toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Israël arrête des djihadistes qui voulaient concrétiser l’appel de violence lancé par le président tunisien.


Israël arrête des djihadistes qui voulaient concrétiser l’appel de violence lancé par le président tunisien.

Une unité militaire de surveillance, connus en hébreu sous le nom de tatzpitaniot, a réussi à détecter une nouvelle cellule terroriste de Gaza portant le nom d’un ingénieur tunisien du Hamas. L’armée israélienne a neutralisé  ce vendredi, 5 octobre 2018,  cette cellule terroriste portant le nom d’un cadre du Hamas d’origine tunisienne  après avoir été repérée en train de traverser le territoire israélien munis d’engins explosifs.

La cellule était composée de trois personnes qui ont été  clairement vues en train d’endommager la clôture de sécurité avec Gaza. Des engins explosifs ont été saisis  rapidement  par des troupes de l’armée israélienne en patrouille dans la zone.

L’Armée israélienne a réussi à capturer vivant les membres de cette cellule djihadiste qui, curieusement, porte le nom d’ »unité  Zaouari de Rafeh «  en référence à l’ingénieur tunisien du Hamas, Mohamed Zaouari, qui a été tué le 15 décembre 2016 par une arme à feu à Sfax, au centre de la Tunisie.

Zouari a été présenté par l’organisation  terroriste palestinienne comme l’un de ses experts en matière de drones et membre des brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du Hamas.

La tentative d’infiltration au sol israélien de cette cellule, qui porte le nom « unité Zaouari de Rafeh « , est survenue en réponse à l’appel du président tunisien, Béji Caïd Essebsi, qui a exhorté, ce lundi  1 octobre 2018,  la célèbre activiste anti-israélienne Ahed Tamimi à continuer la lutte encourageant ouvertement le meurtre d’Israéliens juifs.

Dans une vidéo publiée sur YouTube par la présidence, le vieux président de 93 ans a ajouté que « la lutte doit continuer même au prix du sang des palestiniens et la guerre. ». Il a ajouté que cette voie est nécessaire, quoique elle est rejeté par les grandes  forces mondiales.

Selon un rapport récemment publié par le Pew Research Center, un think tank américain, la Tunisie est le pays ayant exporté le plus de djihadistes en Syrie depuis le début du conflit.Le nombre de Tunisiens ayant rejoint la Syrie serait de 3000.

 La Tunisie est le premier pays arabe qui reçoit cette activiste pro-terroriste incitant à la haine et à la violence.

Cet appel du président tunisien pour reprendre la lutte contre Israël intervient alors que  l’armée israélienne  veut mettre un terme aux émeutes et aux incidents qui surviennent à proximité des frontiers sud avec Gaza.

Learn Hebrew online

L’armée israélienne va enquêter sur les liens étrangers de cette cellule terroriste avec la Tunisie.

Les terroristes, qui voulaient  passer à travers la barrière séparant Israël de la bande de Gaza, projetaient d’attaquer probablement des civils ou des membres des forces de sécurité.

Tsahal ne permettra pas que la souveraineté d’Israël soit remise en question.

Plus près des frontières israéliennes, des milliers de émeutiers venant de Gaza se sont rassemblées, faisant face aux soldats israéliens. Comme à l’habitude, des pneus sont incendiés pour créer un écran de fumée, pour faciliter le passage des terroristes.

Trois terroristes Palestiniens ont été tués lors d’une nouvelle journée de violence, ce vendredi 5 octobre, le long de la barrière de sécurité  entre la bande de Gaza et le territoire israélien.

Plus tôt ce vendredi le ministre de la Défense Avigdor Liberman a signalé aux chefs du groupe terroriste du Hamas, à Gaza, qu’Israël était prêt à entrer en guerre.

« Les fêtes sont finies et je le dis aux dirigeants du Hamas : « Prenez cet élément en compte’, » a écrit le ministre de la Défense.

« Nous n’allons pas permettre au Hamas d’établir une infrastructure de la terreur sur nos frontières , et nous savons comment mettre la main sur ceux qui menacent les citoyens israéliens, le long de nos frontières ou même loin d’elles. »

Les responsables de l’armée israélienne ont averti de manière répétée: la situation à Gaza risque plus probablement de s’enflammer davantage que de se calmer. Ils ont toutefois remarqué récemment que le Hamas paraît se préparer activement à un conflit limité avec Israël.

« L’armée est préparée et prête à répondre à une grande variété de scénarios et elle considère le groupe terroriste du Hamas comme responsable de tout ce qui se passe dans la bande de Gaza », ont noté les militaires.

Les émeutes sur la frontière, intitulées « la grande marche du retour », se sont spectaculairement renforcées ces dernières semaines. Elles avaient commencé sous la forme de rassemblements hebdomadaires au mois de mars dernier et avaient duré tout l’été, avec toutefois quelques périodes d’accalmie, indicatrices de pourparlers indirects entre le groupe terroriste du Hamas et Israël sur la mise en place d’un cessez-le-feu.

Les barbares le long de la frontière de Gaza envoyés, ce vendredi, par le groupe terroriste du Hamas.

Lorsque ces négociations se sont trouvées dans l’impasse, le Hamas a renforcé le rythme des émeutes et des manifestations contre Israël, créant de nouvelles unités chargées de prolonger les tensions le long de la frontière pendant la nuit et aux premières heures du jour.

La Tunisie avait déjà laissé partir deux terroristes pour participer à une acte terroriste d’une explosion en 1975 à Jérusalem, quand un réfrigérateur rempli d’explosifs avait tué 15 personnes au Kikar Sion. Deux tunisiens ont aidé Abu Sakar qui a assassiné 15 personnes en faisant exploser un réfrigérateur rempli d’explosifs dans une rue passante de Jérusalem.

Ces émeutes nocturnes, au cours desquelles des Palestiniens jettent régulièrement des grenades et des explosifs improvisés en direction des soldats et commettent des attaques incendiaires aériennes perpétrées à l’aide de ballons transportant des combustibles, menacent de faire éclater un nouveau conflit d’ampleur entre le Hamas et l’armée israélienne à Gaza.

Chaque jour et chaque nuit, les israéliens sont  exposés aux explosions et aux ballons incendiaires qui continuent à être envoyés dans le secteur sud, et à la fumée épaisse et âcre qui émane des pneus brûlés à proximité de la frontière avec Gaza.

La menace des terroristes infiltrant Israël de Gaza est certainement une vraie menace.

Cette menace est particulièrement inquiétante si l’on considère qu’il existe des communautés israéliennes, comme Nahal Oz, situées à seulement deux kilomètres de la bande de Gaza.

Un effort combiné des systèmes de surveillance, les robots sur le terrain et la clôture ont réussi à repousser les nombreuses tentatives des Palestiniens visant à entrer en Israël au cours des violentes émeutes le long de la frontière.  L’armée israélienne a déjà annoncé des plans pour remplacer la clôture vieillissante avec une barrière semblable à la barrière le long de la frontière israélo-égyptienne.

La clôture grillagée, vieille de 20 ans, avec Gaza a été construite après la signature des accords d’Oslo de 1993, visant à marquer la démarcation du contrôle palestinien sur la bande de Gaza et empêcher les terroristes de se faufiler dans les communautés israéliennes environnantes. Des parties de cette clôture ont été détruites en 2000 dans les premiers jours de la deuxième Intifada.

L’armée israélienne a reconstruit les parties de la barrière en 2000-2001. Pendant les 15 dernières années, la majeure partie des améliorations et des travaux de modernisation n’ont pas été apportés au grillage ou aux barbelés effilés comme un rasoir qui le surmonte, mais aux systèmes de sécurité qui l’entourent.

Les 60 km de la barrière sont maintenant recouverts de capteurs qui détectent les infractions et d’un centre de commandement – qui fonctionne 24 heures par jour, sept jours par semaine et qui est presque exclusivement tenu par des femmes soldats – surveillant la frontière grâce à une série de caméras en circuit fermé équipé de vision nocturne. Cette clôture mesure 7 mètres à son point le plus haut et contient un plus grand nombre de capteurs et de caméras de surveillance.

Lorsque ces soldats de surveillance, connus en hébreu sous le nom de tatzpitaniot, remarquent une personne ou un groupe qui s’approche de la zone tampon – une zone d’un kilomètre entourant la frontière où les Palestiniens ont l’interdiction d’entrer – du côté de Gaza, ils alertent rapidement les troupes de l’armée israélienne en patrouille dans la zone.

Selon le protocole officiel de Tsahal, ceux qui entrent dans la zone vont d’abord recevoir un avertissement verbal, puis un coup de feu d’avertissement tiré en l’air et enfin, une balle dans les jambes ou le bas du corps pour stopper leur approche. Il y a, cependant, des exceptions à ce protocole, notamment celles qui permettent à l’armée israélienne de tirer sur quiconque qui sont surpris en train de ramper vers la clôture pendant la nuit.

Les véhicules sans pilote appelés, Guardiums, patrouillent aussi à la frontière à la fois de manière autonome et sous le contrôle des opérateurs travaillant à proximité. Ils peuvent également être équipés de haut-parleurs pour avertir les infiltrés potentiels, et même avec des fusils et d’autres armes.

Avec cet effort combiné – surveillance, clôture et des troupes – l’armée israélienne a bloqué avec succès des dizaines de Palestiniens qui ont réussi à passer à travers la clôture de la frontière dans le mois passé.

La menace la plus troublante pour les communautés frontalières d’Israël restent les mêmes que celles de l’opération Bordure protectrice – les tunnels souterrains et l’infiltration par la mer. Bien que la plupart des informations entourant le projet sont encore tenues secrètes, l’armée israélienne a annoncé  qu’elle avait avancé dans ses recherches et installait des systèmes de détection de tunnel le long des frontières.

Depuis l’infiltration des commandos de la marine du Hamas sur les rives de Zikim près d’Ashkelon dans les premiers jours de la guerre de Gaza, la marine israélienne a intensifié ses patrouilles le long de la côte. Ce front reste difficile à contrôler car l’immensité de la mer donne aux navires de Gaza suffisamment d’espace pour échapper à la capture et à la détection, mais les caméras nouvellement installées et les systèmes de surveillance sous-marins peuvent aider à mettre fin à ce danger.

 Cette tentative montre qu’il faut toujours plus de ressources militaires pour contrôler la frontière avec Gaza.

Reproduction autorisée avec la mention suivante:
© Souhail Ftouh pour Europe Israël

 

 





Avocat tunisien, auteur de nombreux articles et spécialiste des questions du Proche-Orient.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Israël arrête des djihadistes qui voulaient concrétiser l’appel de violence lancé par le président tunisien.

    1. Esther

      Israel approvisionne des terroristes gratuitement pendant que des milliers de familles juifs vivent dans la pauvrete et la terreur des attentats. Comment vous arrangez ses faits

    2. esther

      Une autre Esther, une troisième, je reconnais que c’est un beau prénom bien que je lui préfère Sarah.
      Pour les médias occidentaux, ce sont des manifestants pacifistes ou mieux, des enfants innocents parce qu’ils ont tous moins de 18 ans. Si Tsahal avait tiré sur l’un de ces « enfants », les médias nous auraient servi, c’est certain, du criminel de guerre israëlien. Mais Israël tient face à tous ces mensonges médiatiques, ces fake news à la pelle, et moi, je me tiens à côté de l’Etat Juif, mon refuge et le refuge de mon peuple éternellement.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *