toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La mère d’un djihadiste soupçonnée d’avoir financé les attentats de Paris du 13 Novembre


La mère d’un djihadiste soupçonnée d’avoir financé les attentats de Paris du 13 Novembre

D’après France Inter et la RTBF, la mère d’un djihadiste belge pourrait prochainement être mise en examen pour avoir financé les attentats parisiens de novembre 2015.

Près de trois ans après les attentats de novembre 2015 à Paris, la justice cherche encore la vérité. Pour ce faire, elle s’intéresse notamment au cas de Véronique L., une mère de famille bruxelloise qui a fait parvenir à son fils, Sammy Djedou, djihadiste de l’État islamique, plus de 65 000 euros.

Deux virements en mars 2015

Depuis ses premiers mois en Syrie (qu’il a rejoint en octobre 2012) jusqu’en mars 2015, Sammy Djedou – qui est supposé mort depuis –  reçoit des virements réguliers de sa mère. « Une fois c’était pour une voiture, une fois c’était parce que sa maison avait brûlé, une fois c’était parce que sa femme (une Syrienne épousée sur place ndlr) allait accoucher et qu’il fallait une césarienne », a-t-elle raconté à France Inter.

Véronique L. explique avoir hérité cet argent de son père en 2014. À la radio française, elle explique que son fils terroriste a perçu « sa part d’héritage, point barre. » Le djihadiste, lui, serait devenu recruteur des commandos du 13 novembre pour l’organisation terroriste. Les virements de sa mère posent donc question, d’autant que deux d’entre eux, réalisés en mars 2015, l’ont été « à des moments où les attentats de Paris se préparent », ce qu’a reproché à Véronique L. la juge belge en charge du dossier des attentats du 13 novembre.

Entendue 10 heures par les enquêteurs antiterroristes

Reste que cette mère de djihadiste, déjà mise en examen pour financement de terrorisme et participation à une activité terroriste, pourrait l’être également dans le dossier des attentats parisiens de novembre 2015. Elle a d’ailleurs été entendue le 6 septembre dernier pendant près de 10 heures par les enquêteurs antiterroristes. Elle est finalement ressortie libre et sans poursuite dans ce dossier précis. Désormais, affirme France Inter, les enquêteurs examinent ses ordinateurs et téléphones.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *