toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Nouveau coup dur pour Macron: Nicolas Hulot annonce sa démission du gouvernement


Nouveau coup dur pour Macron: Nicolas Hulot annonce sa démission du gouvernement

Après un an d’atermoiements et faute d’obtenir des avancées suffisantes en matière d’environnement, le ministre français de la Transition écologique Nicolas Hulot a annoncé mardi son départ du gouvernement dont il était un des membres les plus populaires.

« Je prends la décision de quitter le gouvernement », a-t-il déclaré sur la radio France inter, après avoir confié qu’il se sentait « tout seul à la manœuvre » sur les enjeux environnementaux au sein du gouvernement.

« Je vais prendre la décision la plus difficile de ma vie, je ne veux plus me mentir, je ne veux pas donner l’illusion que ma présence au gouvernement signifie qu’on est à la hauteur sur ces enjeux-là », a ajouté l’ex-animateur de l’émission de télévision à succès Ushuaïa.

Il s’agit d’un coup dur pour le président Emmanuel Macron qui avait réussi à convaincre le populaire M. Hulot à entrer au gouvernement en mai 2017.

Nicolas Hulot, 62 ans, a précisé qu’il n’avait prévenu ni Emmanuel Macron ni le Premier ministre Édouard Philippe. « Je sais que ce n’est pas très protocolaire », a-t-il admis, confiant sa crainte qu’ils cherchent « une fois encore » à le « dissuader » de démissionner.

« Le Premier ministre, le président de la République ont été pendant ces 14 mois à mon égard d’une affection, d’une loyauté et d’une fidélité à toute épreuve », a confié M. Hulot, mais malgré cela, le gouvernement n’a pas su donner la priorité aux enjeux environnementaux, a-t-il plaidé, estimant n’avoir pu obtenir que des « petits pas ».

Manque de « courtoisie »

Invité au même moment sur le plateau de RMC, le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a « regretté ce départ » et rendu « hommage au travail accompli » par Nicolas Hulot. Mais il aussi déploré un manque de « courtoisie » du désormais ex-ministre envers M. Macron.

Courtisé de longue date par le pouvoir politique, M. Hulot a été une des recrues majeures du président Emmanuel Macron lors de la formation de son gouvernement, alimentant de nombreux espoirs.

Mais si l’ancien militant a enregistré des victoires comme l’abandon de la construction d’un aéroport à Notre-Dame-des-Landes (ouest), il a aussi connu des déceptions, sur le nucléaire ou le glyphosate notamment, et a été contraint de faire des compromis.

Déferlante de commentaires

Cette démission surprise a provoqué une déferlante de commentaires de nombreux responsables politiques de tout bord.

La tête de liste EELV pour les élections européennes Yannick Jadot, a salué le « courage » de Nicolas Hulot, « c’est la fin d’une illusion et du bal des Tartuffes » dans « ce gouvernent anti-écolo », a-t-il estimé, affirmant qu’Emmanuel Macron avait » « manipulé Nicolas Hulot comme il l’a fait avec Jean-Louis Borloo, il utilise et piétine les engagements sincères mais reste le meilleur ami des lobbies ».

Le chef de la droite française et président du parti Les Républicains (LR) Laurent Wauquiez a lui déclaré qu’il pouvait « comprendre » que Nicolas Hulot « se sente trahi » par Emmanuel Macron.

Sa rivale, Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France, a pour sa part jugé « triste » le départ de Nicolas Hulot du gouvernement, rappelant que « l’écologie doit être notre grande cause à tous ».

Pour le leader du parti d’extrême gauche La France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon, « la démission de Nicolas Hulot fonctionne comme un vote de censure contre Macron (…) la macronie commence sa décomposition », a-t-il twitté.

L’ancien Premier ministre et actuel maire de Bordeaux, Alain Juppé, s’est dit « impressionné par sa hauteur de vue et la noblesse de sa démarche. J’espère qu’au-delà du buzz politique inévitable, cette décision nous incitera tous à réfléchir et à changer ».

Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout La France, a fustigé le « double jeu » du président pour qui Nicolas Hulot « n’aura été qu’un alibi au service d’une politique cynique »

« Le départ de Nicolas Hulot est une crise grave du gouvernement d’Emmanuel Macron. Face à cela, le Parti socialiste doit faire des propositions pour un projet écologique, économique et durable », a quant a lui jugé Stéphane Le Foll.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 8 thoughts on “Nouveau coup dur pour Macron: Nicolas Hulot annonce sa démission du gouvernement

    1. esther

      L’écologie, j’en prends mais j’en laisse aussi : je sais que, dans tous les cas, les français des classes populaires et des classes moyennes polluent beaucoup moins que ces politiques car ils ne peuvent déjà pas aller en vacances en avion à l’autre bout du monde en été et aller en vacances tout court en hiver et ils ne possèdent pas de résidence secondaire, ni trois voitures.
      Après, je suis contre la corrida, contre la chasse à courre, une dépravation de la noblesse comme l’ignoble pratique de petits mignons, et ayant vécu dans les Pyrénées, j’aime les ours et les loups.
      En ce qui concerne Nicolas Hulot, j’ai toujours dit qu’il aurait fallu le remercier il y a six mois quand il a été découvert qu’une plainte pour viol avait été déposée contre lui même si les faits étaient prescrits : je ne badine pas avec le viol, c’était vrai hier, c’est vrai aujourd’hui, ce sera vrai demain. En ne faisant rien en Février, c’est Hulot qui a été le Maître des Horloges et qui a donné le La et Macron s’est fait avoir. LOL.

    2. alauda

      Envoyer sa lettre de démission sur les ondes radiophoniques, cela dénote l’insoutenable légèreté du personnage vis-à-vis des institutions, vis-à-vis du gouvernement qui lui a confié un ministère, vis-à-vis des Français qui payent ses indemnités de ministre.

      Piètre personnage.

    3. alauda

      Abandon de poste quand 4 à 5 millions de sangliers s’enfarinent dans les maïs !

      Qu’il défende les alouettes de champs, je comprends.
      L’alauda arvensis, je ne la plume ni ne la mange en pâté avec son cheval.
      L’alauda, mon oiseau fétiche au nom gaulois, annonçant l’aurore.

      Mais le sanglier ?
      Il faut bien que des fusils s’en chargent de ces sangliers.
      Et en pâté, c’est très bon.

      Les morceaux en civet,
      à la sauce grand veneur.
      Et les gigues au four,
      piquées d’ail.
      Miam.

    4. alauda

      J’ai entendu, puis vu passer au printemps le v des oies cendrées, suivant la rivière. J’en ai compté près d’une soixantaine. Somptueux spectacle !

      Je me souviens d’une oie sauvage tuée…
      Le chasseur s’est fait remonté les bretelles, par mes soins, qu’il n’a plus jamais recommencé.

    5. Robert Davis

      Il en a des « problèmes » le petit micron! Si maintenant il ne boit plus son biberon du soir où va-t-on? L’invasion de la France par les mus barbaresques ce n’est rien à côté de ces écologeries! Au fait puisqu’il a renoncé à défendre la France à quoi cela sert-il de lutter pour l’écologie? il veut sans doute être bon prince à l’égard des mus et leur donner sa maison propre en ordre…

    6. alauda

      L’empreinte écologique de Nicolas Hulot sur la terre, si on pouvait la calculer individuellement, doit être assez salée. Tel un grand prêtre d’un genre nouveau, il prêche de beaux principes qu’il ne s’applique pas à lui-même.

      Par comparaison, l’empreinte écologique de la vaillante et discrète Hulotte qui hulule dans ses sous-bois depuis 46 ans paraît bien frugale. Toujours bien informée sur nos amis les bêtes, elle ne consomme qu’un peu de papier.

    7. alauda

      La visite au royaume danois de notre sérénissime s’est illustrée par une de ces petites phrases ironiquement assassines par laquelle il a coutume d’apostropher – de loin – ses turbulents sujets : « Ce peuple luthérien, qui a vécu les transformations de ces dernières années, n’est pas exactement le Gaulois réfractaire au changement ! »

      Que les « cailles en sarcophage au foie gras et sauce aux truffes » aient transformé le canon culinaire luthérien danois n’a rien d’étonnant. Revoir à ce propos le Festin de Babette, merveille gastronomique du cinéma danois… made in Gaule !

      Enterrement de première classe du barde qui pourra se contenter d’un Blinis Demidoff, tandis que les Réfractairix feront tourner à la broche les sangliers.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    9 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap