toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Des dizaines de milliers de Palestiniens payent de faux permis de travail pour travailler en Israël


Des dizaines de milliers de Palestiniens payent de faux permis de travail pour travailler en Israël

Une semaine après le terrible attentat de Barkan perpétré par un terroriste Palestinien toujours en cavale, qui a couté la vie à deux Israéliens et endeuillé le pays, un nouveau rapport met en lumière une exploitation abusive des permis de travail des Palestiniens.

Des employeurs israéliens travaillant avec des revendeurs palestiniens auraient « loué » des permis de travail permettant aux Palestiniens habitant en Judée Samarie d’entrer en Israël. Un marché noir qui rapporterait des milliers de shekels par mois.

Les Palestiniens de Judée Samarie désirant travailler en Israël paient environ 2.500 shekels un permis de travail, soit 596,78 euros. Les documents sont officiels mais obtenus illégalement, a rapporté Hadashot.

Le coût de ces permis de travail représente en général la moitié du salaire des Palestiniens. Ils travaillent souvent sept jours par semaine pour pouvoir financer leur permis.

Sa’ari, un ouvrier palestinien, a déclaré à Hadashot qu' »ils sont exploités », ajoutant qu' »une personne qui veut gagner sa vie mais qui n’a pas d’employeur doit se procurer un permis autrement. »

Selon le rapport, les Israéliens qui souhaitent employer des travailleurs palestiniens de Judée Samarie doivent soumettre une demande de permis de travail à l’autorité chargée de la population, de l’immigration et des frontières, en fonction de leurs besoins en main-d’œuvre.

Cependant, de nombreux entrepreneurs soumettent un quota plus généreux afin d’obtenir un excédent de permis de travail pour les Palestiniens qui ont passé les contrôles de sécurité et cherchent du travail en Israël.

Actuellement, 58.000 Palestiniens possèdent des permis de travail, mais les experts estiment qu’ils sont 120.000 à travailler en Israël, dont plusieurs de manière illégale.







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Des dizaines de milliers de Palestiniens payent de faux permis de travail pour travailler en Israël

    1. Moka

      Et puis quand un ingrat travailleur palestinien tue des juifs car des employeurs escrocs sans scrupule avide d argent décident de faire rentrer des loups dans la bergerie .Je ne comprends pas les israéliens à croire qu il n y a aucun étranger non arabe muzz pour solliciter ces postes .Certains juifs provoquent leur propre malheur ils achètent les cordes qui serviront à les pendre .Bonne chance et ne venez pas vous plaindre si un gentil Palos reconnaissant trucide femmes et enfants .Il faut être complètement être maboule pour les engager .Combien des musulmans palestiniens n ont pas commis d attentats une fois le permis de travail délivré .

    2. ABEL

      Ces employeurs israéliens ne voient plus loin que leur de nez ! Ils font exactement ce que les employeurs français ont fait il y a quelque cinquante ans de cela, en  » important  » de la main d’oeuvre bon marché des anciens protectorats français d’Afrique du Nord, pour faire concurrence à la main-d’oeuvre locale ! D’abord venus seuls, ces maghrébins ont eu droit au regroupement familial qui plombe la France actuelle, qui devient petit à petit un pays musulman ! C’est cela que veulent ces employeurs israéliens, inconscients du danger, tant pour eux-mêmes, que leurs enfants et petits enfants ?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *