toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

A Gaza, des centaines d’employés de l’UNRWA défilent contre la réduction du personnel. 5000 selon l’agence de propagande franco-palestinienne AFP


A Gaza, des centaines d’employés de l’UNRWA défilent contre la réduction du personnel. 5000 selon l’agence de propagande franco-palestinienne AFP

Des centaines d’employés de l’agence des Nations unies pour les « réfugiés palestiniens » ont battu le pavé le 19 septembre à Gaza pour s’opposer aux licenciements qui les menacent. Une conséquence directe de la suppression des financements américains.

Lire aussi >> [Vidéo] Tandis que l’ONU intégrait 10 millions de réfugiés, l’UNRWA a maintenu pendant 70 ans les réfugiés « palestiniens » dans des camps. Explications

Des centaines d’employés de l’agence onusienne pour les réfugiés palestiniens ont manifesté 19 septembre dans la ville de Gaza contre les licenciements prévus par l’agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) pour faire face à l’arrêt des financements américains, ont constaté les journalistes de l’AFP.

5 000 personnes selon l’agence de propagande franco-palestinienne AFP, parmi lesquelles des chefs du mouvement terroriste islamiste Hamas qui contrôle la bande de Gaza et de hauts responsables d’autres organisations politiques, ont pris part au cortège parti du siège de l’UNRWA.

Lire aussi >> L’administration Trump remet en cause les réfugiés palestiniens : « L’UNRWA emploie 30 000 Palestiniens, certains sont complices d’actes de violence et de terreur contre Israël »

L’agence est confrontée à une grave crise financière après la décision de l’administration Trump de couper ses fonds en raison du soutien à la haine anti-israélienne des salariés de l’UNRWA. Elle a annoncé qu’elle allait supprimer 250 postes à Gaza et en Judée Samarie occupée par les Arabes, et que 500 autres postes seraient transformés en mi-temps. A Gaza, 13 000 personnes sont salariés de cette agence onusienne.

Le plan de licenciements de l’agence a provoqué de vives protestations parmi les employés, la direction de l’UNRWA à Gaza accusant le syndicat de «mutinerie». Amir al-Machal, du syndicat des employés de l’agence, a annoncé le 19 septembre «une grève générale dans toutes les agences de l’UNRWA le 24 septembre», première étape vers de futures manifestations.

Lire aussi >> Trump a eu raison de couper les vivres à l’UNRWA : un rapport de 2017 caché par la presse montre que ses membres incitent à la haine des juifs

Les Etats-Unis étaient le plus gros contributeur de l’UNRWA, avec 350 millions de dollars versés en 2017. L’administration Trump a annoncé le 31 août qu’elle ne financerait plus l’agence, refusant de contribuer de manière disproportionnée à son fonctionnement, et dénonçant son modèle même, qui amplifie d’année en année selon elle le nombre de Palestiniens éligibles au statut de réfugié. Elle l’a aussi accusée de parti pris «irrémédiable» en faveur des Palestiniens.

© Europe Israël News

Learn Hebrew online






Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “A Gaza, des centaines d’employés de l’UNRWA défilent contre la réduction du personnel. 5000 selon l’agence de propagande franco-palestinienne AFP

    1. Salmon

      Au lieu de manifester leur licenciement ils devraient manifester la mort du hamas
      Les usa plus gros contributeur
      Contribuer à apprendre aux gosse à tuer des Juifs ?
      Et l appart relait?
      Quelle honte !

    2. Asher Cohen

      Depuis 70 ans les squatters arabes sont des assistés de père en fils. Pourquoi changeraient-ils? Ils réclament que le pigeon Amérique continue à les assister, comme le pigeon Juif en Israël et en Europe continue à raquer pour eux, en contrepartie de quoi ils crâchent à la gueule des Juifs qui triment pour les entretenir.Rahem!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *