés : l’Ouest porte aujourd’hui le nom de Pakistan et l’Est le nom de Bengladesh qui obtiendra son indépendance quelques années plus tard. A cette époque déjà, il y a des départs d’Est-bengalis vers la Birmanie mais la grande majorité fuira lors de la guerre civile. Dire à présent que ces gens sont birmans, c’est de la mauvaise foi.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *