toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Une ville d’Iran ridiculisée par une affiche montrant des soldats de Tsahal


Une ville d’Iran ridiculisée par une affiche montrant des soldats de Tsahal

Le chef du Conseil municipal de Shiraz a ordonné une enquête pour « traiter de manière sérieuse » cette affaire avec les responsables ; l’affiche a été retirée dans la nuit

Un maire iranien s’est excusé après qu’un panneau installé dans sa ville, censé commémorer la guerre contre l’Irak, a montré par erreur des soldats israéliens, a rapporté l’agence de presse Tasnim vendredi.

Le chef du conseil municipal de la ville iranienne de Chiraz a ordonné une enquête jeudi après qu’une photo de soldats israéliens a été affichée sur un panneau publicitaire dans la ville sous le slogan « honorer les militaires puissants », ce qui a entraîné des moqueries généralisées sur les réseaux sociaux.

Le panneau d’affichage a été enlevé après que les Iraniens et les utilisateurs des réseaux sociaux ont remarqué que les trois hommes représentés sur l’affiche portaient des uniformes de Tsahal et des fusils M16, selon la BBC.

Il montrait une photographie de trois soldats en haut d’un rocher, accompagnée d’une citation d’un poème perse. La photo sur laquelle figurait à l’origine une soldate, a en fait été retouchée, selon Tasnim.

L’affiche de la célébration avait été affichée dans la ville à l’occasion de la « Semaine sacrée de la défense », l’anniversaire de la guerre Iran-Iraq.

Le chef du Conseil, Seyyed Ahmad Dastgheyb, a déclaré que s’il s’avérait vrai que le panneau dépeignait des soldats du « régime sioniste usurpateur », il serait alors « nécessaire de traiter sérieusement avec les responsables », ont rapporté les médias iraniens, selon la BBC. Les articles sur Twitter suggèrent que le directeur des relations publiques de la ville a été arrêté.

« Installer une affiche aussi odieuse pendant la semaine de la défense sacrée est une erreur impardonnable », a réagi jeudi Heydar Eskandarpour, le maire de Chiraz (sud-ouest), d’après Tasnim.

La « défense sacrée » est l’expression utilisée par l’Iran pour qualifier la guerre contre l’Irak (1980-1988). Les Iraniens ont récemment commémoré le début de ce conflit, déclenché par Bagdad le 22 septembre 1980, et qui a fait entre 650 000 et un million de morts.

« En plus de m’excuser auprès du noble et pieux peuple de Chiraz, je demande aux autorités d’enquêter sur les origines de cet acte suspect et d’en rendre compte au peuple rapidement », a ajouté le maire.

L’erreur s’est rapidement propagée sur les réseaux sociaux, le compte Twitter officiel du gouvernement israélien en persan affichant des photos censées montrer l’enlèvement du panneau publicitaire au beau milieu de la nuit.

Selon l’agence iranienne Fars, deux responsables de la mairie en charge des relations publiques ont été renvoyés jeudi.

En Iran, les réseaux sociaux ont relayé de vives réactions.

« Les fusils M-16, les bretelles, les vêtements, les casques : tout appartient clairement à des sionistes. Tout ce que je peux dire c’est que vous avez commis une idiotie », a écrit un internaute iranien sur Twitter.

Un autre internaute a appelé à punir rapidement « ceux qui ont commis cet acte odieux ».







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Une ville d’Iran ridiculisée par une affiche montrant des soldats de Tsahal

    1. esther

      Quand les édiles d’un pays ne savent pas faire la différence entre les tenues et les armes de son armée et celles de l’adversaire, c’est que ce pays est nul en matière de défense.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    25 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap