toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Des tags antisémites sur une porte d’immeuble à Paris « Ici vivent des ordures Juives »


Des tags antisémites sur une porte d’immeuble à Paris « Ici vivent des ordures Juives »

Ce jeudi matin, la porte d’un immeuble de la rue Ordener, dans le XVIIIe arrondissement de Paris, était marquée de tags antisémites, accompagnés d’une croix celtique. Un habitant du 3e étage se sent visé par cet acte injurieux.

Les habitants de la rue Ordener dans le XVIIIe arrondissement de la capitale on découvert avec effroi un message antisémite tagué à la peinture noire sur la porte d’entrée de leur bâtiment. Le tag: «Ici vivent des ordures juives», «notamment au troisième» était accompagné d’une croix celtique souvent utilisée par des groupes néonazis. C’est une journaliste du journal Libération , Marie Ottavi qui a signalé la première, sur le réseau social Twitter, l’inscription, rapidement effacée par les services de la mairie de Paris. Une enquête de police est en cours, mais les locataires restent très inquiets par cet incident. En particulier ceux du troisième étage, directement visés par l’inscription.

Julien Barclla est l’un d’eux. Il a emménagé dans l’immeuble il y a trois semaines avec sa compagne. C’est elle qui l’a averti vers midi après avoir rencontré des journalistes en bas de chez elle, l’informant de l’existence du tag, déjà effacé. En voyant la photo de l’inscription, Julien Barclla a tout de suite reconnu le «symbole néonazi». «Avant, nous habitions à Berlin, donc ce symbole nous le connaissons bien» raconte ce Brésilien d’origine italienne qui se souvient avoir été menacé en Allemagne par des hommes le pensant de confession juive. «Ma femme a eu très peur ce matin et nous sommes tous les deux assez inquiets».

Une possible vengeance

Il raconte: «Au début, on s’est dit qu’on pouvait être visés par l’inscription antisémite, mais notre voisin de palier nous a dit qu’il était sûr d’en être la cible». Ce dernier a porté plainte, pensant à une vengeance: «J’ai eu une altercation avec un homme en avril dernier. Il m’a demandé de l’argent, j’ai refusé. Il s’est mis à m’insulter et je me suis rendu compte qu’il me suivait. En rentrant chez moi, je me suis mis à ma fenêtre pour fumer une cigarette et j’ai vu que l’individu était toujours là et qu’il me fixait. Ensuite, ça m’est sorti de l’esprit».

«Qu’est-ce que ça va être la prochaine étape ? Il va m’attendre avec un couteau ?»

Un habitant de l’immeuble, qui se dit visé par le tag antisémite

Trois semaines plus tard, on tente, à deux reprises, d’incendier la porte de l’immeuble. Il ne fait pas le rapprochement. Mais quand il découvre le tag ce jeudi matin, l’homme se sent immédiatement visé et porte plainte. «Qu’est-ce que ça va être la prochaine étape? Il va m’attendre avec un couteau?» s’inquiète-t-il. Une enquête menée par le service de l’accueil et de l’investigation de proximité (SAIP) du XVIIIe est en cours pour trouver l’identité du malfaiteur qui serait donc, selon les habitants de l’immeuble, la même personne qui a tenté d’incendier la porte.

Sur Twitter, le maire du XVIIIe arrondissement, Éric Lejoindre, a affiché son soutien, déclarant: «Je condamne avec la plus grande fermeté les ignobles messages antisémites retrouvés ce matin. La haine et le rejet de l’autre n’ont jamais eu leur place dans le 18ème et ne l’auront jamais. J’espère que le.s auteur.s seront arrêtés rapidement et qu’ils seront fermement condamnés». La marie de Paris, Anne Hidlago, s’est, elle aussi, exprimée.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Des tags antisémites sur une porte d’immeuble à Paris « Ici vivent des ordures Juives »

    1. Robert Davis

      Ceci montre que l’antisémitisme est lié à l’argent et désigne bien la racaille d’extrême gauche composée de ratés haineux et jaloux à part bien sûr les arabes, les mélanchonchon, le stupide petit joufflu qui vit aux crochets d’une femme et autres m. de l’extrême gauche nazie.

    2. marco

      on ne dit pas le type du harceleur en question ,,mme idalgo et sa bande preferent pointer la croix celtique ,,selon le genre du malfrat on pourrait penser a un «  »faux drapeau .Honnetement je ne pense pas que des identitaires ,nationalistes seraient aussi cretins a insulter bassement et signer de leur sceaux ,ca sent le casoss du 17eme d a cote ,,

    3. Nadine56

      Ceux qui ont écrit cela tombent dans leur propre piège….
      « Etre juif » c’est bien de l’Or Dur, Pur et Dur comme le roc, Inaltérable… aux yeux de Dieu.
      Que le monde entier au travers de cet acte sache cela !
      Même si l’intention d’écriture est abjecte. Cela sert « la cause »…….

    4. ofra

      J’adorerais lire des tags anti-antisémites du genre : Merci aux juifs, bravo pour vos découvertes, vous êtes géniaux etc…Pourquoi ne pas développer des campagnes pro-juives ?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *