toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Bruges : Le marché de Noël devient le « marché d’hiver ». « Ils veulent voir disparaître nos traditions » dénonce un sénateur


Bruges : Le marché de Noël devient le « marché d’hiver ». « Ils veulent voir disparaître nos traditions » dénonce un sénateur

Le « marché d’hiver » fait déjà énormément polémique avant même d’avoir ouvert ses portes.

Ca y est, l’hiver est à nos portes. Et qui dit hiver dit bien entendu les célèbres et tant attendus marchés de Noël. Mais à Bruges, cette année, ce n’est pas un marché de Noël (« kerstmarkt » en Néerlandais) qui s’installera sur la grand place de la Venise du Nord mais bien un marché d’hiver (« wintermarkt »).

Mais cela ne fait pas que des heureux, loin de là. La N-VA a déjà réagi, via la voix de son sénateur Pol Van Den Driessche qui a exprimé son incompréhension sur Twitter. « C’est incroyable de voir comment certains veulent voir disparaître nos traditions les plus anciennes au nom du soi-disant concept de ‘tolérance’ »; a-t-il écrit.

Du côté de la fédération des commerçants de Bruges, on ne comprend pas cette polémique naissante.

« Avec cette dénomination, nous voulons adopter une position neutre, a expliqué Piet Vanderyse au quotidien flamand Het Laatste Nieuws c’est déjà la deuxième année que nous utilisons cette appellation et nous ne comprenons pas d’où vient cette soudaine indignation ». 

(…) LaLibre.be







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 11 thoughts on “Bruges : Le marché de Noël devient le « marché d’hiver ». « Ils veulent voir disparaître nos traditions » dénonce un sénateur

    1. kalidas

      A Strasbourg (qui est le plus célèbre marché de Noêl en Europe), il y deux ans, la dénomination traditionnelle Christkindelsmärik (marché de l’enfant Jésus) avait été supprimée à l’entrée du marché de Noël pour ne pas offenser les chastes yeux des adeptes d’une certaine religion de paix et d’amour. Devant le concert de protestations de la population, cette dénomination fut rétablie l’année dernière. Comme quoi quand on veut on peut.

    2. Salmon

      Très beau celui de Strasbourg
      Ils veulent gommer tout lien avec Noël la nativité Jésus pour le remplacé par marche d alli baba

    3. Rouffart

      Je ne savais pas les Brugeois si bêtes et si intolérants. Ou allons-nous ? (dans les bras d’Allah ? Meuh !!)

    4. maujo

      La seule façon de faire comprendre aux politiques qui ont vendu leur âme au diable pour ne pas froisser les adeptes de Mahomet, c’est que les citoyens de Bruges n’aillent pas dans ce marché d’hiver et le boycotte tout simplement.

    5. Pinhas

      Le gouvernement Belges est responsable , les bourgmestres sont responsables.
      Le peuple subit et se fera soumettre à l’islam par leur faute.
      En Belgique, en France ,en Allemagne ce sont les muzz qui dictent leurs lois.
      Il faut vite se ressaisir car le grand remplacement est la.

    6. alauda

      Des finitions neutres
      pour un avant de l’Avent
      neutralisé
      au marché
      anodin, anonyme,
      impassible sans passion,
      indifférent sans différent,
      terne, fade, insipide, inodore, incolore,
      falot, négligeable,
      insignifiant sans sens, nosense ni contresens
      inoffensif sans quidam offensé

      Au marché d’un hiver
      impavide,
      marchez d’un pas vide.

    7. Pinhas

      Bravo Alauda.

      Ne reste plus que la notion de commerce .

      Mais une question me taraude , Noël c’est quoi , ça existe ?
      Seuls resteront le ramadan , l’ahid qui feront forces et loi.

    8. esther

      Les Juifs, qui se sont installés en Europe depuis plus de 1000 ans, n’ont jamais demandé et encore moins exigé, des Chrétiens, qu’ils renoncent à leurs fêtes et ce, malgré un antijudaïsme toujours présent. Au bout d’un siècle de présence, l’Islam avec la complicité des gauchistes, exige des mêmes Chrétiens qu’ils mettent fin à leurs festivités et à leurs crèches de Noël prétextant une islamophobie chrétienne qui se verrait jusque dans les marchés de Noël ??? De qui se fout-on ??? C’est le contraire, c’est-à-dire, que c’est la disparition programmée de toute vie et de toutes traces de fêtes chrétiennes dans les villes, qui poussera les extrémistes à agir.
      Je suis juive et je fête Hanoucca, la « fête des Lumières » en Décembre et non Noël, mais la présence des marchés et des crèches de Noël dans les villes ne me dérange absolument pas.

    9. esther

      Songez qu’aux USA, certains Démocrates voulaient remplacer « Merry Christmas » par « Season’s Greetings » (Temps des Fêtes) ou « Happy Holidays » (Joyeuses Fêtes) il y a trois ans. Et regardez ce que cela a produit : une radicalisation des suprémacistes blancs qui l’étaient déjà plus qu’assez et ce refus de toute trace chrétienne dans la société américaine est une des composantes du massacre dans la synagogue de Pittsburgh parce que la minorité bouc-émissaire est TOUJOURS le Juif dans tous les cas (en France, c’est la haine d’Israël, la composante majeure de l’abattage de Juifs, bien que cela arrive dans les universités US); c’est triste et enrageant parce que ce sont les autres minorités américaines non-chrétiennes et les Démocrates athées qui exigent cette déchristianisation (ou qui boivent) et ce sont les Juifs qui subissent (ou qui trinquent) comme depuis la nuit des temps.

    10. alauda

      @Pinhas,

      Noël est le premier chapitre du « Destin français » au pays de la monnaie à trois têtes. En plein mois décembre, 3000 barbares ont pris un franc bain avec leur chef dans une piscine de 2,70m x 3 m.
      🙂

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *