toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Elections communales en Belgique : échec du parti pro-charia Islam, qui perd ses deux élus et ne dépasse pas les 1,8% même à Molenbeek


Elections communales en Belgique : échec du parti pro-charia Islam, qui perd ses deux élus et ne dépasse pas les 1,8% même à Molenbeek

Candidat pour les élections communales du 14 octobre en Belgique, le parti pro-charia a vu son score baisser par rapport à 2012. Alors qu’il comptait deux élus, à Molenbeek-Saint-Jean et à Anderlecht, Islam n’en compte plus aucun.

Pétard mouillé pour le parti Islam lors des élections communales belges du 14 octobre. Prônant par exemple la charia ou la pénalisation de l’avortement, la formation politique islamiste fondée en 2012 n’a pu conserver les deux sièges de conseillers municipaux qu’elle détenait depuis 2012 à Anderlecht et à Molenbeek-Saint-Jean.

Des candidats désavoués à Bruxelles-Ville et Molenbeek-Saint-Jean

Alors qu’il présentait quatre candidats pour ces élections, deux dans la ville de Bruxelles et deux dans la commune de Molenbeek-Saint-Jean, le parti Islam a vu son score s’affaiblir en six ans. A Bruxelles-Ville, la formation politique a atteint un score de 1,68% des suffrages, perdant ainsi 1,28 point par rapport au scrutin de 2012 lors duquel elle n’avait déjà pas réussi à propulser son candidat, Abdelhay Bakkali Tahiri, actuel président du parti.

Dans la commune de Molenbeek-Saint-Jean, territoire considéré comme un foyer de l’islamisme radical – Salah Abdeslam, un des auteurs des attentats de Paris de 2015, ayant grandi dans cette commune – Lhoucine Aït Jeddig quitte le conseil municipal, n’ayant recueilli que 1,8% (contre 4,12% en 2012).

Pour rappel, le parti islamiste avait également tenté de déposer une candidature à Anderlecht. Sa liste, où figurait le fondateur du parti, Redouane Ahrouch, avait finalement été refusée par la région bruxelloise pour un manquement administratif.

Le 22 avril, sur le plateau de l’émission belge C’est pas tous les jours dimanche diffusée sur la chaîne RTL-TVI, Redouane Ahrouch et conseiller communal dans la ville d’Anderlecht de 2012 à 2018, avait suscité la polémique en défendant les grandes lignes du programme d’Islam qui a notamment pour objectif d’installer un «Etat islamique» en Belgique. Il avait également refusé de regarder une femme présente sur le plateau de l’émission.

Sur le site du parti Islam, de nombreuses propositions sociales comme le revenu universel côtoient des propositions s’inspirant de la loi islamique : légalisation de la polygamie et des mariages d’adolescents, distribution de repas halal dans les cantines scolaires, mise en place de jours de congés confessionnels, interdiction de l’euthanasie, restriction de l’avortement ou encore abrogation des «lois anti-voile».





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



    Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

    Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


    Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Elections communales en Belgique : échec du parti pro-charia Islam, qui perd ses deux élus et ne dépasse pas les 1,8% même à Molenbeek

    1. Ntb

      Euh, je voudrais bien partager votre enthousiasme mais ce qui se prépare est pire: après 6 ans de répit, la gauche (PS-Ecolo-Communistes) islamophile revient avec la fille du convertit Ph.Moureaux sur une liste presque totalement d’origine ethnique étrangère. Aucun parti ne peut désormais contrer l’islamisation de ce territoire perdu de Bruxelles. Globalement, grâce au vase communicant, la Gauche (PS-Ecolo-Communistes) se renforce du côté francophone sous l’influence de la France. La capitale de l’Europe es en trai de s’islamiser. En Flandre, la droite se maintient. Des élections belges et européennes en 2019 risquent de rendre le pays ingouvernable et de provoquer une scission de l’Europe.

    2. HENRIETTE Irène

      Je suis d’accord avec Ntb et n’ai quasiment rien à ajouter. La Belgique ne sera pas si libre que cela, il ‘en passe des choses qu’on ignore. Par contre je suis très heureuse que ce parti Islam ait perdu, presque totalement.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *