toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Des fonctionnaires gauchistes américains piégés en se vantant de saboter l’action de Donald Trump


Des fonctionnaires gauchistes américains piégés en se vantant de saboter l’action de Donald Trump

L’organisation américaine conservatrice Project Veritas, connue pour ses vidéos en caméra cachée, a piégé plusieurs employés de l’administration centrale américaine et de ministères. Ces activistes se vantent de saboter l’action de Donald Trump.

Sont-ce des éléments concrets tendant à prouver l’existence d’un «Etat profond» aux Etats-Unis ? Après avoir dénoncé les pratiques de Twitter et de CNN, l’organisation américaine conservatrice proche de la droite alternative (l’alt-right, en anglais) et pro-Trump Project Veritas, qui se donne pour mission de révéler des scandales à l’aide d’une caméra cachée, a encore frappé. Elle est parvenue à illustrer l’«Etat stable» ou «permanent», expression qu’un haut fonctionnaire anonyme préfère à «Etat profond» dans une tribune qui a suscité un tollé après sa publication dans le New York Times le 5 septembre dernier.

Cette fois, les activistes de Project Veritas (PV) ont pris au piège des fonctionnaires du Government Accountability Office (GAO), l’administration américaine chargé de l’audit et de l’évaluation des comptes publics, ainsi que du suivi du budget fédéral, avec pouvoir d’enquête.

J’ai un ami qui travaille pour le département de la Défense et il a un niveau d’accréditation top secret. Il travaille sur la Syrie

Dans deux vidéos publiées sur le site de PV et sur YouTube les 19 et 20 septembre, des employés du GAO, censé être neutre politiquement, se vantent de s’opposer frontalement à Donald Trump. Natarajan Subramanian, un fonctionnaire du GAO filmé à son insu, se félicite ainsi de faire obstruction, à son niveau personnel, au travail administratif. «Vous pouvez passez en mode ralenti, de sorte que [les décisions de l’exécutif] soient inefficaces», explique l’homme qui dit être par ailleurs membre du parti politique confidentiel, les Socialistes démocrates d’Amérique (DSA).

Mais, imprudemment, Natarajan Subramanian fait d’autres révélations, plus inquiétantes. «J’ai un ami qui travaille pour le département de la Défense et il a un niveau d’accréditation top secret. Il est très actif au sein des DSA […] Il travaille sur la Syrie», affirme-t-il, admettant avoir menti, lui, sur ses liens avec ce parti dans le questionnaire d’embauche. «S’ils s’en rendent compte, en gros, vous êtes dans le pétrin», souligne-t-il, reconnaissant avoir conscience qu’un telle pratique est illégale. Et admettant également que les DSA travaillaient à noyauter le GAO.

Résister de l’intérieur sans mandat démocratique ?

Dans une deuxième vidéo tournée en caméra cachée, Allison Hrabar, une employée du département de la Justice des Etats-Unis, se décrit également comme une opposante clandestine. «Au travail, on discute beaucoup de comment nous pouvons résister de l’intérieur», explique-t-elle sans savoir qu’elle est filmée.

Ouais, c’est un peu comme « Gorge profonde » du temps de Nixon

Quitte à aller jusqu’au sabotage ? C’est ce que semble inférer Allison Hrabar. «Nous avons un membre qui travaille pour les personnes qui distribuent les food stamps [bons de nourriture dont bénéficient de nombreux américains pauvres] et ils peuvent en quelque sorte les supprimer et ralentir leur action», explique-t-elle. Jessica Schubel, ex-employée du département de la Justice durant le mandat de Barack Obama, explique recevoir des informations de ses collègues, pour, éventuellement, les faire fuiter, dit-elle, vers les journalistes. «Ouais, c’est un peu comme « Gorge profonde » du temps de [Richard] Nixon», se félicite-t-elle.

Ayant pris connaissance de ces témoignages obtenus en caméra cachée, le GAO a réagi dès le 20 septembre par l’ouverture d’une enquête, évoquant des «problèmes très sérieux»… De démocratie et de respect de la neutralité administrative ?





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Des fonctionnaires gauchistes américains piégés en se vantant de saboter l’action de Donald Trump

    1. esther

      1 – Le Parti Démocrate aux Etats-Unis dérive vers le stalinisme depuis quelques années et il y a eu un emballement vertigineux depuis l’arrivée de Trump en 2016 : il faut désormais classer ce parti à la gauche de la gauche et les Démocrates plongent vers l’anti-démocratie.
      2 – Les USA ont accepté sur leur territoire trop de latino- « américains », trop d’asiatiques et trop d’européens diplômés ces trente dernières années : quand ces nouveaux arrivants ne sont pas diplômés, ils vivent des subsides de l’Etat, quand ils le sont, ce qui est plus fréquent aux EU qu’en Europe, ils noyautent l’Etat puis mettent en oeuvre un plan pour mettre un terme à la démocratie et c’est bien plus dangereux.
      Mais, la résistance s’organise du côté Républicain et les cadres de ce Parti sont bien plus armés pour dénicher ce que fomentent petits et grands « fonctionnaires » gauchistes ( les nouveaux démocrates) de l’Administration Américaine que ne le sont les cadres de LR en France : les Américains qui soutiennent le Parti Républicain, quand ils décident de trouver les errements de l’adversaire, mettent toutes leurs forces, tous les moyens et beaucoup d’hommes et de femmes dans la bataille, ce qui n’est pas le cas dans les partis de droite en France et en Europe de l’Ouest. Et s’il faut revenir à l’époque du maccarthysme, les Républicains mettront tout leur poids dans la balance pour y revenir : certains gauchistes se retrouveront dans les halls d’aéroports avec un billet pour New Dehli, Saïgon, Tokyo, Rio, Mexico, Paris, Londres et Berlin comme Jules Dassin, le père de Joe Dassin.

    2. esther

      Et que ces gaucho-communistes (le terme socialiste signifie plus communiste aux EU) se le fourrent bien dans le crâne, les Républicains ont tiré les leçons du Watergate et s’il existe des gorges profondes dans l’Administration Américaine, ce qui a l’air de faire marrer ces félons, ils leur mettront une sonde gastriqu et y videront des litres de bière un soir de WE à la sortie d’une boîte de nuit en janvier ou en février (les liquides se digèrent mal quand il fait très froid et remontent dans la bouche et partent dans tous les orifices pharyngés) . Et la conclusion sera : sorties de boîtes de nuit trop arrosées.

    3. marco

      Clairvoyant et Esther ,5\5 ,la gaucherie ,une pathologie ,du satanisme ;d ailleurs ces gens se reclament antireligion et font systematiquement le contraire des regles de la Torah ,,Ce sont les meme saboteurs traitres que les cocos lors des guerres d indochine ,d afrique du nord ,,rapatriement des pieds noirs etc ,,aujourdui en europe ils collaborent activement au grand remplacement .Grace a ces gens ,,en lisant la Torah on comprend le bienfonde des sanctions que prirent les Rois et prophetes a l encontre des criminels .,sinon on n imagine pas et trouve les « massacres « trop horribles .et ca affecte la foi .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *