toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La mafia palestinienne, prospère aux USA, liquide un tunisien en Louisiane


La mafia palestinienne, prospère aux USA, liquide un tunisien en Louisiane

Depuis certaines années La Louisiane aux États-Unis, est devenu l’endroit par excellence où la mafia palestinienne a trouvé un terreau fertile pour se développer et prospérer. Son port de mer s’ouvrant sur le Golfe du Mexique, sa proximité avec le Texas, sa diversité multiethnique en ont fait un choix tout désigné.  

C’est ce qui a permis à des organisations criminelles comme la mafia palestinienne de s’installer en douce dans la foulée des grandes vagues d’immigration palestinienne du début du 20e siècle et de celle après la fin de la Guerre du Liban. Cette mafia a grandi et prospéré dans l’anonymat, veillant à attirer le moins possible l’attention des autorités.

C’est vrai que lorsque l’on évoque le Proche-Orient, c’est d’abord pour évoquer le terrorisme palestinien et toutes les questions politiques qui y sont liées. Mais un autre danger existe: le phénomène mafieux qui a pris chez les Palestiniens  de la diaspora une dimension particulièrement importante.

Ces mafieux posent un véritable problème sécuritaire aux USA. Quasiment tous les jours, vous avez des liquidations en rue liée au crime organisé palestinien. Ce genre de faits là, on en parle assez peu en fait. Actuellement le terrorisme des cartels palestiniens tue beaucoup plus que celui des terroristes sur le sol israélien.

Les autorités fédérales, les États américains, et les autorités municipales prennent conscience de l’importance et de l’ampleur de cette société secrète criminelle, qu’est la mafia palestinienne et ses narcotrafiquants, qui opère aux États-Unis déjà depuis plus d’un demi-siècle, et dont les activités et ramifications s’étendent jusqu’au Proche-Orient.

Et cette mafia palestinienne a de vastes ramifications internationales pour organiser ces différents trafics, depuis les États-Unis, le Mexique jusque au Proche Orient, puisque Beirut est une plaque tournante du trafic des narcotrafiquants arabes. Au Liban  les narcotrafiquants sont vus par les politiques comme des entrepreneurs, dont les bénéfices sont captés au niveau de L’État.

Il y a des liens aussi entre les organisations criminelles Libano- palestiniennes, qui elles-mêmes se sont liées par des liens familiaux, donc à des gens qui sont en Cisjordanie.

Les autorités israéliennes et américaines  prennent-elles ce danger sécuritaire plus à bras-le-corps ? Personne ne dispose de réponse.

Un nouveau meurtre sur le sol américain 

Learn Hebrew online

Le bureau du chérif de la ville de la paroisse de Jefferson en Louisiane a arrêté un suspect et cherche un deuxième en lien avec la mort d’un jeune tunisien de 29 ans, samedi 8 septembre 2018, rapporte le journal local The Times-Picayune.

Dans un communiqué, le bureau du shérif de cette petite bourgade paisible a déclaré que Yazan Omar, âgé de 17 ans, de Harvey, avait été arrêté pour meurtre de Mohamed Mezlini, un jeune tunisien de 29 ans.

Un mandat d’arrêt a été lancé pour l’arrestation de son frère ainé, Saleh Omar, âgé de 40 ans, auteur principale présumé ce meurtre sordide qui bouleversé la tranquillité de cette petite ville qui porte le nom du troisième président des États-Unis, Thomas Jefferson, en fonction de 1801 à 1809.

 

Un jeune tunisien massacré par 2 palestiniens

Le 8 septembre, vers 15h10, les habitants de cette commune ont constaté que la jeune victime ne donnait plus aucun signe de de vie, selon le bureau du Sherif.

Le jeune homme a été découvert dans un local de ce petit centre commercial ligoté à une chaise, la bouche et le nez baillons avec du scotch. Il avait des blessures graves au niveau de la tête qui lui ont causées un traumatisme contondant. Il est mort d’une asphyxie par étranglement et étouffement, à un hôpital local, ajoute le communiqué.

Le lieu indiqué pour le prétendu passage à tabac est « # 93, Suite 8, Terry Parkway ».

Selon Leila C (une connaissance du défunt et qui vit dans cette petite commune) a précisé que la victime est de nationalité tunisienne et qu’il a été victime d’un crime crapuleux liée mafia palestinienne.

À l’arrivée des ambulanciers, la victime était déjà décédée.

Ses bourreaux sont ses anciens employeurs, de nationalité palestinienne et  membre de la mafia. Mohamed Mezlini a travaillé dans cette boutique de téléphones portables dans ce petit centre commercial de Terrytown.

Les criminels voulaient lui faire changer d’avis car il avait décidé d’arrêter de travailler pour eux,  précise son jeune frère Mehdi.

Mohamed Mezlini a décidé de voler de ses propre ailes en créant sa propre affaire. Il venait juste d’acheter une nouvelle voiture pour sa nouvelle activité de chauffeur privé (VTC).

L’un des deux frères assassins a pris la fuite en Jordanie. La police a lancé un mandat d’arrêt à son encontre. La famille du défunt ne reçoit aucun soutien de L’État tunisien, qui  soutient aveuglement la  pseudo cause palestinienne.

Reproduction autorisée avec la mention suivante:
© Souhail Ftouh pour Europe Israël





Avocat tunisien, auteur de nombreux articles et spécialiste des questions du Proche-Orient.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “La mafia palestinienne, prospère aux USA, liquide un tunisien en Louisiane

    1. esther

      La Louisiane avait et a déjà un fort taux de criminalité (le deuxième Etat le plus meurtrier des EU) et La Nouvelle-Orléans tient le pompon et là où il y a des rats, d’autres rats viennent se nourrir, donc les palos ont trouvé leur Eldorado du crime.
      Baton Rouge (la « capitale ») et la Nouvelle-Orléans sont peuplés aux deux tiers de minorités ethniques dont entre 55 et 60 % sont des africains américains le plus souvent pauvres et là où il y a la pauvreté, le crime prolifère. Après, j’ai de l’empathie pour les afro-américains : ils sont là depuis le peuplement des EU par les Wasp contre leur gré et j’ai aussi de l’affection pour les Amérindiens, le peuple qui était là avant tout le monde. Par contre, je n’ai aucune empathie pour l’Islam.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *