toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Ici ce n’est pas Gaza, mais le Yémen où un enfant meurt toutes les 10 minutes


Ici ce n’est pas Gaza, mais le Yémen où un enfant meurt toutes les 10 minutes

Au Yémen, où 70% de la population a besoin d’une aide humanitaire, l’état de santé des enfants n’a jamais été aussi catastrophique qu’aujourd’hui. La malnutrition atteint un niveau record, 1000 enfants par semaine meurent de maladies évitables, d’autres sont victimes des attaques sur les zones civiles, enrôlés de force, privés d’école… Les pays arabo-musulmans ne bougent pas pour envoyer  des aides ou des travailleurs humanitaires ou des volontaires dans ce pays arabe situé à la pointe sud-ouest de la péninsule d’Arabie.

Pourtant ils sont plus de 10 millions d’enfants à avoir besoin d’une aide humanitaire d’urgence au Yémen. 4 millions d’enfants âgés de moins de 5 ans sont dénutris ainsi que plus de 550 000 mères enceintes ou qui allaitent.

Avec l’escalade du conflit, entre les rebelles pro-iraniens et les  forces sunnites, le pays  musulmans le plus pauvre fait  face à l’insécurité alimentaire et d’une pénurie dans les services de santé.

Aujourd’hui, la situation est sans précédent. Les organisations humanitaires sont  incapables d’acheminer dans le pays des fournitures essentielles à la survie de ces enfants et leurs familles, en raison des combats qui existent entre les parties au conflit.

Plus de 5  millions d’enfants souffrent de malnutrition aigüe

La malnutrition chez les enfants  yéménites atteint un niveau record : près de 5,2 millions d’entre eux souffrent de malnutrition aiguë et ont besoin de soins de toute urgence. Parmi eux, au moins 700 000 enfants souffrent de malnutrition aiguë sévère, la forme la plus extrême de malnutrition (une augmentation considérable de presque 200% depuis 2014) tandis que 1,7 million souffrent de malnutrition aiguë modérée.

Dans certains regions  du pays (Hodeida, Saada, Taizz, Hajjah et Lahej) la situation des enfants gravement dénutris est des plus critiques. Ces gouvernorats affichent le nombre le plus élevé de cas de malnutrition sévère aiguë de tout le pays. Saada présente en outre le taux le plus élevé du monde en matière de retard de croissance : 8 enfants sur 10 souffrent de malnutrition chronique dans certaines régions, ce qui constitue un nombre sans précédent.

L’état de santé des enfants n’a jamais été aussi catastrophique

Au moins 1 enfant meurt toutes les 10 minutes de maladies qui peuvent être évitées, comme la diarrhée, la malnutrition et les infections respiratoires. Des maladies, comme le choléra et la rougeole, se sont propagées et, compte tenu du nombre peu élevé d’établissements de santé opérationnels, ces épidémies frappent durement les enfants.

Learn Hebrew online

Aujourd’hui, le système de santé de ce pays est sur le point de s’effondrer : moins d’un tiers de la population yéménite a accès à des soins médicaux, moins de la moitié des établissements de santé sont opérationnels, et les travailleuses et les travailleurs de la santé n’ont pas touché leur salaire depuis des mois.

Les enfants du Yémen, premières victimes du conflit 

Les attaques sur les zones civiles continuent de tuer et de blesser un grand nombre d’enfants dans le pays. Depuis l’escalade du conflit en mars 2015, les Nations Unies ont pu vérifier que près de 3000 enfants ont été tués et plus de 7  140 ont été blessés. Les chiffres actuels sont probablement beaucoup plus élevés.

Près de 2 000 écoles au Yémen ne peuvent plus être utilisées car elles ont été détruites, endommagées, servent d’abris pour les familles déplacées ou sont utilisées à des fins militaires. On dénombre également  plus de 2 000 enfants enrôlés par les parties au conflit.

La présence de mines antipersonnelles et d’engins non explosés est confirmée ou suspectée dans au moins 15 gouvernorats et il n’y a pas d’activités de déminage en cours. L’éducation aux dangers des mines est donc la seule mesure préventive mise en place.

Malgré cette détresse, on note que le poids de ce microphone de 25 kg de La Mecque est fabriqué à partir des types les plus luxueux d’or pur en Arabie Saoudite, est destiné à l’imam de la Kaaba, afin de prier pour les personnes déplacées et affamées ainsi que les pauvres et les orphelins des musulmans.

Reproduction autorisée avec la mention suivante:
© Souhail Ftouh pour Europe Israël

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Avocat tunisien, auteur de nombreux articles et spécialiste des questions du Proche-Orient.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Ici ce n’est pas Gaza, mais le Yémen où un enfant meurt toutes les 10 minutes

    1. Cyrano

      Quel silence assourdissant des muzz en france et ailleurs.
      Quel joli micro ! Je ne savais pas qu’il existait un micro en or pour dispenser la bonne parole aux gentils fidèles et les inciter à ne plus trucider les mécréants.
      Toujours est-il que le garde est là pour éviter l’évaporation du dit micro???

    2. c.i.a.

      Cela n`est pas étonnant, les religions quelle qu`elles soient, ne sont que des regroupement d`hypocrites…ET CELA EST LE PLUS PROBANT DANS L`ISLAM!
      Ou encore, chez notre cher pape, qui ne fait que discourir, alors qu`il aurait bien des moyens d`intervenir, sur le massacres de Chrétiens,au lieux de tendre l`autres joues!!, un mollusques avec des millions$$$$!
      Et comme toujours, c`est Israel qu`ont critiques et accusent!!

    3. Rosa SAHSAN

      Pourquoi les BDS qui ont tant de compassion pour les pôvres gazaouis, n’iraient pas faire un petit tour au Yemen,
      les flotilles de la « liberté » pourraient également faire le voyage pour distribuer des crayons de couleurs et de la nourriture.
      Au lieu de déverser des milliards aux palos, pourquoi l’UE n’enverrait pas ces montants indécents à ces pauvres yéménites.
      ROSA

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *