toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Créteil : en août, le lycéen racaille qui a braqué sa prof s’était battu avec un policier


Créteil : en août, le lycéen racaille qui a braqué sa prof s’était battu avec un policier

Deux mois avant de menacer sa professeure avec une arme factice, l’adolescent de 15 ans avait frappé un gardien de la paix en plein commissariat de Créteil.

Alors qu’une patrouille des forces de l’ordre est en mission d’îlotage à Bonneuil-sur-Marne (Val-de-Marne) le 10 août, son attention est attirée par un regroupement d’une quinzaine de jeunes. Selon le rapport consulté par Le Point, «  ils fumaient de la chicha, des produits stupéfiants et écoutaient de la musique à plein volume au moyen de leurs téléphones portables  ». Après les avoir hélés, les policiers s’approchent du groupe. Certains en profitent pour prendre la poudre d’escampette, d’autres sont verbalisés sur place. Quatre autres sont conduits au commissariat de Créteil, dont un élève de première. Ce dernier sera rendu «  célèbre  » deux mois plus tard en menaçant sa professeur avec une arme factice.

Les policiers préviennent les parents des mineurs afin qu’ils viennent les récupérer à l’hôtel de police. Si c’est le père qui avait conduit son fils à la police après l’incident du mois d’octobre, c’est sa mère qui vient le chercher. Elle s’enquiert auprès d’un policier des faits qui ont provoqué la retenue de sa progéniture au commissariat. Au cours de ses explications, le gardien de la paix est interrompu une première fois, l’adolescent le traite de «  menteur  ». Le représentant de l’ordre continue, imperturbable. Là, le jeune garçon monte d’un cran : «  T’es un pédé…  » croit entendre le policier qui lui demande de réitérer ses propos. La mère gênée prend la parole à son tour : «  Il n’a rien dit.  » Enhardi, le lycéen répète son insulte. Le policier tente de procéder alors à une nouvelle interpellation pour «  outrage à personne dépositaire de l’autorité publique  ». La maman essaie de s’interposer pour éviter, selon un témoin, que la situation dégénère. Profitant de la cohue, le lycéen empoigne le policier et le frappe à l’arcade. Le policier est surpris et sonné. Deux renforts du commissariat interviennent à leur tour et plaquent le lycéen au sol puis le menottent. Le policier blessé a dû se rendre aux urgences médico-judiciaires de l’hôpital intercommunal de la cité-préfecture du Val-de-Marne. Il a déposé une plainte, tout comme un de ses collègues, blessé durant l’intervention, contre le lycéen de 15 ans. Le jeune homme avait été placé, lui, en garde à vue, avant de refaire parler de lui dans une vidéo devenue virale.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Créteil : en août, le lycéen racaille qui a braqué sa prof s’était battu avec un policier

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *