toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le FBI admet enfin avoir espionné la campagne de Donald Trump, agissant sous les ordres d’Obama


Le FBI admet enfin avoir espionné la campagne de Donald Trump, agissant sous les ordres d’Obama

Dans une requête déposée vendredi par le FBI, David M. Hardy, responsable de la section RIDS (Record / Information Diffemination) du FBI, en réponse à une demande de la FOIA, le FBI a admis avoir utilisé plusieurs sources humaines confidentielles (CHS) pour espionner la campagne Trump. 

L’importance de ce classement est que le FBI reconnaît cette information publiquement pour la première fois.

Le dépôt indique également que, outre Christopher Steele, l’auteur du dossier non vérifié, et Stefan Halper, le professeur londonien qui a ciblé et rencontré les associés de Trump, d’ autres sources ont été utilisées . Le document n’a toutefois pas fourni de nouveaux noms.

Le FBI a également révélé avoir payé ses sources d’informations. Selon le dossier, « le FBI a protégé des informations spécifiques sur les paiements aux SHC sur deux pages de chaque application FISA». Si ces informations étaient révélées, cela pourrait « indiquer le volume relatif d’informations fournies par un SHC donné. Cette divulgation pourrait potentiellement faire basculer les cibles de la source et leur permettre de prendre des contre-mesures, de détruire ou de fabriquer des preuves, ou d’agir autrement de manière à contrecarrer les activités du FBI.»

Loading...

Il a été dit « Halper a reçu plus de 1 million de dollars de contrats du Pentagone pendant les années Obama, mais près de la moitié de cela coïncidait avec les élections américaines de 2016».

Il est intéressant de noter que Halper entretient des liens étroits avec Alexander Downer, le diplomate australien avec lequel George Papadoupolos s’est rencontré dans un bar londonien en mai 2016. Au cours d’un verre, Papadopoulos a déclaré à Downer que les Russes avaient sali Hillary Clinton. Lorsque le FBI a reçu cette information, il a immédiatement ouvert son enquête de contre-espionnage sur la possible collusion entre Trump et les Russes, connue sous le nom d’Opération Crossfire Hurricane. Le lendemain, Peter Strzok, ancien responsable du FBI, et plusieurs autres agents du FBI se sont rendus à Londres pour rencontrer Downer.

Halper et Downer sont tous deux connectés à:

Haklyut & Co. , basée au Royaume-Uni , est une firme de recherche et de renseignement de l’ opposition similaire à Fusion GPS, fondée par trois anciens agents des services de renseignement britanniques en 1995, afin de fournir le type de recherche par ailleurs inaccessible pour laquelle certains gouvernements et des sociétés du Fortune 500 paient d’énormes sommes  

Downer – un bon ami des Clinton, a été sur leur conseil  conseil d’ administration  ou d’ une dizaine d’ années, alors que Halper est relié à Hakluyt par le directeur des opérations aux États – Unis, Jonathan Clarke, avec qui il a  co-écrit  deux livres.

« Downer n’est pas le seul fan Clinton à Hakluyt. Les registres de contributions fédérales montrent que plusieurs représentants américains du cabinet ont apporté une contribution importante à deux des organisations de la campagne 2016 d’Hillary Clinton. »

Encore une fois, c’est un autre chemin qui nous ramène directement à Hillary Clinton. Chaque aspect de cette histoire mène à Hillary ou à sa campagne.

Récemment, Glenn Simpson, fondateur de Fusion GPS, a invoqué ses droits en vertu du cinquième amendement. Le cabinet d’avocats Perkins Coie, qui représentait la campagne Clinton, a embauché la société Simpson pour mener des recherches sur l’opposition. Il a même « invoqué le droit à la liberté d’expression et à la liberté d’association de son premier amendement».

Vendredi, Nellie Ohr, épouse de Bruce Ohr, autrefois le numéro 4 du DOJ, a refusé de répondre aux questions en invoquant le privilège du conjoint. Nellie Ohr a été embauchée par Simpson pour créer le dossier qui a servi de base à la demande de mandat FISA visant à espionner le conseiller Trump, Carter Page. Une fois que le FBI a licencié Christopher Steele pour avoir divulgué des informations sur le dossier à la presse, Nellie Ohr a chargé son mari d’agir en tant que liaison afin de fournir au FBI de nouvelles informations de Steele. Ohr a été rétrogradé à deux reprises par le ministère de la Justice à la suite de son implication dans le dossier. Ni lui, ni sa femme n’ont été à venir.

Learn Hebrew online

Le sous-procureur général Rod Rosenstein a également été peu coopératif. Il a récemment évité plusieurs demandes de témoignage, mais devrait comparaître mercredi avant une audience à huis clos du Congrès.

Jusqu’à présent, seule Lisa Page, ancienne avocate du FBI, a admis que le FBI ne disposait pas d’informations suffisantes pour ouvrir une enquête contre Trump en juillet 2016 et James Baker, l’ancien avocat du FBI, qui avait témoigné que Rod Rosenstein ne plaisantait pas lorsqu’il avait suggéré de porter un fil obtenir des preuves pour invoquer le 25  amendement contre Trump. Il a également détaillé  » comment l’ enquête sur la Russie avait été traitée de manière » anormale « , reflétant un » parti pris politique «  ».

En fin de compte, quel que soit le parti qui remporte le contrôle de la Chambre, les détails des efforts pour tenter d’inculper le président Trump pour une prétendue collusion avec le gouvernement russe pour remporter les élections seront révélés. À ce stade, trop d’informations sont déjà connues pour que cette enquête soit abandonnée. Tôt ou tard, tout le puzzle sera résolu. Les démocrates essayent juste de s’assurer que c’est plus tard.

Loading...

© Sandra Wildenstein – Europe Israël News

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

Nous soutenir





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Le FBI admet enfin avoir espionné la campagne de Donald Trump, agissant sous les ordres d’Obama

    1. esther

      Il n’y a JAMAIS EU de collusion entre Trump et la Russie; par contre, IL Y A BIEN EU COLLUSION ENTRE LE FBI ET LES DEMOCRATES CONTRE TRUMP.
      J’espère que le Sénat restera Républicain au soir du 6 novembre dans quinze jours : des deux Chambres, c’est le Sénat qui a le plus de pouvoirs et de loin, et AUCUN texte de loi ne peut être voté sans le Sénat; espérons que la caravane migratoire hondurienne et guatémaltèque aidera les 9 Sénateurs Républicains (les 26 autres sont Démocrates) à se faire réélire et ainsi, la majorité Républicaine Sénatoriale sera préservée.

      PS : L’avantage, c’est qu’il y a toujours deux Sénateurs par Etat quelque soit sa population : le Montana Républicain avec son million d’habitants a autant de Sénateurs, donc 2, que la Californie Démocrate avec ses 30 millions d’habitants.

    2. c.i.a.

      Je ne crois pas que nous verrons ce genre de nouvelles, dans nos journaux québécois!, jaloux comme toute la gauche ,qui ne fait que dénigrer Trump!
      J`ai bien hâte à sa réélection!, n`en déplaise aux imbéciles!!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *